Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : L’enfouissement des cuves du Loretto entériné au conseil municipal


Rédigé par Vincent Marcelli le Samedi 30 Juin 2018 à 16:15 | Modifié le Samedi 30 Juin 2018 - 16:21


Présentée par Paul-Antoine Luciani lors du dernier conseil municipal, la motion concernant le projet d’enfouissement des cuves du Loretto a été adoptée à l’unanimité. Reste la situation des employés de la société Engie, chargée de la fourniture et de la distribution du gaz et dont la concession est sur le point de s’achever…


Ajaccio : L’enfouissement des cuves du Loretto entériné  au conseil municipal
Les cuves du Loretto étaient en débat en début de semaine au conseil municipal d’Ajaccio. Les travaux d’enfouissement de ces cuves auraient même dû débuter courant 2017 mais une loi européenne en vigueur depuis 2007 impose l’ouverture à la concurrence. Du coup, le chantier a pris beaucoup de retard. Une motion concernant ce projet était présentée au conseil municipal. Elle figurait même, histoire d’accélérer enfin les travaux, en tête de l’ordre du jour. Une session qui s’est effectuée en présence d’employés et de syndicalistes de la société Engie, tous inquiets de leur devenir. « Engie pourrait se retirer du marché, s’inquiète le porte-parole des salariés, 80 emplois directs et 250 indirects seraient alors menacés. Nous voulons des garanties. D’autant que l’exploitation du gaz est déficitaire à Ajaccio. »
Des salariés très inquiets, qui à défaut d’avoir des garanties, ont reçu le soutien unanime des élus municipaux. Portés par la voix de Paul-Antoine Luciani, lequel a déposé une motion votée à l’unanimité.


De son côté, Engie souhaiterait avoir également des garanties avant d’investir une somme colossale (100 millions d’euros) pour sécuriser un site classé à hauts risques (Seveso). La société (ex GDF) fonctionne selon une convention initiée avec la municipalité en…1964. Et en tacite reconduction depuis 1994.
Les travaux d’enfouissement devraient débuter en septembre prochain. Concernant les salariés, si aucune certitude n’a pu émerger des discussions, Laurent Marcangelia fait du maintien social et économique du bassin ajaccien, l’une de ses priorités. Les salariés, quant à eux, ont demandé, un soutien de plus, celui de la Collectivité de Corse.
Affaire à suivre…



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie