Corse Net Infos - Pure player corse

Banderoles de Furiani : Le Sporting appelle les supporters les plus actifs "à rompre avec la radicalisation"


Rédigé par le Lundi 15 Septembre 2014 à 16:59 | Modifié le Mardi 16 Septembre 2014 - 00:52


Les réactions continuent après les banderoles qui ont été successivement déployées samedi soir dans la tribune Petrignani lors du match Sporting-Lens. Le club a fait part de son sentiment lundi après-midi. Il appelle les supporters les plus actifs "à rompre avec la radicalisation" mais aussi à "à l'apaisement et au respect"


Banderoles de Furiani : Le Sporting appelle les supporters les plus actifs "à rompre avec la radicalisation"

A la suite de la banderole qui a été déployée au stade à l’encontre de Mme Romani, le Sporting Club de Bastia s’indigne de la comparaison inacceptable qui a été utilisée pour dénoncer le travail de cette journaliste et mère de famille corse. Les reproches quels qu’ils soient pouvaient se régler par d’autres procédés que celui employé, dont notre club aura d’ailleurs vraisemblablement à répondre.

Lui-même visé par un message lors de la rencontre contre Lens, le comité directeur appelle les supporters les plus actifs à rompre avec la radicalisation en cours qui ne servira ni leur cause, ni celle des personnes actuellement condamnées, ni le club. De manière plus générale et afin de sortir de la tourmente permanente que les composantes du Sporting connaissent depuis plusieurs semaines, nous appelons encore une fois l’ensemble des entités concernées par la polémique en cours à l’apaisement et au dialogue.

Le CGT de Haute-Corse s'est également manifestée pour demander de mettre fin à cette "escalade morbide et scandaleuse"

"La CGT apporte son soutient à Mme Romani journaliste à Corse matin dont on peut chaque jour apprécier le professionnalisme et la rigueur de ses écrits. Notre soutien va également à toutes les personnes visées et touchées par ces insultes.
Les pseudo supporters qui se permettent d’écrire de telles insanités jettent le discrédit sur l’ensemble des spectateurs et plus largement sur la Corse entière.
Malheureusement le stade de Furiani est depuis trop longtemps l’exutoire pour une minorité qui affiche en toute impunité des revendications violentes, condamnables et souvent xénophobes.
Il est plus que temps que les dirigeants et l’ensemble des pouvoirs publics mettent fin à cette escalade morbide et scandaleuse."

La ligue des droits de l'Homme "condamne les mots de haine"
"La Ligue des Droits de l'Homme condamne les mots de haine inscrit sur une banderole brandie par certains individus
lors du dernier match joué au stade de Furiani.
Agressivité contre un fonctionnaire de police et les journalistes en général, insulte et misogynie contre une femme journaliste en particulier, ces inscriptions disent la misère intellectuelle de leurs auteurs qui se font pourtant passer pour des supporters d'un club de football."




S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse