Corse Net Infos - Pure player corse

Chaire Paul Valéry : début des rencontres ce jeudi à Corte


Rédigé par Jacques RENUCCI le Mercredi 17 Octobre 2018 à 18:23 | Modifié le Mercredi 17 Octobre 2018 - 22:32


La Chaire Paul Valéry de l'université de Corse et le musée Paul Valéry de Sète proposent quatre jours d'échanges en l'honneur du poète aux origines cap-corsines. Les rencontres débutent ce jeudi après-midi au Campus Mariani de l'université de Corse à Corte


Chaire Paul Valéry : début des rencontres ce jeudi à Corte

Paul Valéry a dit de la Corse qu'il en sentait l'esprit « dans sa pensée et dans son cœur ».

L’université de Corse s’associe au Musée Paul Valéry de Sète pour un hommage conjoint à la Méditerranée et à l’île à travers l’œuvre du poète et penseur.

C’est de Bastia, ancienne citadelle génoise, qu’est parti le père de Paul Valéry pour s’installer à Sète, où il épousa une Génoise. L’ancien Palais des Gouverneurs, transformé en Musée d’Art et d’Histoire, accueille la Chaire Paul Valéry de l’université de Corse, dont Françoise Graziani est la responsable, pour une rencontre entre des chercheurs, des artistes et des poètes venus accompagner, avec ses descendants, le retour posthume du poète dans l’île où il reconnaissait cette forme d’esprit qui était aussi la sienne.

De la Corse, Valéry écrivit un jour : « C’est de la Surméditerranée. C’est le lieu géométrique où se rencontrent la finesse et la transparence de la lumière de l’Attique et l’espèce de cruauté et de violence qu’a celle de l’Italie, de l’Espagne et de l’Afrique. La Corse les résume à elle seule, et les harmonise. Voilà son rôle et sa mission dans la Méditerranée ».

 

Programme
Jeudi 18 octobre Corte – Campus Mariani
16h-18h - Table ronde : Valéry en Corse. Jacques Orsoni, Jean Guy Talamoni, Jacques Thiers, Martine Rouart Boivin-Champeaux, Vincent Rouart, Antoine Valéry, Charles-Ambroise Valéry.

Pour fêter ses cinq ans, la Chaire Esprit Méditerranéen de l’université de Corse reçoit les quatre petits-enfants de Paul Valéry, Martine Rouart Boivin-Champeaux, Vincent Rouart, Antoine Valéry et Charles-Ambroise Valéry, qui dialoguent avec Jacques Orsoni, fondateur de la première chaire Paul Valéry, Jacques Thiers qui a traduit des poèmes de Valéry en langue corse pour la circonstance, et Jean Guy Talamoni, dont les travaux sur les traces laissées dans la personnalité et dans l’œuvre du poète par son ascendance corse ouvrent de nouvelles perspectives de recherche.

18h-19h - Concert-lecture

Patrizia Gattaceca a mis en musique avec Bernard Rongiconi douze poèmes de Valéry tirés de Charmes et traduits pour la première fois en langue corse par Ghjacumu Thiers. Orlando Forioso, metteur en scène,présente le spectacle inédit qu’il a tiré du mélodrame de Valéry Amphion, mis en musique par Arthur Honegger.

 

Vendredi 19 octobre, Auditorium du Musée de Bastia, Palais des Gouverneurs

10h - Ouverture

Discours de bienvenue par Pierre Savelli, maire de Bastia, Sylvain Gregori, directeur du Musée de Bastia, Maïthé Vallès-Bled, conservatrice en chef, directrice du Musée Paul Valery de Sète, en présence de Martine Rouart Boivin-Champeaux, Vincent Rouart, Antoine Valéry et Charles-Ambroise Valéry, petits-enfants de Paul Valéry.

10h30-12h30 - Conférences « Valéry et la Méditerranée »

Nadir Aziza (Tunisie) : Valéry et la mer ; Jean-Michel Rey (France) : Un site originel ; Paola Cattani (Italie) : Valéry et la Société des Nations ; Michel Jarrety (France) : Le Centre Universitaire Méditerranéen de Nice.

La relation de Valéry à la Méditerranée, d’abord physique et sensorielle, implique une forte dimension éthique et politique. L’inspiration qu’il en tire nourrit toute son œuvre mais aussi son engagement pour ce qu’il appelle la Société des Esprits, complément indispensable selon lui de la Société des Nations pour maintenir une paix durable. Comme en témoigne sa conception du Centre Universitaire Méditerranéen de Nice, la Méditerranée doit être appréhendée comme un «  système  » ouvert et dynamique.

 

16h-18h - La Méditerranée des poètes

16h Lecture poétique, précédée d’un regard du poète invité sur Paul Valéry Noni Benegas (Espagne)

16h45 - Lecture poétique, précédée d’un regard du poète invité sur Paul Valéry. Claudio Pozzani (Italie) Christian Ruspini, Comédien

17h30 - Récital Taghi Akbhari, voix, Pouya Khoshravesh, Kamanché : Taghi Akhbari chante des poèmes d’Omar Khayyam et de Valéry (traduit en persan)

20h30 - Concert - Deux chanteuses méditerranéennes, Patrizia Gattaceca et Roula Safar, proposent en dialogue leur interprétation musicale de quelques poèmes de Valéry, en mêlant les langues et les cultures.

Patrizia Gattaceca, Voix, Jean-Bernard Rongiconi, Guitare.

Carmini (création)

Douze Charmes de Valéry traduits en Corse et chantés par Patrizia Gattaceca. S’étonner des images que libère la lecture de Charmes, en suivre les échos dans l’autre langue et un autre langage, tenter avec une attention permanente d’en traduire des équivalences linguistiques et musicales, tel est le projet dans lequel se sont investis Patrizia Gattaceca, poète et chanteuse, Jean Bernard Rongiconi, musicien et Ghjacumu Thiers, écrivain et traducteur..

Roula Safar, mezzo-soprano, guitare, tambourin.

La Jeune Parque, Le Cimetière Marin et autres poèmes mis en musique par Roula Safar

Roula Safar, mezzo-soprano, chante en s’accompagnant de sa guitare et de ses percussions. Elle interprète des poèmes de Valéry tirés de son disque Roula Safar chante Paul Valéry qu’elle a elle-même mis en musique, et qu’elle met en résonance avec d’autres chants dans les langues de la Méditerranée ancienne.

14h-16h - Table ronde Valéry et la Corse

Jean-Christophe Liccia (Corse) Généalogie et histoire de la famille Valéry de Brando, Françoise Graziani (Corse) Un homme très ancien, Jean Guy Talamoni (Corse) Valéry et la Corse, Jacques Thiers (Corse) Traduire Valéry en corse. Les quatre intervenants évoquent les raisons qui justifient une reconnaissance insulaire, et qui peuvent aider à lire et à comprendre autrement Paul Valéry.

17h-18h - Antoine Graziani, Jacques Renucci

Regard de deux poètes corses sur Paul Valéry et lecture poétique.

Deux poètes corses écrivant en français évoquent la poétique de Valéry et son rapport à la peinture, en dialogue avec leurs propres œuvres.

18h30 Musée - Visite commentée de l’exposition Identità. Les Corses et les migrations (XVIIe-XXIe s.)

Comment l’identité corse se construit-elle dans ce rapport à l’autre induit par les migrations ? Telle est la question très actuelle que posent les commissaires de cette exposition en mettant sous les yeux du spectateur quatre siècles de l’histoire troublée de la Corse. L’histoire de la famille Valéry s’y reflète, comme celle de tant de Cap Corsins qui n’ont cessé de traverser la mer d’un continent à l’autre.

21h – Spectacle musical

« Amphion » Création par Orlando Forioso et la Cie TeatrEuropa

Amphion construit le premier temple d’Apollon en déplaçant les pierres au son de sa lyre. De cette variante du mythe d’Orphée, Valéry a fait un mélodrame «  liturgique  » célébrant la naissance conjointe de la civilisation, de la musique et de l’architecture. Ce mélodrame, mis en musique par Arthur Honegger avec une chorégraphie d’Ida Rubinstein et conçu comme un spectacle total, n’a été représenté que deux fois depuis sa création en 1931. Orlando Forioso l’a réinterprété en le mettant en dialogue avec des extraits d’Eupalinos ou l’Architecte et des écrits de Valéry sur la civilisation, la guerre et la paix. Représenté pour la première fois par la Compagnie TeatrEuropa de Corse, ce work in progress est la première pierre d’une construction multimedia dont le projet est porté par la Chaire Paul Valery.

Dimanche 21 octobre

20h – Rendez-vous musical-concert

Valéry, la poésie et la musique Compositions de Honegger, Ravel, Tomasi, De Falla

L’accord entre musique et poésie est une tradition méditerranéenne. Cette soirée de clôture évoquera, autour de l’Amphion de Valéry et Honegger, la Méditerranée de Ravel et De Falla et la Corse du compositeur Henri Tomasi (1901-1971).

Erbalunga, La Ferme rouge

Nombre de places limité (sur réservation uniquement) : fondation@univ-corse.fr – Tél 04 20 20 22 09. En partenariat avec la Fondation Proficio.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie