Corse Net Infos - Pure player corse

Danic passeur, Sio et Ayité buteurs : Le Sporting poursuit sa chevauchée fantastique


le Samedi 21 Février 2015 à 21:59 | Modifié le Samedi 21 Février 2015 - 23:52


Et de 23. C'est le total du nombre de points glanés samedi soir par le Sporting depuis l'avènement de Ghislain Printant à la tête du club bastiais. Menée, l'équipe bastiaise sous l'impulsion de Gaël Danic, double passeur, est revenue à la marque puis a dépassé son adversaire pour finalement inscrire une troisième victoire consécutive. Dans le même temps au classement, elle revenait dans une position plus conforme à ses ambitions initiales…


Danic passeur, Sio et Ayité buteurs : Le Sporting poursuit sa chevauchée fantastique
Stade de Furiani SCB : 2 Lille :  1(2-1)
Buts pour le Sporting : Sio (22e), Ayité (40e)
Pour Lille : Mendes (17e)
Arbitre : M. Desiage
Avertissement : Corchia à Lille (63e)

SCB 
Areola, Diakité puis Cioni (74e), Modesto, Squillaci, Palmieri, Romaric, Gillet, Ayité, Boudebouz, Danic puis Ongenda (83e), Sio puis Kamano (78e)
Lille
Enyema, Corchia, Kjaer, Basa, Beria, Boufal puis Origi (60e), Mavuba, Gueye, Lopes, Mendes puis Traoré (76e), Koubemba


20 points en 13 matches : le Sporting de Ghislain Printant comptait bien surfer sur cette même dynamique en recevant samedi Lille à Furiani.
Mais cela avait plutôt mal démarré pour les partenaires de Squillaci qui se sent si bien en Corse qu'il a décidé de rester une année supplémentaire en Corse et même plus si affinités.
En effet peu après le quart d'heure de jeu Mendes avait réussi, malgré Palmieri, à reprendre de la tête un centre de Beria et ainsi à abuser Areola qui s'était signalé d'entrée de jeu en déviant d'une belle claquette en corner le ballon prolongé involontairement par Gillet.
Mais en cette période il faut bien plus qu'un but de la tête de Mendes pour abattre le Sporting.
La preuve ce ballon piqué et millimétré, au-dessus de la défense nordiste, de Danic à destination de Sio. Une reprise de la tête plus tard et un contre-pied parfait et le SCB rejoignait son adversaire à la marque.
Sio ?
Il aurait même pu doubler la mise la mise à l'heure de jeu sur ce ballon de Ayité mais le point était refusé pour un hors-jeu.
Ce n'était cependant que partie remise.
Une fois encore Danic - la seconde bonne affaire bastiaise du mercato - se trouvait au bon endroit pour récupérer un ballon perdu dans l'axe par Boufal. La sanction était immédiate. Le ballon de Danic trouvait Ayité sur le côté droit. Au terme d'un beau rush, l'ancien rémois armait une frappe exceptionnelle et Enyeama, figé sur sa ligne et impuissant, ne pouvait qu'accompagner du regard ce ballon qui allait se ficher dans sa lucarne.
2 à 1 à la mi-temps : Le Sporting pouvait, une fois encore, rentrer la tête haute aux vestiaires.
A la reprise les joueurs de Printant, fort de leur avantage, ont laissé venir leur adversaire. Dès lors le rythme qui avait été alerte durant les premières quarante-cinq minutes avec un ballon qui voyageait rapidement d'un camp à l'autre, baissa d'un ton.
Certes Lille tenta bien de pousser le Sporting dans ses derniers retranchements mais le mur bleu ne cédait et le Sporting poursuivait sa chevauchée fantastique avec un futur qui se dessine plus précisément désormais au plus haut niveau du football français.
Et qui on est ?

 



S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse