Corse Net Infos - Pure player corse

Cour d'appel de Bastia : L'ancien sénateur Joseph Castelli demande sa remise en liberté


Livia Santana le Mercredi 2 Juin 2021 à 20:09

Un peu plus d'un mois après son incarcération, l'ancien sénateur de Haute-Corse, Joseph Castelli, condamné le 30 mars dernier en première instance par le tribunal correctionnel de Bastia, pour "trafic d'influence passif et de faux en écriture" à une peine de 4 ans de prison, dont 3 ans ferme, assortie d'une amende de 100.000 euros et de la confiscation de sa villa, comparaissait ce mercredi 2 juin devant la cour d'appel de Bastia pour demander sa remise en liberté.



Cour d'appel de Bastia : L'ancien sénateur Joseph Castelli demande sa remise en liberté
Dans son costume bleu marine et sa chemise bleue ciel assortie à son masque, Joseph Castelli se présente affaibli et défait dans le box des accusés de la cour d'appel de Bastia ce mercredi 2 juin pour demander sa remise en liberté. L'ancien sénateur de Haute-Corse incarcéré depuis le 20 avril 2021 n'a pourtant rien perdu de son aura. La salle est comble pour soutenir l'ancien président du conseil général de la Haute-Corse

Non sans peine, il parvient à la barre où le magistrat énumère son passé judiciaire. L'homme qui fêtera dans quelques jours ses 73 ans a été condamné le 30 mars dernier en première instance par le tribunal correctionnel de Bastia, pour trafic d'influence passif et de faux en écriture à une peine de 4 ans de prison, dont 3 ans ferme, assortie d'une amende de 100.000 euros et de la confiscation de sa villa. Une condamnation pour laquelle il a fait appel. 

Un peu plus d'un mois après son incarcération, il revient sur les conditions de sa détention : "Le milieu carcéral ce n'est pas simple, mais j'ai été assez bien intégré", lance-t-il difficilement avant de déclarer : "Je ne pense pas être à ma place là où je suis actuellement". 

Un état de santé détérioré 

Pour Joseph Castelli et ses trois avocats Maître Jean-Louis Seatelli, Me Dominique Casanova et Me Frédéric Landon, l'état de santé de l'ancien sénateur n'est pas en adéquation avec la vie carcérale, c'est d'ailleurs ce qui a motivé la demande. D'autant plus que l'épidémie de Covid-19 l'exposerait selon Me Dominique Casanova à "de nouveaux risques". 

Maître Frédéric Landon estime que la mesure de sûreté à l'encontre de son client est un non-sens. En l'état actuel, Joseph Castelli ne serait pas en mesure de réitérer les faits pour lesquels il est accusé puisqu'il n'a plus de mandat électif. De plus, il ne pourrait exercer aucune pression afin d'influencer l'issue de son futur procès en appel. 

La défense avance également la collaboration systématique de leur client tout au long des procédures judiciaires entamées lors de sa mise en examen en 2016.  "Je vais avoir 73 ans après demain, je ne vais pas partir à l'étranger", poursuit le détenu à l'attention de la cour. Le 20 avril 2021, il s'était d'ailleurs présenté en homme libre devant le centre pénitentiaire de Borgo appliquant ainsi le mandat de dépôt avec effet différé, un nouveau dispositif judiciaire.

L'arrêt de la cours d'appel de Bastia sera rendu ce jeudi 3 juin à 11 heures.

Les soutiens à l'ancien sénateurs étaient nombreux au palais de justice de Bastia.
Les soutiens à l'ancien sénateurs étaient nombreux au palais de justice de Bastia.














    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047