Quantcast
Corse Net Infos - Pure player corse



Ajaccio : Cinq restaurants de plage régularisés


Julia Sereni le Mardi 30 Mars 2021 à 11:56

Ce lundi 29 mars, le conseil municipal d’Ajaccio a voté la conclusion de contrats de concessions immobilières au profit de cinq restaurants de plage situés route des Sanguinaires. Les délibérations ont été adoptées sans encombre.



Jean-André Miniconi s'interroge sur la durée des contrats de concessions immobilières conclus au profit d'établissements de plage route des sanguinaires. Photo : Michel Luccioni
Jean-André Miniconi s'interroge sur la durée des contrats de concessions immobilières conclus au profit d'établissements de plage route des sanguinaires. Photo : Michel Luccioni
« Ce que nous proposons, c’est d’ordonner les choses. » C’est par ces mots que Laurent Marcangeli a proposé au conseil municipal d’Ajaccio d’adopter une série de délibérations, afin de régulariser la situation de cinq établissements de plage construits sur des terrains communaux route des Sanguinaires. Pour ce faire, il s’agit pour la ville de conclure des contrats de concessions immobilières avec les représentants des restaurants « La crique », « Le beau rivage », « Le goéland », « Macumba » et « Côté plage ».

Des contrats conclus pour 35 ans

Ces contrats seront signés pour une durée 35 ans, moyennant pour les gérants une redevance annuelle, proportionnelle à la superficie de chaque terrain, à laquelle s’ajoutera 1,2% du chiffre d’affaires de la société. Si les délibérations ont été adoptées à l’unanimité, l’opposition s’est tout de même interrogée sur les conditions : « Nous aurions préféré une durée un peu moins importante » indique Jean-André Miniconi, d’Aiacciu Pà Tutti. « Généralement, les bâtiments commerciaux bénéficient d’amortissements un peu plus courts que 35 ans. Autre chose : énormément de travaux sont pris en compte sur le crédit d’impôt pour investissement en Corse qui permet de défalquer 20 ou 30% ». Pour l'élu, « la ville se prive de renégocier à un prix plus avantageux sur un laps de temps plus court le contrat de concession ».

Une durée « un peu longue » pour l’opposition

Néanmoins, Jean-André Miniconi n’entend pas faire d’obstruction : « On ne va pas mégoter. On est dans un univers contraint, le COVID est passé par là. On ne sait pas cette année ce qui va advenir de la saison touristique, l’avant-saison est déjà morte… ». Et de rappeler également les conséquences de la tempête Adrian, qui a fait des « dégâts énormes » : « les sociétés ont dû faire des travaux qui vont grever leurs comptes de résultats. » note t-il. Des remarques partagées par Julia Tiberi, du groupe Pà Aiacciu : « Plus la durée est longue, plus le risque de dépossession est important » alerte t-elle. « Nous votons favorablement mais nous émettons une réserve ». Etienne Bastelica d’A Manca Aiaccina, espère de son côté que « ce dossier va nous servir pour en régler d’autres ».

« La population est attachée à ces établissements »

Des interrogations que le maire assure « entendre ». « Nous sommes entrés dans une négociation avec l’ensemble des personnes concernées, ce n’est pas parfait » reconnait-il. Néanmoins, Laurent Marcangeli rappelle qu’il convenait de « mettre en conformité des situations qui, jusqu’alors, pouvaient laisser à désirer, dans un contexte qui n’est pas toujours facile. Ces entreprises, qui sont connues de tous, ont besoin d’un bol d’oxygène et de sécurisation ». D’autant que, selon lui, « la population est attachée à ces établissements, on comprendrait mal que le maire se désintéresse de leur situation » conclut-il.

















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047