Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : Le PNC en ordre de marche pour les Municipales


Rédigé par Vincent Marcelli le Jeudi 5 Septembre 2019 à 19:08

Le Partitu di a Nazione Corsa donnait ce jeudi 5 septembre une conférence de presse au Best Western d’Ajaccio. En présence de Saveriu Luciani, conseiller exécutif de la majorité des élus territoriaux du mouvement, de Léon Giacomoni, président du Conseil et de militants, Jean-Christophe Angelini, son chef de file, a décliné les quatre grands axes à développer dans les prochaines semaines.
En toile de fond, les prochaines élections municipales.




Jean-Christophe Angelini, leader du PNC, avait convié les médias insulaires, ce jeudi, à l’hôtel Best Western d’Ajaccio pour une conférence de presse de rentrée. À ses côtés le conseiller exécutif Saveriu Luciani, la plupart des élus territoriaux PNC à l’exception de Vannina Borromei retenue à Marseille ( Pierre Poli, Paul Miniconi, Jean-François Casalta, Mattea Casalta, Julia Tiberi), et Léon Giacomoni, président du Cunsigliu.

Le chef de file du mouvement politique a réaffirmé, en préambule, la nécessité de maintenir « l’esprit militant et l’organisation de masse sur le terrain afin de rester dans le fil du travail accompli ces cinquante dernières années et de ce pourquoi nous avons été élus… »

Jean-Christophe Angelini a ensuite décliné les prochaines échéances au cours desquelles le PNC compte s’impliquer. Outre le Cunsigliu Naziunale, sorte d’AG permanente ayant lieu tous les deux mois, qui se tiendra à Corte le 13 septembre (18.00) et une fête le 21 à l’Espace Carlu Rocchi de Biguglia, il a été question de la venue de Jacqueline Gourrault, ce vendredi. « Nous allons rester présents, rappelle l’élu, le dialogue avec Paris est actuellement dans l’impasse, pour en sortir, il faut peut-être ouvrir d’autres espaces de dialogue. »
Saveriu Luciani lui a emboîté le pas. « Nous ne sommes pas seulement des élus locaux mais les représentants d’un peuple qui a besoin d’une émancipation plus large. Nous sommes les décideurs sur un territoire de 8700km2 bloqués face à la vision d’un centralisme forcené. Nous allons donc relancer la discussion… »

« Le salut viendra dans l’union »
Au-delà d’un bras de fer qui se poursuit entre Paris et la Corse pour les raisons que l’on sait, le PNC a également évoqué les prochaines élections municipales. Cette fois, c’est Jean-François Casalta, pressenti pour conduire une  liste nationaliste qui a réaffirmé la nécessité de s’unir. « Le salut viendra dans l’union. Il ne peut y avoir de division sur les territoires. Ce serait perçu comme un manque d’efficacité par rapport au travail réalisé. L’enjeu municipal rejoint l’enjeu territorial. À Aiacciu comme dans toutes les villes et villages de Corse, il n’y a pas de solution ailleurs que dans la majorité unie. »
Toujours en évoquant cette échéance cruciale, Jean-Christophe Angelini a conclu : « Le nationalisme que nous portons depuis des années doit se décliner à l’échelle locale. Cette responsabilité municipale est le dernier moyen pour l’Etat, de nier notre représentativité… »
Le bras de fer continue…En même temps que l’appel du pied vers Femu a Corsica…




Dans la même rubrique :
< >

Corse | Entretiens | Elections | Institutions















Newsletter




Galerie
Cadets de la Sécurité civile
Cadets de la Sécurité civile
I Piulelli
I Piulelli
Girandella di a lingua in Cervioni
Girandella di a lingua in Cervioni
Cambridge-air-Corsica
Cambridge-air-Corsica
Tournoi Fortune Lebras
Tournoi Fortune Lebras
Sainte Restitude
FC Balagne
U Soffiu di Balagna
Festa di U Veranu
Jeux des Iles
Sainte Restitude