Quantcast
Corse Net Infos - Pure player corse


Christian Chatillon raconte François Marcantoni, «Le dernier Parrain français»


Philippe Jammes le Mardi 13 Avril 2021 à 12:22

Dans quelques jours, le 14 avril, sortira «Le dernier Parrain français» un livre de Christian Chatillon narrant la vie de François Marcantoni qui fit souvent la Une des journaux. Le Dernier Parrain français est un hommage posthume qui relate à la fois les mémoires d’un séducteur, les souvenirs de la dernière légende vivante de la pègre, et le testament d’un homme d’honneur.



Le livre dévoile le destin hors du commun François Marcantoni, né le 28 mai 1920 à Alzi dans la Bozio en Haute-Corse, de Pierre-Louis Marcantoni et de Marie-Anne Bernardi. Juste avant la défaite française de 1940, il réussit le concours d'entrée de l’Arsenal de Toulon où il deviendra artificier. Le 27 novembre 1942, il participera au sabordage de la flotte française immobilisée en rade de Toulon. Quand il reçoit sa convocation au STO, Service du Travail Obligatoire, il décide d’entrer dans la clandestinité et rejoint la résistance. Au sortir de cette seconde guerre mondiale, il rançonne d’anciens collabos, joue le faux policier et braque des banques. Riche, il devient propriétaire d’un bar de luxe à Paris, où se pressent stars du cinéma, de la chanson et de la politique.
Dans ce livre écrit par Christian Chatillon  se mêlent toutes sortes de figures marquantes des années 1950 à nos jours. De Romy Schneider à Brigitte Bardot, de Jean Marais à Lino Ventura, mais aussi de Pierrot le Fou à Émile Buisson, sans oublier Michou, Barclay, Guy Lux (qu’il protégera de maffieux corses) ou encore Michel Simon.
Dans les années 60, Marcantoni rencontre une future grande star du cinéma : Alain Delon. En 1968, le garde du corps de l’acteur est retrouvé dans une décharge publique, tué de deux balles en pleine tête. Débute la célèbre affaire Markovic  qui fera la une des journaux durant de nombreux mois. Très vite, François Marcantoni est présenté comme le suspect numéro un. Il est incarcéré. Après 11 mois en prison il est libéré sous contrôle judiciaire et 1976 bénéficiera d’un non-lieu acquis par son avocat Me Jacques Isorni. C’est à cette occasion qu’il écrira son 1er roman «La Conjuration» (Orban éditions). Puis  en 2001, Un Homme d’honneur (De la Résistance au milieu), en 2006 avec Serge Garde, Monsieur François (Le milieu et moi de A à Z) (Le Cherche-midi) et en  2009, avec Christian Chatillon, Strass et voyous (Editions Les Portes du Soleil).
 «Le Dernier Parrain français» est un hommage posthume qui relate à la fois les mémoires d’un séducteur, les souvenirs de la dernière légende vivante de la pègre, et le testament d’un  homme d’honneur qui décédera le 17 août 2010 à Paris.
L’auteur
Christian Chatillon est reporter et spécialiste des affaires policières. Professeur hors classe de lettres classiques, il s’est d’abord attelé au journalisme à la radio, avant de se tourner vers la presse écrite. C’est au cours de sa direction de la rubrique « Boulevard du crime » pour le magazine L’Optimum (groupe Jalou) que l’occasion de rencontrer François Marcantoni s’est présentée. Il est également auteur de plusieurs ouvrages sur la mafia.
 
*Editions Jacques-Marie Laffont
 



















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047