Corse Net Infos - Pure player corse

Claude Ferrandi (SC Bastia) : "Il ne faut pas oublier d'où l'on vient"


Rédigé par le Jeudi 18 Janvier 2018 à 14:02 | Modifié le Jeudi 18 Janvier 2018 - 15:54


Claude Ferrandi et les dirigeants du SC Bastia, ont mis à profit la proximité du début des matches retours du championnat de National 3 - ce sera ce samedi à Endoume - pour rassembler autour d'eux tous les sponsors du club mais aussi pour dresser un premier bilan des entreprises menées sur tous les plans afin de permettre au Sporting de retrouver rapidement un rang conforme à l'histoire et au passé du club. Le chantier est en bonne voie et la première étape peut être franchie dès la fin de la saison. Mais Claude Ferrandi l'a rappelé :" S'il y a échec il faudra faire avec. Il ne faut pas oublier d'où l'on vient" a t-il souligné en faisant allusion aux péripéties qui ont marqué l'intersaison du Sporting. Les explications en vidéo de Claude Ferrandi


Ils sont tous venus - ou presque - tous les sponsors et partenaires qui ont accepté de poursuivre ou de reprendre l'aventure, même à l'échelon plus modeste du championnat de National, pour soutenir l'Association présidée par Claude Ferrandi.
Les eaux d'Orezza sont elles aussi se fondre dans le peloton de la dizaine d'entreprises et de collectivités - Territoriale, mairie de Bastia, communauté d'agglomération - qui sont plus que jamais dans le sillage du club qui par la voix de son président n'a pas manqué de saluer, et comme il se doit, les hôtels qui acceptent d'accueillir aux meilleures conditions les adversaires du Sporting qui évoluent le samedi soir à Furiani.

Mais au-delà des vœux et des remerciements de circonstance destinés également aux salariés et aux bénévoles de l''Association, Claude Ferrandi n'a pas manqué de s'exprimer sur la situation de l'heure du club.
Que faut-il en retenir ?
Le recrutement de Ludovic Genest ? "Il était limite hors budget -qui est de 2,2 millions d'euros -mais l'ambition du Sporting s'étant affiné nous avons décidé d'étoffer ce budget pour permettre l'acquisition d'un, voire deux joueurs.".

Le deuxième joueur ? Ce ne sera sans doute pas Jean-Jacques Mandrichi. "Il nous a sollicités depuis un certain temps. Nous l'avons contacté. Mais visiblement il est bien à Cannes" a précisé un peu plus tard Stéphane Rossi après avoir livré son sentiment sur les mois qu'il vient de passer à la tête de l''équipe technique du club.
 

Mais l'entraîneur bastiais n'a pas manqué de se projeter vers l'avenir.
"Notre objectif est d'aller plus loin encore que la deuxième place qui est la nôtre dans ce championnat. Nous voulons accéder au championnat de Nationale 2. Les joueurs qui constituent ce groupe portent les valeurs légendaires du Sporting".
C'est ce qui autorise Stéphane Rossi à croire en la bonne étoile du Sporting.
Le président et l'entraîneur bastiais - nous y reviendrons - se sont ensuite exprimés, à l'invitation des journalistes,  sur l'aire de jeu de Borgu, sur la situation de l'association après les mésaventures connues par le SASP, sur la nuance qui existe entre budget et masse salariale, sur les relations avec les Socios, sur la mission de Luc Dayan, sur les relations avec plusieurs clubs de Ligue 2 et sur la pelouse - synthétique ou naturelle - de Furiani.
Après quoi l'un et l'autre sont allés rejoindre l'effectif du club qui posait pour la photo traditionnelle.





S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse