Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : E Zitelle in zerga manifestent contre les violences faites aux femmes


DR le Dimanche 27 Juin 2021 à 17:49

À l’appel du collectif « zitelle in zerga », une cinquantaine de personnes a défilé samedi dans les rues de Bastia pour dénoncer les agressions sexuelles mais surtout l’immobilisme de la police et de la justice face à leurs plaintes.



« Depuis la création de notre mouvement, on a l’impression que rien n’a changé, déclare une des porte-paroles du collectif zitelle in zerga. L’an dernier, nous avons déposé 14 plaintes. Elles ont été classées sans suite. » Ce mouvement, né en Corse en plein cœur de la vague #iWas pour dénoncer des agressions sexuelles, avait fait parler de lui. La jeune femme poursuit en colère : « Il y a eu un coup de projecteur sur notre mouvement pendant deux mois, on pensait avoir été entendu mais c’est très vite retombé. A l’image de Marlène Schiappa qui a promis, lors de sa venue en Corse, de nous contacter. On attend toujours de ses nouvelles… » D’où cette “piqure de rappel”, avec pancartes et porte-voix, voulu ce samedi 26 juin par le collectif.


Alice, une des « grandes sœurs » du mouvement confirme d’ailleurs : « Je m’inquiète. Je pensais vraiment être à l’abri avec le temps. J’ai 32 ans, installée professionnellement et, encore récemment, j’ai subi une agression. Aujourd’hui je sais me défendre mais je pense aux plus jeunes qui sont ici. Ce n’est pas normal de se sentir en danger, d’avoir peur. Alors on n’a pas le choix, on va continuer à se battre… »
 
Le combat continue
Le collectif zitelle in zerga ne veut pas baisser la garde. Cette manifestation en est la preuve. Elle rassemble des membres du collectif mais est aussi suivie par des hommes et des femmes politique ou par des personnes plus âgées qui se sentent solidaires. Durant son passage sur le boulevard Paoli, le défilé récolte des applaudissements fournis. Ils le sont un peu moins à l’arrivée du cortège sur la place Saint Nicolas, plutôt remplacés par des regards étonnés, voire réprobateurs. Mais pas de quoi ralentir le mouvement de cette jeunesse bien décidée à ne pas se taire.


Près du kiosque à musique, les jeunes femmes énumèrent tour à tour l'âge auquel elles ont subi l'agression : « J’avais 16 ans » « J’en avais 11 » « Ma sœur avait 6 ans » Mais plus que les mots c’est le silence qui est assourdissant entre deux prises de paroles. Pour le coup, même la Place,habituellement joyeuse et animée en ce samedi après-midi ensoleillé, prend un coup de froid et les gens en terrassent finissent par applaudir aux cris de « Police, justice complice. État passif, violeur actif. » Des larmes apparaissent sur plusieurs visages qui reprennent en chœur : « Victimes on vous croit, violeur on vous voit. » Après cet arrêt symbolique au cœur de la cité, à proximité de l'Hôtel de Ville, le collectif continue sa déambulation, direction la Préfecture pour installer, via les pancartes, leurs revendications aux yeux de tous, sur la grille principale.
Ce samedi dans les rues de Bastia, les "zitelle" ont été vues. Maintenant, elles veulent être entendues. Le combat continue.















    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047