Quantcast
Corse Net Infos - Pure player corse



Calvi : Le conseil municipal s’initie au débat d’orientation budgétaire


Jean-Paul-Lottier le Jeudi 8 Avril 2021 à 19:32

La 2e session ordinaire du conseil municipal de Calvi qui s'est déroulée ce mercredi 7 avril a été consacrée en grande partie au Débat d'Orientation Budgétaire de la Ville



Séance présidée par Ange Santini
Séance présidée par Ange Santini
Après quelques mots de bienvenue, le maire Ange Santini précisait que ce conseil serait essentiellement consacré au débat d'orientation budgétaire. C'est l'adjoint aux finances, François-Xavier Acquaviva qui le présentait, précisant  d'emblée que le budget 2021 est "difficile devant l’incertitude liée à l’évolution sanitaire. D’un côté, certaines recettes de la Commune dépendent du retour à une certaine normalité et d’un autre côté un certain nombre de dépenses sont engendrées par la crise sanitaire avec le respect des protocoles sanitaires. De plus, l’Etat lance un grand plan de relance en demandant aux collectivités d’investir vite pour relancer l’économie."

Après avoir rappelé que la commune a été choisie pour faire partie des « Petites Villes de Demain » afin de bénéficier d’une ingénierie interne pour mener à bien tous les projets subventionnés par l’Etat dans le cadre du P.T.I.C., de France Relance, l'élu a rappelé que "la municipalité est en train de mettre en oeuvre un certain nombre de services à distance afin de répondre aux attentes des Calvais comme par exemple un portail internet pour la bibliothèque, un portail famille et la réflexion est engagée pour une application mobile permettant à chaque concitoyen de relever les différents dysfonctionnements sur la voirie et de prévenir la Mairie."

Le contexte sanitaire et les incertitudes sur la saison touristique et la fréquentation de la Commune ne peuvent que conduire à être très prudent sur les budgets communaux
L'élu précisait ensuite que la Commune en 2020 a perdu 500 000 € de recettes réelles de fonctionnement par rapport à 2019 (hors report et produits de cession), soit 5 % de ses recettes réelles de fonctionnement. Le port de plaisance a vu son chiffre d’affaires baisser de 21 % et celui du budget parking de 23 %.
"L’Etat, finalement, n’a pas apporté l’aide escomptée lors du budget primitif 2020. En effet, les règles de calcul de la compensation pour perte de recettes n’ont pas été de nature à faire bénéficier un large panel de collectivités locales. Pour 2021, ce calcul sera encore plus resserré car il ne prendra en compte que les pertes fiscales.
Il est à noter aussi que la Commune en 2021 va perdre la dotation de solidarité communautaire soit 113 000 € par rapport à 2020 et 328 878 € par rapport à 2019."
L'adjoint aux finances détaillait ensuite les différents budgets dont chacun a pu prendre connaissance par la voie dématérialisée


Pour l'opposition "C'est un projet qui manque d'ambition"
Au terme de cette présentation, Bernard Giudicelli pour le Groupe Calvi in Core,  ne cachait pas sa déception 
"C'est un projet qui manque d'ambition et ce même si on peut comprendre la situation sanitaire. Que    faites vous  pour revaloriser l'espace environnemental mais aussi quels sont  les projets que vous comptez mettre en oeuvre pour redonner de l'attractivité à notre destination. La crise a mis en évidence  le besoin de déconcentrer  dans le temps et l'espace les fluxs touristiques. Quels sont les projets, on ne les a pas vu là,  quels sont les projets que vous comptez mettre en oeuvre pour les prochaines années puisque le DOB est censé être aussi une protection  sur les années futures. Quels sont les projets que vous comptez mettre en oeuvre pour avoir une attractivité économique, touristique axée sur le patrimoine, sur notre cadre de vie, notre patrimoine environnemental , sur les activités de sport nature...
Pouvez nous nous préciser quels sont  les projets pour lesquels vous avez soumissionné pour pouvoir bénéficier de ces lignes budgétaires  et pour  reconstruire des projets d'avenir, des projets ambitieux. Il faut peut être profiter de cette crise  pour rebondir
".

Toujours pour le Groupe Calvi in Core, Sandra Marchetti et Jérôme Sévéon intervenaient à leur tour sur des questions concernant le CCAS et la Caisse des écoles  ou encore  sur les mesures mises en place pour les bonnes relations avec les administres, sur les doléances, la dette  liée à la SEMEXVAL. "Aujourd"hui, clairement, on ne voit pas comment on va transformer Calvi avec ce que vous nous présentez au budget..." lançait  Jérôme Sévéon.


Chjama è rispondi
"Avant d'annoncer des projet nous voulons être certains de pouvoir les financer. -  répondait Ange Santini - Comme vous le savez l'Etat se désengage de plus en plus et nous ne pouvons être certain de ce ce que demain sera fait.
C'est un peu facile de critiquer lorsqu'on débarque aux affaires et que l'on ne connaît pas les dossiers. On croit toujours que l'herbe est plus verte ailleurs et ailleurs on pense qu'elle est plus verte à Calvi parce que l'être humain est ainsi fait.  qu'on arrête de dire  en parlant des financements qu'on voit les trains passer."



D'autres questions
Le débat se poursuivait durant une bonne heure avant que les autres questions à l'ordre du jour soient examinées.
On notera que la liste d'opposition « Calvi in core » s'est abstenue sur la création de postes qui sont en fait des promotions suite à des avancements dans la carrière d'agents. Cette abstention est justifiées selon Jérôme Séveon au fait que la mairie n'ait toujours pas envoyé l'organigramme complet alors que ce n'est pas à lui à le délivrer. Exception a été faite pour le recrutement d'enseignants dans le cadre d'une activité accessoire et ce en raison de la pandémie. Il a aussi été question de l'approbation du protocole de résiliation amiable de la DSP avitaillement du Port de Plaisance de Calvi. Une résiliation amiable négociée et à effet différé au 1er septembre prochain, ce qui permettra de faire la saison. De son côté la Municipalité récupérera environ 350 000€ qui serviront à investissement. Claudine Orabona (Anima calvese) considère de son côté que dans cette opération « il n'y avait eu aucun cadeau de fait  de la part de Total, bien au contraire».
Il a ensuite été question de droit à la formation des élus et d'une étude pour la création d'un marché de producteurs et aménagement urbain en centre-ville. Un dossier présenté et défendu avec force par Anthony Albertini. Un débat s'est ouvert sur l'opportunité de séparer le marché des pêcheurs et celui des producteurs. Le premier resterait sur le port et le second intégrerait le petit parking du Monument pour un aménagement global pour dynamiser le cœur de ville. Une demande de subvention pour une étude était demandée.


 






















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047