Corse Net Infos - Pure player corse

Chambre de commerce et d’Industrie de la Corse-du-Sud : Revitalisation commerciale des villes


Rédigé par José Fanchi le Mercredi 9 Mai 2018 à 16:21 | Modifié le Mercredi 9 Mai 2018 - 16:31


Vendredi prochain, la CCI de Corse du Sud accueillera André Marcon, président honoraire de CCI France et rapporteur des propositions issues de la mission prospective sur la revitalisation commerciale des villes petites et moyennes. Que contient ce rapport ? Qu’apporte-t-il de nouveau sur la revitalisation commerciale ? Que peut attendre le cœur d’une ville pour retrouver un peu despoir? Ce qu’il faut savoir


André Marcon est le président honoraire des chambres de commerce et d’industrie de France et Maire de Saint-Bonnet-Le-Froid. Il remis le 15 mars 2018 le rapport d’une Mission prospective sur la revitalisation commerciale des villes petites et moyennes au Ministre de la cohésion des territoires, Jacques Mézard et à la Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des finances, Delphine Gény-Stéphann, qui l’avaient missionné sur ce sujet en janvier. Ce rapport s’inscrit dans le cadre des suites du programme « Action cœur de ville » annoncé lors de la Conférence nationale des territoires du 14 décembre dernier à Cahors.


L’action au cœur de la ville
 Paris a salué l’ampleur et la qualité du travail réalisé par les membres de la mission qui ont procédé à une large consultation des acteurs publics et privés (élus municipaux et intercommunaux, administrations centrales, organismes financiers publics, opérateurs publics fonciers et d’aménagement, chambres consulaires, fédérations professionnelles de commerçants, aménageurs, promoteurs, managers de centre-ville et périphérique , architectes, etc.) concernés par la problématique de la revitalisation des villes moyennes. Ces travaux ont confirmé le bienfondé et les principes du programme « Action cœur de ville » : 
  • Une gouvernance politique associant nécessairement les maires des villes-centres et les présidents des intercommunalités, aux côtés de l’Etat et des régions    
  • Une approche coordonnée avec l’ensemble des parties-prenantes de la revitalisation urbaine, dans les différents domaines d’intervention nécessaires : habitat, commerce, services, transport, stationnement, santé, culture, éducation 
  • Une professionnalisation de la démarche et de la politique commerciale impliquant les acteurs concernés : élus, associations de commerçants, managers de centre-ville, professionnels des marchés 
Les acteurs économique concernés
 La démarche volontariste du programme « Action cœur de ville » est en cours de mise en œuvre. La liste des villes qui répondront aux critères de ce programme sera prochainement annoncée par le ministre de la Cohésion des territoires. Sur la thématique du commerce, le Gouvernement s’appuiera sur les recommandations du rapport de André Marcon pour renforcer les mesures prévues. En particulier :  
  • La gouvernance des opérations de revitalisation de territoire sera formalisée et impliquera systématiquement les acteurs économiques et les autres acteurs privés identifiés par le rapport, appuyés par des managers de centre-ville
  • La conduite des opérations s’appuiera sur des diagnostics étayés (convergence des résultats d’études d’opérateurs publics, mise en place d’indicateurs de suivi, de référentiels fonciers, …) et sur l’étude nationale sur la vacance commerciale, qui sera prochainement lancée
  • Une démarche simplifiée et le partage d’information, reposant notamment sur le portail interministériel coeurdeville.fr, destiné à accompagner les élus et acteurs économiques dans leur projet de redynamisation du centre-ville.
 La mission prospective animée par André Marcon a également proposé de compléter ces mesures par de nouvelles actions.   Elle a formulé des recommandations sur la fiscalité, que le Gouvernement va approfondir, dans le cadre de la mission qu’a confiée le Premier Ministre à l’Inspection générale des finances. Cette mission doit établir un état des lieux de la fiscalité pesant sur les entreprises du secteur du commerce, puis élaborer des propositions en vue de rendre le cadre fiscal plus équitable entre les différentes formes de commerce mais aussi de redynamiser les zones commerciales en centre-ville.
Nous en saurons plus vendredi à partir de  9 h 30 au palais des congrès de la ville « salle prestige. »
J. F.
 
 




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 15 Décembre 2018 - 20:37 Le FC Bastelicaccia surprend l'ACA (1-0)

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie