Corse Net Infos - Pure player corse

Conseil municipal de Bastia : Jean Zuccarelli se rallie à la majorité


Rédigé par le Mardi 17 Mai 2016 à 20:00 | Modifié le Mercredi 18 Mai 2016 - 00:15


Jean Zuccarelli, et son groupe, se sont ralliés mardi soir à la majorité municipale. Mais cela n'a duré qu'un instant. Juste le temps d'approuver la motion présentée par l'assemblée communale qui, à une très grande majorité, a appelé l'attention de l'Etat pour que dans le cadre de la prochaine Collectivité unique, soit "reconnue et préservée la place institutionnelle de Bastia autre capitale régionale de la Corse""et que Bastia puisse continuer d'assumer son rôle de moteur essentiel du développement de la Corse dans toutes ses dimensions".


La motion

Le vote de Jean Zuccarelli et des membres de son groupe
Le vote de Jean Zuccarelli et des membres de son groupe
Que dit cette motion qui a introduit le principal débat du conseil municipal de Bastia qui s'est réuni mardi en fin d'après-midi ?
L'Assemblée de Corse, consultée, conformément à son statut, sur le projet de loi NOTRe, de modernisation de la République, comportant notamment la suppression des collectivités départementales, a rendu son avis, le 12 Décembre 2014.
Le conseil municipal de la ville de Bastia souhaite également se prononcer par motion sur cette évolution institutionnelle qui impactera directement et fortement la commune. Son but est d’affirmer et d’établir les principes incontournables qui assureront l’avènement d’une collectivité unique qui permette une meilleure cohérence et efficacité des politiques publiques, en rejetant toute forme de campanilisme, et dans le respect de l'équilibre et de l'équité régionale.
En effet, construire une collectivité unique non conforme à la réalité des territoires serait synonyme de déséquilibres sociaux et économiques qui conduiraient inexorablement à l’échec de cette réforme institutionnelle et ce, au détriment du développement de Bastia et la Corse dans son ensemble.
Les chiffres de l’INSEE sont, en ce sens, une clé de compréhension irréfutable. Deux données sont particulièrement évocatrices : la répartition de la population entre les départements (la Haute-Corse correspond à plus de 54% de la population contre moins de 46% pour la Corse-du-Sud) et entre les agglomérations pertinentes bastiaises et ajacciennes (plus de 100 000 habitants pour la première, moins de 93 000 pour la seconde). A la lumière de cet éclairage indiscutable, et alors qu’aucune implantation significative n’a été destinée à notre commune depuis la mise en œuvre de la politique de décentralisation, la Haute-Corse, et tout particulièrement Bastia, sont légitimes à devenir des pôles majeurs du fonctionnement des Institutions futures.
En définitive, dans le cadre de la création de la collectivité unique, notre conseil municipal demande :
- Que l’impératif de proximité, calqué sur la réalité humaine des territoires, soit le fondement de la future répartition institutionnelle, et ce pour une répartition équitable entre les principaux pôles de l’île
- Que cette approche de justice territoriale s’applique également aux Agences, Offices, et Directions Régionales d’Etat
- Que soit par conséquent reconnue et préservée la place institutionnelle de Bastia, autre capitale régionale de l'île
- Et qu'ainsi Bastia puisse continuer d'assumer son rôle de moteur essentiel du développement de la Corse dans toutes ses dimensions
Cette ligne directrice actée, une réflexion plus approfondie, entre la Collectivité Territoriale, les Départements, les Intercommunalités, en y associant les personnels, devra être menée pour convenir d’une répartition qui obtienne l’approbation de tous, seule garantie de la réussite de cette réforme."

Les réactions en vidéo de Pierre Savelli, Jean Zuccarelli et Francis Riolacci

En introduisant le débat a bien pris Pierre Savelli a rendu un hommage appuyé - "même si une fois n'est pas coutume" a t-il précisé - au groupe PRG de l'assemblée communale et à son président Jean Zuccarelli qui, au mois de Mars qui avait pris l'initiative de soumettre une motion visant à défendre les intérêts de Bastia dans le cadre de la constitution de la prochaine Collectivité unique de Corse.
La motion de Jean Zuccarelli n'est pas allée au-delà.
Mais elle a été le point de départ d'un travail commun, de la majorité et d'une partie de l'opposition, qui a débouché mardi sur l'adoption à une très grande majorité, exception faite de Francis Riolacci et du conseiller municipal qu'il représentait.
Le vote, qui a succédé à l'amendement, repoussé, de l'élu communiste préconisant un référendum, avait été précédé par les interventions de Jean Zuccarelli et Francis Riolacci (notre vidéo), Michel Castellani, Philippe Peretti, Emmanuelle de de Gentili  et Jean-Louis Milani.
De tous les intervenants c'est sans doute Michel Castellani qui a mis et de façon spectaculaire le déséquilibre existant entre Ajaccio et sa Kyrielle de directions régionales et Bastia réduite, sur ce plan, à la portion congrue.
Aujourd'hui il est important de parvenir à un équilibre des pouvoirs.
"Je suis de ceux qui pensent que Bastia doit être candidate a abriter le siège du Conseil exécutif. Comme Bastia doit être le siège de la compagnie régionale maritime. Il s'agit là de deux objectifs que nous devrions essayer d'atteindre" a soutenu Michel Castellani.
"La collectivité unique c'est soit pour nous une occasion d'aggraver le déséquilibre, soit l'occasion de réadapter la structure administrative et politique aux réalités du terrain, c'est ce à quoi nous devons tendre" a t-il ajouté.
"Cette motion doit être défendue. C'est un rendez-vous important pour Bastia. Mais c'est un rendez-vous qui peut être catastrophique. Nous avons joué en 1871. Nous avons perdu. Nous avons joué en 1983, nous avons encore perdu " a conclu Michel Castellani, plutôt pessimiste, qui a eu du mal à sourire quand Pierre Savelli a rappelé que Bastia avait quand même gagné en 1981, mais là c'était en football...


Philippe Peretti, pour le groupe de gauche la majorité municipale favorable à la Collectivité unique, a soutenu lui aussi le contenu de la motion. Mais pour lui  "il est important d'agir et cette motion est là pour conforter la municipalité, conforter les populations au moment où le débat sur la collectivité unique est en train d'aboutir.La motion rappelle l'essentiel : l'impératif de proximité, la justice territoriale, la reconnaissance de la place institutionnelle de Bastia qui entend conserver son rôle de moteur essentiel de l'économie de l'île. Mais il faudra se battre pour obtenir les localisations nécessaires et l'attribution des services administratifs qui seront au cœur des débats à venir."


Emmanuelle de Gentili, qui s'est pour sa part évertuée à répondre aux arguments développés par Francis Riolacci, a rappelé qu'aujourd'hui "il est important de savoir quels vont être les services aux citoyens vont être déployés sur le territoire dans le cadre de la loi, important de rééquilibrer tout cela, de spécialiser les territoires, œuvrer à travers nos politiques et à travers nos engagements respectifs à renforcer l'image économique de Bastia et faire en sorte que cela soit incontestable" a ajouté la première adjoint au maire qui a estimé que Bastia pouvait avoir un autre rôle à jouer : celui de Pôle Santé de la Corse avec son hôpital et ses groupements privés.
In fine Emmanuel de Gentili, comme l'avait fait auparavant Philippe Peretti s'est félicitée par-delà les "postures politiciennes", du travail commun effectué avec Jean Zuccarelli.

Jean-Louis Milani a pour sa part exprimé le souhait d'un rééquilibrage des pouvoirs. " Pas de coquilles vides. Et pas davantage de trompe-l'œil." 
"Nous avions déjà une collectivité unique avant 1975. A l'époque, le centralisme... ajaccien a bénéficié essentiellement à Ajaccio. L'après 1975 avec la bidépartementalisation était sensé rééquilibrer les choses, mais si rééquilibrage il y eut, il fut très timide. Je souhaite que l'avènement de la collectivité unique aboutisse, enfin, à un véritable partage des pouvoirs…"

A noter que si le MCD n'a pas participé au travail d'élaboration de la motion, il s'est associé à la démarche et a voté pour…
 




Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 25 Février 2018 - 15:03 Bastia haut lieu du flamenco durant deux jours

Dimanche 25 Février 2018 - 00:39 Rugby féminin : Les réactions des Françaises

Corse | Entretiens | Elections | Institutions



Derniers tweets
Corse Net Infos : Basteliccia : La fête des agrumes au bon goût pulpé de la tradition https://t.co/ZcI0wWR6DQ https://t.co/n1TWUvJLhO
Dimanche 25 Février - 19:24
Corse Net Infos : 4 700 malades en Corse : Alzheimer, la nécessité d'un diagnostic précoce https://t.co/wqaBeWUHIU https://t.co/3tBDKLx3do
Dimanche 25 Février - 18:05
Corse Net Infos : Le tournoi de tennis de Calvi à Fred Mattei (TCIR) et Marielle Cruciani (TCC) https://t.co/bhFjRsNp6C https://t.co/duKqIOClyj
Dimanche 25 Février - 18:05
Corse Net Infos : Corse : Vigilance jaune pour les paramètres Neige-Verglas et avalanches. Des chutes de neige dès 200 m !… https://t.co/FObYdiLm5B
Dimanche 25 Février - 13:38



Newsletter







Galerie
Les agrumes en fête
Les agrumes en fête
Entreprendre pour apprendre Corsica
Entreprendre pour apprendre Corsica
GFCA-Volley
GFCA-Volley
ACA-Sochaux
ACA-Sochaux
Tournoi de tennis de Calvi
Tournoi de tennis de Calvi
Olympiades des Métiers 2018
Olympiades des Métiers 2018
Rencontres pour l'emploi de Calvi-Balagne
Rencontres pour l'emploi de Calvi-Balagne
forum college baleone
forum college baleone