Corse Net Infos - Pure player corse


Bastia : le retour de la pollution aux filtres plastiques sur la plage de la Marana


Pierre-Manuel Pescetti le Mercredi 13 Janvier 2021 à 17:46

Des filtres plastiques servant au traitement des eaux usées dans les stations d'épuration ont été retrouvées en grande quantité sur la plage de la Marana à Bastia depuis le début du mois de janvier. Si une situation identique avait déjà été observée pendant sur plusieurs plages corses, le mystère n'avait pas été élucidé quant à leur provenance.
La station d’épuration de Bastia Sud qui utilise ce genre de filtres pourrait être responsable, même si beaucoup d'autres utilisent aussi le même procédé.



Les filtres plastiques utilisés dans les stations d'épurations retrouvés cette semaine sur la plage de la Marana.
Les filtres plastiques utilisés dans les stations d'épurations retrouvés cette semaine sur la plage de la Marana.
En se promenant sur la plage de la Marana à Bastia il est possible de trouver des rondelles plastiques ayant la forme de cire d’abeille. Déjà apparues sur plusieurs plages corses, ces plastiques qu’on appelle plus communément « chips » sont des filtres utilisés dans les stations d’épuration pour filtrer l’eau en piégeant les micro-organismes des eaux usées.

Cette pollution plastique sur les plages corses avait, déjà, soulevé des interrogations sans pour autant amener des réponses claires sur la provenance de ces filtres

Cependant, en ce début d’année 2021 plusieurs lecteurs nous ont signalé le retour massifs des chips plastiques comme le témoigne une habitante de Furiani : « je me promène régulièrement sur la plage de la Marana et le spectacle était vraiment choquant. Tout le littoral est recouvert de ces petits filtres plastiques. La pollution n’est pas nouvelle, je vois ces petits filtres quasiment tous les jours de l’année mais ces derniers jours c’est innommable, incalculable ».

Une provenance incertaine
S’il est établi que ces filtres sont utilisés par les stations d’épuration il est pour l’instant impossible de savoir avec certitude de quelles stations ils proviennent. De Corse ? D’Italie ? Contacté, le service technique de la station d'épuration de la Marana exploité par la communauté de communes Marana Golo explique « ne pas utiliser ce genre de filtres plastiques mais un système de microbilles en polystyrène. De plus une inspection sur l’ensemble de l’exutoire a été effectuée et aucune fuite n’a été détectée ».

Pour l’Office de l’Equipement Hydraulique de Corse qui n’exploite plus aucune station d’épuration sur l’île « la question s’était posée dès cet été mais il n’y a aucune explication pour l’instant. D’autant que les stations équipées de ces filtres se situent plutôt sur la façade ouest de l’île. Il n’est pas dans les prérogatives de l’Office d’enquêter sur ces phénomènes ». Le mystère reste donc entier.


Une possible erreur de fabrication à la station de Bastia Sud
Même si la présence de ces filtres sur les plages bastiaises pourrait être expliquée par le courant et des pertes au niveau de stations situées plus loin, voire en Italie, la proximité avec la station d’épuration Bastia Sud exploitée par Acqua Publica laisse place au questionnement.
Une information qu’il faut prendre au conditionnel car selon Pierre Giaconi, responsable de la cellule qualité d’Acqua Publica, la société : « a fait des investigations sur l’ouvrage au mois de novembre, nous n’avons aucune garantie de ne pas avoir de pertes, ça pourrait venir de la station ». Grâce à ces inspections, les équipes techniques ont révélé la présence d’orifices dans le béton situés dans le passage entre chaque réacteur, sur leurs parties supérieures, et au niveau de la surverse du traitement physico-chimique. Ces orifices ne possèdent pas de grilles et sont là pour « éviter toute surpression sur l’ouvrage » selon le constructeur.


Une absence de grilles qui pourrait permettre aux filtres de passer surtout lors d’à-coups hydrauliques observés pendant les épisodes de fortes pluies. Pour détecter d’éventuelles anomalies liées à la construction, les équipes techniques continuent de procéder à des investigations mais vont devoir procéder « à une vidange complète pour identifier tous les problèmes. Cependant ça pourrait être autre chose et s’il s’avérait que ces pertes viennent de notre station nous ne pouvons pas dire dans quelle proportion » selon Pierre Giaconi. La station de Bastia Sud n’étant pas la seule à utiliser ces types de filtres il est difficile de prouver qu’ils viennent bien de là. D’autant plus que le rejet des eaux usées traités en mer se situe au large de Bastia par 50 mètres de fond.

La provenance de cette pollution plastique reste donc un mystère dont certaines parts d’ombre sont éclairées petit à petit grâce aux investigations sur les stations d’épuration corses et notamment celle de Bastia Sud.





















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047