Corse Net Infos - Pure player corse


COVID19 : La Collectivité de Corse offre une prime exceptionnelle et un Chèque Vacances aux soignants


Nicole Mari le Mardi 23 Juin 2020 à 21:54

Dispositif Aiutu #InCasa avec une aide directe de 150 € par ménage défavorisé, renforcement de l’aide sociale avec des procédures d’urgence, régime dérogatoire pour apporter des aides financières supplémentaires aux plus démunis, prime exceptionnelle COVID 19 jusqu’à 2000 € pour les professionnels du secteur médico-social, opération In Nostri eroi avec des chèques vacances pour remercier les soignants insulaires… La Collectivité de Corse a présenté, par la voix des deux conseillères exécutives, Bianca Fazi pour la santé, et Nanette Maupertuis pour le tourisme, mardi matin, à Bastia, ses actions visant à renforcer les solidarités humaines au niveau territorial. Un cap résolument social qui a pris le pas sur les autres priorités.




Le Dr Bianca Fazi, médecin urgentiste à l'hôpital d'Aiacciu et conseillère exécutive en charge de la santé et du social, et Nanette Maupertuis, conseillère exécutive en charge des Affaires européennes et présidente de l'Agence du tourisme de la Corse.
Le Dr Bianca Fazi, médecin urgentiste à l'hôpital d'Aiacciu et conseillère exécutive en charge de la santé et du social, et Nanette Maupertuis, conseillère exécutive en charge des Affaires européennes et présidente de l'Agence du tourisme de la Corse.
Crise sanitaire oblige, la Corse, comme les autres régions, a du revoir ses priorités, renforcer en urgence et avec les moyens du bord les solidarités humaines et territoriales. « C’est une crise inédite. Notre priorisation s’est axée premièrement sur la vie et la santé, deuxièmement sur l’économie et l’aide aux plus vulnérables, à ceux qui n’arrivent pas à absorber le choc de la crise et du confinement », explique Nanette Maupertuis, conseillère exécutive et présidente de l’Agence du tourisme de la Corse. Si de nombreuses dispositions ont été mises en place en faveur des acteurs économiques, rares sont les collectivités qui ont introduit, comme la fait la Collectivité de Corse (CdC) dans son plan d’accompagnement de la crise, des mesures de soutien individuel, alors même que nombreuses sont les personnes désormais concernées. « Cette crise aura des effets durables. Actuellement, 50 000 personnes sont en chômage partiel dans l’île. Nous avons très peur que ce chiffre n’aille crescendo. J’espère que le monde d’après ne sera pas le monde d’avant, qu’il y aura plus d’aides en direction des personnes déjà précaires et qui vont l’être encore plus parce que nous ne ressentirons le fort impact de la crise qu’en fin d’année. On sait déjà qu’à la rentrée, des structures vont fermer, il faudra bien assumer les problèmes sociaux qui, eux aussi, iront crescendo, et en prendre conscience dès maintenant » prévient Bianca Fazi, conseillère exécutive en charge du sanitaire et du social, et médecin urgentiste à l’hôpital d’Aiacciu.
 
L’aide aux plus fragiles
Premier dispositif à avoir été immédiatement mis en place par l’Exécutif corse : Aiutu #InCasa. Un dispositif exceptionnel, destiné à soutenir dans le paiement de leurs charges courantes les personnes et les foyers touchés par cette perte de revenus. Cette aide de 150 € prend en charge une partie des loyers pour les ménages dont les revenus mensuels sont inférieurs ou égales à 1,5 fois le SMIC, soit 1800 € nets. Cette aide, versée une seule fois par foyer, est cumulable avec d’autres dispositifs d’aide existants : Fonds de Solidarité pour le Logement, secours d’urgence (Aide Sociale à l’Enfance), mesures d’accompagnement social ... Ce dispositif, opérationnel depuis fin mai jusqu’au 30 juin, coûte 2 millions € à la CdC, en sus du 1,2 million € du Fonds de Solidarité pour le logement toujours mobilisable pour les personnes les plus fragiles. Le formulaire de dépôt de dossier est disponible en ligne sur le site covid-19.corsica, et dans les accueils des pôles territoriaux. « Nous avons déjà commencé pendant le confinement. Il a fallu notamment augmenter l’aide alimentaire aux personnes isolées ou aux associations qui viennent en aide aux plus précaires. Il faut absolument renforcer l’offre sociale pour aider ces publics qui vont se retrouver en très grande difficulté », martèle Bianca Fazi.
 
