Corse Net Infos - Pure player corse


Auxiliaires de vie scolaire en Haute-Corse : le SOS des associations de personnes handicapées


Philippe Jammes le Mardi 26 Novembre 2019 à 18:57

Des représentants d’associations de personnes en situation de handicap de la commission exécutive de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) de la Collectivité de Corse et de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) ont lancé mardi un cri d’alerte face au manque d’AVS, Auxiliaire de Vie Scolaire. Des AVS qui sont gérées par l’Education Nationale.



Les associations de personnes en situation de handicap et la conseillère territoriale Juliette Ponzevera ont lancé mardi un cri d'alerte face au manque d'AVS
Les associations de personnes en situation de handicap et la conseillère territoriale Juliette Ponzevera ont lancé mardi un cri d'alerte face au manque d'AVS

« A ce jour ils sont 19 élèves pour lesquels l’Education Nationale n’a pas la possibilité de mettre en place une auxiliaire de vie scolaire alors que cet accompagnement est nécessaire et préconisé par la CDAPH » explique Marie-Hélène Belgodère, présidente de l’Association Trisomie 21 Corse.  
Alors que les 227 enfants bénéficiant  d’une attribution de la CDAPH (Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées) sont accompagnés en Corse-du-Sud, seuls 205 sur 224 le sont en Haute-Corse. « Si les moyens n’évoluent pas, la situation pourrait s’aggraver au regard des futures décisions qui seront prises tout au long de l’année scolaire » ajoute Nonce Giacomoni, de l’association Espoir Autisme Corse.
Les représentants des associations ont reçu ce mardi le soutien des élus de la Collectivité de Corse, notamment Lauda Guidicelli, présidente de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) et Juliette Ponzevera, conseillère territoriale qui en mars 2019, avait fait adopter à l’unanimité des élus de l‘Assemblée de Corse une motion afférente à cette problématique.
Cette motion demandait au rectorat de Corse de mettre en place les décisions de la CDAPH concernant les attributions d’AVS à travers notamment la sanctuarisation d’une enveloppe budgétaire. Or à ce jour la lettre du président de l’Exécutif Gilles Simeoni, envoyée en juillet à la rectrice, n’a pas eu d’écho favorable.
Aujourd’hui ces difficultés sont mises en avant par les associations Trisomie 21 corse, Espoir Autisme Corse, Association des Paralysés de France, AFM… Elles ont reçu le soutien de l’Associu di i Parenti Corsi. Ces associations déplorent aussi les conditions de précarité des AVS : manque de formation, CDD de 3 ans, statut….
L’AVS peut être aujourd’hui amenée à effectuer plusieurs types d’activités : interventions dans les classes en concertation avec l’enseignant, accomplissement de gestes techniques ne requérant pas une formation particulière et participation à la mise en œuvre et au suivi du PPS (Projet personnalisé de scolarisation).   


« A Pau, des parents ont fait condamner l’Etat pour manquement à son devoir, mais encore faut-il avoir les moyens d’attaquer l’Etat. Nous nous efforçons de les aider » explique encore Nonce Giacomoni.


CNI a tendu son micro à Marie-Hélène Belgodere, Présidente de l’association Trisomie 21 Corse et à Juliette Ponzevera, conseillère territoriale (Femu a Corsica)
 


















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047