Corse Net Infos - Pure player corse


Avenir institutionnel de la Corse : pour le STC il ne peut pas pas y avoir un "règlement politique sans un accompagnement social"


Philippe Peraut le Vendredi 13 Mai 2022 à 07:37

Les responsables du syndicat nationaliste ont donné une conférence de presse ce jeudi 12 mai devant les grilles de l’Assemblée de Corse, à Ajaccio, afin d’évoquer la situation économique et sociale de l'ile ainsi que les prochaines discussions sur l'avenir de la Corse avec l'Etat



​À la tribune, Jean Brignole, secrétaire national du STC mais également Ghjuvan Petru Luciani ou encore Jean-Toussaint Poli.
​À la tribune, Jean Brignole, secrétaire national du STC mais également Ghjuvan Petru Luciani ou encore Jean-Toussaint Poli.
Militants et responsables du STC s’étaient donnés rendez-vous ce jeudi matin devant les grilles de l’Assemblée de Corse pour évoquer la situation actuelle de l’île. En toile de fond, l’évolution sociétale de la Corse et, à cet effet, la première rencontre avec l'Etat dans le cadre de  son évolution institutionnelle.

 « Cette conférence de presse fait suite à des semaines particulièrement éprouvantes, précise Jean Brignole, des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans la rue pour demander la vérité sur la mort d’Yvan, le rapprochement et la libération des prisonniers politiques et la reconnaissance du peuple corse. Le STC a participé activement. Aujourd’hui, nous sommes à la veille d’une échéance importante entre la Corse et l’État, l’île est-elle prête à parler d’une seule voix et à défendre une autre vision économique et sociale ? Nous sommes là pour réitérer cette exigence. »
 
Exigence d’un accompagnement social
Le ton sera  donné avec les thèmes de la coofficialité, du système éducatif corse, de la santé ou de la desserte maritime évoqués. Mais c’est surtout de la question politique dont il a s’agit. Un domaine, qui selon le Syndicat ne peut se faire sans un accompagnement social. Sur ce point, le STC n’a pas hésité à taper du poing sur la table. « Le volet social ne doit pas être ignoré dans une île durement touchée par la précarité, ajoute le secrétaire national, nous sommes une organisation majoritaire en Corse, au niveau des juges prud’hommes STC, on a la réalité (28 sur 49, cela signifie qu’il y a une représentativité dans l’île et qu’elle doit être prise en compte dans divers domaines. Nous avons des revendications comme la création d’un Smic Corse, la mise en place d’accords inter-professionnels car les gens en ont besoin ou la diminution du prix de l’essence en l’absence de transports collectifs. On est là pour le dire. »

À quelques jours d’une première réunion avec l’État, le Syndicat prône l’union sacrée et la nécessité de participer aux négociations. « Les Syndicats doivent être présents et en particulier le nôtre, car nous avons des propositions à faire. L’évolution institutionnelle doit faire en sorte de définir que nous sortions définitivement du droit commun,» a conclu le responsable.

Le STC a enfin profité de cette conférence de presse pour demander la mise en place d’une véritable conférence sociale.

















Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047