Des nouveaux précaires
Le pré-bilan est préoccupant. Depuis le début de la crise, près de 104 000 € de secours ont été délivrés aux personnes en difficulté, dans le cadre de ces procédures d’urgence.
Le nombre de chèques d’accompagnement personnalisés mobilisables pour des secours alimentaires ou des produits d’hygiène a déjà augmenté de +35%, celui des secours financiers, c’est-à-dire les versement d’espèces, de 15%. Le confinement a faire surgir des nouvelles situations de précarité. D’une part, la perte de revenus liés au chômage partiel pour des familles déjà contraintes et notamment des foyers qui n’avaient jamais sollicité le service social auparavant. Par exemple, les micro-entrepreneurs, intermittents du spectacle, guides touristiques, marchands ambulants, forains, étudiants issus de familles modestes… D’autre part, la suppression du travail saisonnier et d’activités d’appoint a affecté des personnes qui s’appuyaient sur ces compléments de revenus. Il y aura 1000 bénéficiaires du RSA en plus d’ici à 2021. Pour faire face à ces situations, la CdC a assoupli, jusqu’au 31 décembre, son règlement des aides, notamment en matière d’aide alimentaire et d’hygiène aux personnes isolées et aux familles sans enfants, ou en matière de prise en charge des frais de cantine pour les bénéficiaires du RSA.
 
Une prime de 1000 €
L’Exécutif corse a voulu aussi saluer, de deux façons, l’extraordinaire mobilisation de ceux qui sont restés en première ligne pendant la crise, notamment à l’hôpital pour le personnel soignant ou dans le secteur médicosocial pour les services de la protection de l’enfance, du handicap, ou de la personne âgée. Ce dernier secteur, qui compte dans l’île, environ 2 000 salariés et 124 accueillants / assistant familiaux, est exclu du dispositif de prime exceptionnelle financé par l’Etat. L’Exécutif corse a décidé de leur attribuer une prime exceptionnelle COVID-19 de 1000 € par personne pour un coût total de 2 millions €. « Je suis assez fière de nous parce que l’Etat a oublié les services à la personne et les auxiliaires de vie et que nous avons tenu à leur exprimer toute notre reconnaissance pour avoir su dans l’urgence continuer à prendre soin des personnes les plus fragiles » précise Bianca Fazi. Comme elle l’explique au micro de Corse Net Infos :

Sous réserve de l’adoption prochaine de la loi de finance rectificative, ce dispositif de prime exceptionnelle COVID-19 sera stabilisé au mois de juillet et fera l’objet d’une présentation et d’un vote à l’Assemblée de Corse.
 
Du repos pour les héros
Un geste de reconnaissance en faveur des salariés qui se sont dévoués et sont restés mobilisés en première et deuxième lignes contre le Covid-19, c’est aussi ce que fait l’Agence du tourisme de la Corse (ATC) à travers un autre dispositif exceptionnel, une opération de tourisme social et solidaire intitulé « I nostri eroi ». L’idée est simple et se décline en trois actions : un weekend de repos, de détente, en Corse aux soignants insulaires qui ont été les héros dans la lutte contre la pandémie, une opération « chèques vacances » pour les ménages à faible revenus et une offre « Pleine nature » à des soignants des hôpitaux de Nice et Marseille qui ont pris en charge des malades corses évacués. « Nous avons décidé d’axer notre action sur le tourisme social avec des opérations très fortes de gratitude et de solidarité envers les personnels soignants des hôpitaux corses. Nous leur offrons, à partir du 15 juillet et jusqu’à la fin de l’année, un weekend en Corse avec 1 personne de leur choix sous forme de voucher, d’un bon de 200 € pour une nuit d’hôtel, petit déjeuner inclus, dans l’hébergement de leur choix. La logique est qu’ils puissent se reposer, et en même temps, booster le tourisme intérieur et la consommation dans les territoires », indique Nanette Maupertuis. Comme elle l’explique au micro de Corse Net Infos :

Un après-guerre social
Concrètement, l’opération « Repos pour les héros » touche l’ensemble des personnels hospitaliers insulaires, soit près de 4 500 personnes, pour un montant global de 899 000 €. De l’argent réinjecté dans le secteur touristique insulaire. Le dispositif ATC, en cours de discussion avec Air Corsica et les offres Pleine nature, envers le personnel hospitalier du Sud de la France, devrait récompenser les 200 premiers soignants qui en feront la demande. L’idée est de proposer un tarif préférentiel au départ de Nice et de Marseille et un accès gratuit à des activités de pleine nature. Enfin, l’ATC participe au dispositif national « Chèques vacances exceptionnels  2020 », mis en place par l’Etat et l’Agence Nationale des Chèques Vacances, en offrant, dès le 2 juillet, près de 3700 chéquiers vacances d’une valeur unitaire de 200 € et valables 2 ans. L’Agence assumera la moitié du financement de l’opération estimée à 753 000 €. « Une façon aussi pour l’ATC d’être solidaire avec les ménages à faible revenu et de soutenir simultanément la consommation et les professionnels du tourisme insulaire, c'est-à-dire l’offre touristique Corse. Cela ne résout pas tout, mais c’est un geste que nous voulons avoir. Il faut reconstruire, comme si c’était l’après-guerre en termes social. Cela suppose des discussions avec l’Etat sur les questions de ressources, mais cela impose de penser à ceux qui ont le plus besoin », commente Nanette Maupertuis. La présidente de l’ATC annonce que d’autres opérations seront mises en place.
 
N.M.




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 14 Juillet 2020 - 07:43 La météo du mardi 14 juillet 2020 en Corse

Mardi 14 Juillet 2020 - 07:30 La photo du jour : lever de Lune sur le Valincu

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Evènements














    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047