Corse Net Infos - Pure player corse

Conférence à Ajaccio : D’une société du tout-jetable à une société "zéro déchet"


Rédigé par le Samedi 15 Avril 2017 à 23:06 | Modifié le Dimanche 16 Avril 2017 - 00:05


Un cycle de conférences publiques sur le traitement des déchets, organisé par Zeru Frazu et l’afc-UMANI en collaboration avec Zero Waste Italy et le centre de recherche Rifiuti Zero de la mairie de Capannori se déroule actuellement en Corse. Le Dr Paul Connett Professeur émérite en chimie environnementale à l'Université St-Laurent de New-York et Jacques Muller, ancien sénateur du Haut-Rhin, maire honoraire de Wattwiller en Alsace et membre de la « Mission commune d’information sur le traitement des déchets » ont répondu présent pour les animer. Samedi soir ils étaient à Ajaccio à La Maison de Quartier des Cannes.


Conférence à Ajaccio : D’une société du tout-jetable à une société "zéro déchet"
Après 30 années d’activisme, d’enseignement et de recherche sur les dangers de l’incinération et les atouts des démarches Zero Waste, Paul Connett a publié est "The Zero Waste Solution" (La solution Zéro Gaspillage). A 76 ans il parcourt encore le monde pour sensibiliser à une double nécessité : la lutte contre l’incinération des déchets, nocive pour la santé et l’environnement mais aussi couteuse, et l’impérieux besoin de réduire, recycler, réparer nos rebuts. Ill partage aussi son expérience sur les solutions d’un traitement des déchets efficace, économe pour les finances publiques, riche en emploi local et performant en termes de préservation de l’environnement et de la santé.
Zero waste France a été inauguré le 1er février 2014 à Bobigny. C’est le nouveau nom du Centre national d’information indépendante sur les déchets (Cniid)
 
Un scénario pour tendre au zéro déchet
Ce scénario Paul Connett l’a décrit dans son livre « The zero waste solution ». Il comporte 10 étapes et vise à réduire et à valoriser au maximum toutes les composantes de nos poubelles, les fractions organiques comme les fractions résiduelles.
S’il faut dire non à l’incinération, à contrario il faut pouvoir dire oui aux composteurs de proximité, qui permettent de capter la moitié des déchets organiques produits sur un territoire, qui nourrissent les sols et les animaux tout en retissant du lien social dans les quartiers. Oui à la taxe sur les sacs en plastique qui réduit de façon drastique la part des ordures résiduelles. Oui au système de «pay per bag» [tarification incitative au sac] qui représente une fiscalité plus juste que le paiement d’une taxe en fonction de la superficie du logement (comme c’est le cas de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères). En résumé il faut arriver à revenir à un mode de consommation moins générateur de résidus.

10 étapes à développer
1/ Trier au maximum à la source
2/ Collecter en porte-à-porte
3/ Composter
4/ Recycler
5/ Réutiliser, réparer et déconstruire
6/ Initiatives de prévention des déchets (taxer ou interdire les sacs en plastique, instaurer des dispositifs de consigne)
7/ Prendre des mesures économiques incitatives (tarification incitative)
8/ Tri des déchets résiduels pour diagnostiquer les problèmes et trouver des solutions
9/ Une meilleure conception industrielle, Eco-concevoir (supprimer les composants toxiques, généraliser la responsabilité élargie du producteur)
10/ Recourir à des décharges temporaires dites de transition (en attendant des produits 100% éco-conçus).
 
Un rôle décisif pour les pouvoirs publics.
La volonté politique de chaque localité est importante. Paul Connett citera en exemple la ville italienne de Cappanori. A trois kilomètres d’écart, cette commune valorise 74% de ses poubelles alors qu’une autre n’atteint que 25%. « Les collectivités engagées dans un programme Zero waste sont aujourd’hui aussi fières de leur politique déchets que de leur vin ou de leur fromage ».
De plus il doit être dit aux industriels, “si vous ne pouvez pas recycler ceci, ne le produisez pas”.
Pour conclure le Dr Paul Connett appelle à une lutte qui doit être joyeuse : « Eviter l’activisme sérieux, ne pas laisser le développement durable aux mains d’ingénieurs ennuyeux, éduquer les enfants aux bons gestes, partager les initiatives des communautés locales avec le reste de la planète. »
 
Prochains rendez-vous :
Dimanche 16 avril à 16h30 Tagliu Isulaccia, Parc Galea
Mardi 18 avril à 13h30 Ajaccio place du Diamant, Zeru Frazu organise un évènement public pour alerter la population sur le caractère inquiétant de certains projets évoqués publiquement par le Président de la CAPA.
 





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 12 Décembre 2017 - 22:48 Le GFCA battu en quatre minutes !

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie




Derniers tweets
Corse Net Infos : Sorio : Election municipale partielle le 7 Janvier https://t.co/tYbwKogWou
Mercredi 13 Décembre - 10:50
Corse Net Infos : Ajaccio : Le secours populaire fait "Vos paquets cadeaux" https://t.co/t5y6pZidR1
Mercredi 13 Décembre - 10:50
Corse Net Infos : Ajaccio : Dédicaces à la "Librairie des Palmiers" https://t.co/5pTttMsiq6
Mercredi 13 Décembre - 10:50
Corse Net Infos : Falep de Haute-Corse : Formation au Bafa https://t.co/9uxJg02Sa6
Mercredi 13 Décembre - 10:50


Newsletter







Galerie
Rencontre littéraire à Aix
Rencontre littéraire à Aix
MISSCORSE
Eva Colas
GFCA
GFCA
Leroy Merlin à Ajaccio
Leroy Merlin à Ajaccio
Tempête Balagne
Tempête Balagne
Bastia
Bastia
Crab
Crab
Showroom Bastia
Showroom Bastia