Corse Net Infos - Pure player corse



Cullittivu Massimu Susini à Corte : "Mafia in Corsica 'Nigà o luttà"


Coralie Pradin le Mercredi 18 Décembre 2019 à 08:56

Le collectif Massimu Susini n'a pas eu de mal à remplir l'espace Natale Luciani de l'Université de Corte mardi soir. Les six intervenants ont pu chacun leur tour s'exprimer sur leurs recherches et expérience autour de la mafia lors du débat public sur le thème Mafia in Corsica 'Nigà o luttà"



  Cullittivu  Massimu Susini  à Corte : "Mafia in Corsica 'Nigà o luttà"
Ghjuvan-Santu Plasenzotti professeur de Corse au lycée Leatitia d'ajaccio et oncle de Massimu Susini à débuté son discours en expliquant au public les différents rouages de la Mafia, des mafias au pluriel même, toutes basées sur des modes de fonctionnements différents que ce soit en Calabre, en Sicile, en Russie ou en Corse, "La mafia n'existe pas, c'est une grande vérité, la mafia elle même le dit..., il y a quatre éléments pour identifier une mafia, premièrement des voyous, spécialisé dans le vol, le trafic de drogue, les extorsions et les meurtres, ensuite les affairistes et les politiciens qui font, par plaisir ou par peur affaires avec les voyous et quatrième points des membres de l'appareil de l'Etat, magistrats, juges, services spéciaux, politiciens Corses...".

"Quelque soit les mafias, leur but est le même, le pouvoir", pour la combattre il est essentiel de la reconnaître, mais il regrette que beaucoup de personnes en Corse, préfète, procureurs, membres de la LDH, sans aucun travail ni argument, affirme qu'elle n'existe pas : "La mafia elle s'en frotte les mains".

 

"L'Etat à une complicité avec le crime organisé"

L'avocat et membre de l'association ABCDE pour la défense de l'environnement, Jean-Jerôme Mondoloni, parle de la " complicité de l'Etat avec le crime organisé, une passivité complice". Chiffres à l'appui, il reprend "La résolution des crimes pour le grands banditismes n'atteint pas les 5%, l'Etat nous répond que la résolution de ses crimes est impossible à cause de l'Omerta, mais pour la lutte contre le nationalisme, soudain il n'y a plus d'omerta, c'est une véritable escroquerie intellectuelle
Il met également en avant les problèmes de spéculations immobilières, 30 PLU annulés en 30 ans, "les associations U Levante et ABCDE sont seules sans personne sur le combat contre la mafia et la spéculation". Mais la Collectivité de Corse également sera citée, en effet depuis l'élection des Nationalistes au pouvoir en 2015, il faudra attendre 2017 pour voir arriver la première motion "une décision forte qui permettra à la CDC d'agir en justice contre les violations du PADDUC, des cartes d'urbanismes... et avec 5 500 permis accordés par an en moyenne, seulement une action en justice par la CDC a vu le jour depuis 2 ans".

"Les mêmes personnes aux manettes"

Le comédien, Pierre-Laurent Santelli à dénoncé les secteurs touchés par la mafia : "les déchets, les transports, le btp, délégations de services publics ".
"Ce sont les mêmes personnes aux manettes et elles bénéficient de subventions publiques"

Le président de Crim'halt, Fabrice Rizzoli à cité la ville de Casal di Principe, commune italienne ou des terres ont été confisquées par l'Etat et utilisées, mais non vendues, pour la culture biologique par des associations d'aide aux handicapés comme exemple d'action concrète 
 

La soirée a pu suivre son cours après une pause figatelli annoncée par l'alarme incendie de la salle : débat puis veghja Nustrale avec la participation de Diana Saliceti, Henry Olmeta, Marie-Ange Geronomi, Antoine Marie Leonelli et Bati de Nobili

Les interventions de Jean-François Durazzo, de Léo Battesti, le débat





















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047