Quantcast
Corse Net Infos - Pure player corse



Avec "Epupea Digenis Akritas" Patrizia Gattaceca nous plonge dans l’ère byzantine


Philippe Jammes le Mercredi 5 Mai 2021 à 11:30

Epupea, le dernier CD* de Patrizia Gattaceca, est un projet associé à la Chaire Esprit Méditerranéen de l’Università di Corsica. Le répertoire s’inspire du Digenis Akritas traduit du grec en italien par le professeur Paolo Odorico et mis en musique par la compositrice corse.



Le Digenis Akritas est un poème épique que l’on situe au début du XIIe siècle au sein de l’Empire Byzantin. Selon certaines thèses, il réunit des chants dits « acritiques » antérieurs à cette période et datant peut-être du début du XIème siècle, les ennemis des Byzantins sur les frontières orientales n’étant pas les turcs, comme c’est le cas depuis les années 1050, mais les arabes, contre lesquels Byzance a lutté pendant des siècles. 
Ce poème présente le parcours d’un héros aux confins orientaux de l’Empire, à la frontière du monde arabe, sur les rivages de l’Euphrate : Basil Akritas. Homme de stature imposante, gardien des frontières aux limites orientales du monde chrétien, il est le personnage principal du Digenis Akritas. Il serait issu d’une noble byzantine et d’un émir de Syrie. Le héros lutte contre les animaux féroces, les créatures fantastiques, les amazones...
Si plusieurs traductions ont été faites, Patrizia Gattaceca a choisi la version italienne traduite du Grec par le Professeur Paolo Odorico. «Le professeur était venu à Corte voilà 2 ans pour donner une conférence sur le Digenis Akritas à l’Université de Corse Et à cette occasion, Françoise Graziani, responsable de La chaire de l’Université de Corse, intitulée Esprit méditerranéen Paul Valery, m’avait demandé de mettre en musique quelques pièces ».
Séduit, le professeur Paolo Odorico avait alors souhaité poursuivre l’aventure et l’idée est venue de faire un album. «Cet album fait en fait partie d’un projet beaucoup plus large, le projet Calliope, qui inclut des conférences, des séminaires et aussi 3 productions : U lamentu di e Sette galere, une composition poétique et musicale du XVIIe ou XVIIIe siècle, La Divine Comédie de Dante, texte original chanté en paghjella et donc Digenis Akritas » souligne P.Gattaceca.
 
L’album qui vient de sortir est composé de 12 titres, dans l’ordre chronologique du récit. De l’histoire du père du Degenis et le parcours de celui-ci, de sa jeunesse à sa mort. «Le héros est fabuleux, éclairant, un symbole d’équilibre entre les territoires, symbole de la confluence et des liens entre Orient et Occident » indique la chanteuse.  Certains textes ont été adaptés en corse, d'autres sont interprétés en italien. L’accompagnement musical (musique signée Patrizia Gattaceca) est assuré par Antoine Leonelli à la guitare, les arrangements sont signés  Antoine Leonelli et Jean-Bernard Rongiconi qui assure aussi la direction artistique. On retrouve aussi sur le cd aux cotés de Patrizia (chant et chœurs) et Antoine Leonelli (instruments à corde), Loïc Ponthieux aux percussions, Jean-Bernard Rongiconi aux claviers.
En décembre 2020, Orlando Forioso et son TeatrEuropa, dans le cadre de A Festa di a lingua avait mis en scène la chanteuse (voir l’extrait dans la vidéo)
 ---
*CD produit par l’Université de Corse avec le soutien de la CdC.
----
 

Avec "Epupea Digenis Akritas" Patrizia Gattaceca nous plonge dans l’ère byzantine



















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047