Corse Net Infos - Pure player corse

Cadec : Des prêts à taux zéro pour les entreprises corses


Rédigé par le Vendredi 9 Novembre 2018 à 16:59 | Modifié le Vendredi 9 Novembre 2018 - 18:31


« Chefs d’entreprise, artisans, commerçants : gérer c’est prévoir, prévoir c’est anticiper, anticiper c’est réussir » : c'est le message qu'ont décidé de faire passer la chambre de commerce et d'industrie de Bastia et de la Haute-Corse, la chambre de métiers départementale, l'Adec et la Cadec auprès des commerçants et artisans de la Haute-Corse pour soutenir les entreprises ou les préserver des difficultés. Pour ce faire un cycle de réunions a été programmé à Bastia, Ghisonaccia, L'ILe-Rousse et Corte. Comme ce vendredi à Bastia, ces journées permettront la présentation du tout nouveau dispositif régional de renforcement de la Trésorerie de TPE, financé par la Collectivité de Corse et le PEI et déployé sur le territoire par la CADEC.


Présentation des services proposés par les cellules d’accompagnement des Chambres consulaires (CCI et CMA), présentation des dispositifs de prévention et de traitement des difficultés de l’ADEC (Agence de développement économique de la Corse), présentation du nouveau dispositif Régional de soutien à la trésorerie des TPE porté par la CADEC (Caisse de développement économique de la Corse) : Déclinées sur tout le territoire de la Haute-Corse, l’objectif de ces réunions d’information, entamées à Bastia, consiste à présenter l’ensemble des moyens et services à disposition des Entreprises, Commerçants et Artisans afin d’anticiper, prévenir ou résoudre d’éventuelles difficultés.


Mais c'est incontestablement le nouveau fonds régional de soutien à la trésorerie des TPE porté par CADEC qui a polarisé l'attention.
On sait que sur appel d’offres, la CADEC a été attributaire via un accord-cadre conclu avec l’ADEC d’un fonds de trésorerie TPE (prêt de trésorerie à taux Zéro) d’un montant de dix millions d’euros (10 000 000€) cofinancé sur le Programme Exceptionnel d’Investissement par l’Etat et la Collectivité de Corse.
Le fonds constitué doit permettre de financer le besoin en fonds de oulement (BFR) et en trésorerie des entreprises insulaires éligibles.
Cette avance vient en appui d’un cofinancement bancaire mais s'il est requis c'est sans obligation de quotité minimale
En cas de refus motivé par courrier de la banque, la condition du cofinancement peut être levée par le comité des risques et engagements de la CADEC.

 

Les caractéristiques de l’avance remboursable de trésorerie ?
Le montant avancé doit être compris entre 5.000 € et 40.000 €.
Sa durée maximale est de 5 ans
Et le taux de  0%
Le mode de remboursement?
Il s'effectue enEchéances mensuelles constantes avec un différé possible d'un maximum de 12 mois.
La caution du ou des dirigeants responsable est indispensable

A noter encore que les frais de dossier, prélevés sur l’avance, sont fixés à 3 % du montant de l’avance avec un minimum de 500 euros et que l’adhésion à un contrat d’assurance invalidité-décès par le dirigeant responsable, pour le montant et la durée de l’avance, sera exigée lors du déblocage des fonds.

 Les prochaines réunions
Ghisonaccia : Gymnase municipal : Lundi 12 novembre de 9h30 à 12h30
L'Ile-Rousse : Antenne CCI 2B Port de commerce : Lundi 19 novembre de 9h30 à 12h30
Corte : Antenne CCI 2B résidence Bertrand : Lundi 26 novembre de 9h30 à 12h30

 







Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie