Quantcast
Corse Net Infos - Pure player corse



Corte : Les jeunes nationalistes contre la réforme du CAPES


Julia Sereni le Dimanche 7 Mars 2021 à 10:17

Ce samedi 6 mars, les jeunes des différentes structures nationalistes ont tenu une conférence de presse sur le parvis de la faculté de droit de l’université de Corse. Ils dénoncent la nouvelle réforme du CAPES, jugée « inacceptable », et demandent à rencontrer la rectrice.



Après les syndicats  et les universitaires, au tour des jeunes de se mobiliser contre la réforme du CAPES. Les trois syndicats étudiants (Cunsulta di a Ghjuventù Corsa, Ghjuventù Paolina, Ghjuventù Indipendentista), les mouvements jeunes des partis nationalistes (U Partitu di a Nazione Corsa, Femu a Corsica, Ghjuventù Libera, Core inFronte, A Muvra), l’Associu studii corsi et U Cullittivu di i liceani corsi font cause commune.

Ils protestent contre un arrêté publié le 25 janvier dernier  par le ministère de l’Éducation nationale qui modifie les épreuves du concours, notamment en inversant le système de coefficients entre langues corse et française. 

Une réforme « inacceptable »

« Pour nous, cette réforme est inacceptable dans la mesure ou les futurs professeurs seront notés sur leur maîtrise du français et des valeurs de la République française plutôt que sur leurs compétences en langue corse » explique Pascal Zagnoli, un des porte-parole du mouvement. « C’est un contresens. »
 
Et ce d’autant plus dans un contexte où la langue corse est « en difficulté »« Aujourd’hui, au primaire, 40% des enfants suivent un enseignement bilingue, c’est moitié moins au collège, et, au lycée, on arrive à 14% ». Une fragilisation accélérée, selon Pascal Zagnoli, « par la réforme Blanquer ».

Une demande d'entretien avec la rectrice

Pour les jeunes nationalistes, le message est clair : « Nous refusons cette réforme du CAPES. Nous exigeons que les épreuves se déroulent en corse ». Au-delà, le collectif porte plusieurs revendications, notamment « une généralisation des classes bilingues »« un grand plan de formation » et « qu’enfin soit pris en compte les votes en faveur de la coofficilialité ». Ils demandent une rencontre avec la rectrice de Corse Julie Benetti, pour lui exposer leurs griefs de vive voix et « instaurer le dialogue ».
 
Dans l’attente, ils ne cachent pas leur détermination : « Si nous ne sommes pas entendus, nous prévoirons une suite de mobilisations sur le terrain » prévient Pascal Zagnoli.

















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047