Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : Quand des étudiants littéraires parlent d’amour…


Rédigé par Philippe Jammes le Mercredi 23 Mai 2018 à 21:19 | Modifié le Mercredi 23 Mai 2018 - 22:26


Pour la sixième année, la Fabrique de Théâtre, de la rue Notre Dame de Lourdes à Bastia, ouvre ses portes aux étudiants des classes préparatoires de Bastia. Depuis plusieurs dizaines d’années maintenant, La Fabrique de Théâtre, lieu de création, de diffusion du théâtre européen, accomplit une mission essentielle de formation.


Ce jeudi 24 et vendredi 25, la scène du théâtre accueillera les  étudiants littéraires d’hypokhâgne et de khâgne qui durant une année ont suivi un atelier hebdomadaire,  leur permettant de découvrir les métiers du spectacle et la vie d’une structure culturelle en prise avec la création contemporaine. Chaque semaine, durant deux à trois heures, les étudiants du Groupe « Chaos Debout »  font l’apprentissage du jeu théâtral : travail sur le mouvement et l’espace avec Catherine Graziani ; mise en scène, déplacement, diction, avec François Bergoin. Au-delà de l’enseignement dispensé, la Fabrique propose une véritable expérience humaine et intellectuelle où affronter sa peur du ridicule, découvrir ses talents, s’éprouver et participer à un projet collectif.


« La proposition de cette année s’intitule :  A vos amours » souligne Emmanuel Boisset, professeur de Lettres des classes préparatoires littéraires du lycée Giocante De Casabianca. « Ce spectacle consiste à représenter au théâtre des images de cinéma, à donner corps à ces scènes et ces dialogues qui nous sont parfois aussi intimes que nos propres souvenirs. Le plateau théâtral investi par la présence du cinéma : c’est la voix de Garance, parisienne et malicieuse dans Les Enfants du paradis, le trouble des mots, des corps et des silences dans Le Mépris, la démarche désinvolte de Belmondo qui descend les Champs pour Godard, entre cabotinage et improvisation, tandis que l’accompagne la voix claire de Jean Seberg. Ce sont des scènes de famille, d’amis, de repas, les remuements sociaux du féminisme, la violence cruelle de Jean Yanne humiliant sa femme dans Que la bête meure, la parole forte de Simone de Beauvoir, l’écriture précise de Duras scénariste, des scènes de couples, de rencontres inattendues, de ruptures interminables chez Dépléchin, le regard lent de Jean-Pierre Léaud la tendresse râleuse de Gabin, la colère tenue de Valérie Benguigui.Le projet propose donc une courte incursion dans la mémoire du cinéma français et se risque à faire venir sur scène un autre rythme, la vitesse d’exécution des dialogues montés, cette « vérité 24 fois par seconde » dont parle Godard, et la magie invisible au spectateur de la post production.  L’ensemble des scènes forme une trame disparate comme l’est toute mémoire, suivant les aléas des rapports humains, restituant des tensions, des rires, des incompréhensions - ce qu’il faut de rêve et d’humanité ».
CNI a rencontré l’une de ses élèves ….

« A vos amours »
Jeudi 24 et vendredi 25 mai à la Fabrique de théâtre, rue ND de Lourdes à Bastia
Avec :
Maria-Luna Aillaud
Simon Albertini
François Bornea
Théo Dradjiotis-Fabiani
Vannina Filippi
Lisa Gameiro-Guazelli
Karim Grib-Taffoureau
Padivoria Larzillière
Ana-Livia Menard
Leria-Maria Musso
Mattea Poggi-Raffalli
Laëtitia Qulichini
Thomas Santoni

Dramaturgie :  Emmanuel Boisset
Chorégraphie :  Catherine Graziani
Lumière :  Sylvaine Comsa
Mise en scène : François Bergoin





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 18 Novembre 2018 - 17:10 Bastia : La Maison du Sacré Cœur a ouvert ses portes

Dimanche 18 Novembre 2018 - 10:19 Miomu : Une voiture quitte la route de la corniche

Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine