Corse Net Infos - Pure player corse

De Corte à Bucarest : La valorisation du patrimoine culturel corse et de l'université de Corse


Rédigé par le Mardi 17 Avril 2018 à 18:59 | Modifié le Mardi 17 Avril 2018 - 19:34


"De Corte à Bucarest : La valorisation du patrimoine culturel Corse et de L'université de Corse" : Le projeta . été conçu et réalisé par les Masters 1 Sciences de l'information et de la communication de l''université de Corse. Anne Acquaviva, Emilie Agostini, Venetia Bougato, Morgane Bourgoin, Léa Carletti, Rémi di Caro, Sarah Ed Dahmouni, Laurie Le Corre, Marina Leandri, Guillaume Maltese, Raymond Montet, Pierre-Marie Pieroni, Florent Racamier, Emmanuelle Rao, Fanny Roche, Stéphane Santos, Donat Secchi, Elia Vallecalle, Jessica Vannuchi et Andrea Zicchina racontent


"Il est 6 heures du matin, et en ce dimanche 4 mars 2018, les élèves du Master 1 Sciences de l'Information et de la Communication de l'Università di Corsica, sont réunis dans la salle d'embarquement de Poretta, l'aéroport de Bastia. Accompagnés par leurs professeur Christophe Moretti et Alina Romascu, les yeux sont fatigués, mais les sourires eux sont présents : ils ont réussi.  

Ce pari, presque fou, a été pris quelques mois auparavant.
La consigne était simple : organiser un voyage pédagogique afin de promouvoir le patrimoine culturel insulaire ainsi que l'Université de Corse. « Bucarest » « Rome » « Pise » « la Bulgarie » .... autant de lieux, autant de possibilités. C'est Bucarest, cité historique où raisonne encore au coin des ruelles la cruauté du régime communiste orchestrée par Ceausescu, qui fût retenue. Un choix pouvant paraître surprenant, si l'on oublie le fait qu'Alina Romascu est originaire de Roumanie, si l'on ignore les échanges universitaires nouvellement crées entre ces deux villes, si l'on nie les ressemblances linguistiques et culturelles entre ces deux pays, et enfin si l'on omet
l'envie des étudiants cortenais de s'enrichir d'une expérience différente.

 

Il restera encore quelques heures de vols aux Master1 avant de poser leurs valises, les produits du terroir prévus pour leurs hôtes, leur kakémono et autres goodies aux couleurs de l'université, et leur curiosité sur le sol de Roumanie.
Puis; il leur faudra attendre encore deux jours, afin de présenter l'île aux étudiants francophones de l'Université de Bucarest et de faire la rencontre de Lilian Ciachir, coordinateur de la Chaire Unesco d'étude des échanges inter-culturels et inter-religieux de la Faculté de Philosophie de Bucarest, pilier de l'organisation de ce voyage. Un jour de plus, pour promouvoir l'Università di Corsica face au recteur, au vice recteur, et au doyen de l'Université de Bucarest.

Si le stress laisse une part aux émotions diverses et variées, le sentiment de réussite d'être parvenus à concrétiser ce projet « ensemble », sera leur plus belle récompense.
Les échanges autour du buffet corso-roumain, puis la réception organisée en leur honneur en présence de l'ancien ministre de l'éducation et des hautes instances universitaires, seront autant d'émotions, autant de partages et de découvertes que les étudiants emporteront dans leurs valises, comme les précieux souvenirs de cette ville qui les a accueillie avec amitié et respect.



Exporter nos richesses culturelles et humaines, notre patrimoine (matériel, immatériel, naturel et bâti), donner envie aux gens de découvrir notre territoire, nos valeurs ; d'expliquer la fierté et la chance que nous avons de pouvoir étudier dans cette université qui est la nôtre, partager et transmettre une partie de ce que nous sommes : tels étaient les objectifs de ce voyage pédagogique.
En gardant toujours ce slogan à l'esprit : "
Studià hè Libertà."


Une conférence sur le patrimoine en hommage Ghjuvan-)Teramu RocchiU


A travers notre conférence sur le patrimoine nous avons voulu aussi honorer la mémoire d’un militant culturel à qui nous avions décidé de dédier notre première conférence : Ghjuvan-Teramu Rocchi. Il nous est paru impensable de ne pas lui dédier notre conférence sur le patrimoine, à lui, poète et militant culturel, ayant probablement contribué à écrire quelques-unes des plus belles pages de ce dernier.

 

En cinq mois, nous avons accompli différents types d'évènements afin de concrétiser notre projet. Ainsi, ils ont participé à notre budget final avec l'ajout de subventions et mécénats.

  • –  Trois ventes de gâteaux et de salés sur le parvis de la faculté de lettres
  • –  Six soirées étudiantes dans différents établissements cortenais
  • –  un tournoi de pétanque à Corte
  • –  un tournoi de futsal à Corte
  • –  un loto à Corte
  • –  une tombola diffusée dans toute l'île
  • –  un marché de nöel à Vescovatu
  • –  un marché aux puces à Bastia
  • –  une cagnotte en ligne accessible à tous
    La réalisation d'un tel projet nous a permis d'acquérir et exploiter des compétences nouvelles et bénéfiques pour notre futur carrière dans le domaine de la communication. La réalisation de ces évènements n'auraient pas été possible sans l'aide de sponsors et de mécènes qui à travers leurs dons ont soutenu l'université de Corse dans son projet de promotion du patrimoine insulaire."




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie





Derniers tweets
Corse Net Infos : U Ghjurnalettu di CNI https://t.co/cOdwFAN72s https://t.co/eaiIRlZUGH
Vendredi 25 Mai - 16:11
Corse Net Infos : Léo Massiani si n'hé andatu https://t.co/qrw2CcVYp6 https://t.co/OP1isbDvBH
Vendredi 25 Mai - 15:51
Corse Net Infos : Annette Pieri : « Le bail réel solidaire est une réponse à la question foncière et une alternative au statut de rés… https://t.co/8eBieuzj1R
Vendredi 25 Mai - 15:30
Corse Net Infos : 30eme festival de Bridge de Porto-Vecchio : La réussite encore au rendez-vous https://t.co/xiKMMIxdYs https://t.co/7F1KzdEuXd
Vendredi 25 Mai - 15:16



Newsletter




Les vidéos


Galerie