Corse Net Infos - Pure player corse

Affluence record et Covid : le Sporting mobilise 150 personnes à Furiani pour parer à toute éventualité


Pierre-Manuel Pescetti le Mercredi 11 Août 2021 à 18:56

Formation des stadiers, renfort des agents de l’ARS (Agence Régionale de Santé), contrôle des pass sanitaires multiplication des entrées et ouverture des portes avancée, pour accueillir ses supporters dans les meilleures conditions possibles le SC Bastia s'adapte. Des mesures, déjà, appliquées dès le premier match le 24 juillet dernier et reconduites ce mercredi 11 août pour la réception de l'AS Nancy-Lorraine à Armand-Cesari.



Contrôles au stade de Furiani (Photos Pierre-Manuel Pescetti)
Contrôles au stade de Furiani (Photos Pierre-Manuel Pescetti)
Pour son deuxième match de la saison à domicile, le Sporting Club de Bastia recevait l’AS Nancy-Lorraine à Furiani ce mercredi 11 août à 19 heures. Une rencontre aussi importante pour le parcours sportif du club et son retour en ligue 2 BKT que d’un point de vue organisationnel.

Alors que l’épidémie de Covid continue de gagner du terrain sur l’île, le club doit s’adapter pour accueillir les milliers de supporters se pressant devant les grilles du stade pour encourager leur équipe à gorge déployée.

Une course à l’affluence

À Bastia, la passion du football prime. En témoigne l’affluence du premier match contre Nîmes le 24 juillet dernierprès de 8 200 supporters avaient fait le déplacement à Armand-Cesari. Grâce à eux, le SCB était en tête au classement de l’affluence dans un stade de Ligue 2 BKT pour cette saison 2021-2022. Une place de champion qui lui a été subtilisée le week-end dernier par le club de Caen qui a dénombré pas moins de 9 177 spectateurs dans les travées du stade Malherbe. Nouveau record à battre ce mercredi pour le SCB qui attendait minimum entre 8 000 et 9 000 supporters.

 

Une organisation monstre

Si la réception d’autant de monde n’est pas chose facile en temps normal, qu’en est-il en pleine épidémie de Covid ? Formation des stadiers, renfort des agents de l’ARS (Agence Régionale de Santé), multiplication des entrées et ouverture des portes avancée, le club use de tous les stratagèmes pour garantir l’accueil des spectateurs dans les meilleures conditions possibles.

Lire aussi : Le SCB impacté par la Covid

Dans et en dehors du stade, ils sont plus de 150 personnes à veiller au bon déroulement du match. « Nos 80 stadiers bénévoles ont été formés par notre partenaire la société de sécurité Hestia qui vient en renfort avec ses agents » explique le club. Tous ont deux missions avant le début du match : contrôler les billets et les cartes d’abonnements et, nouveauté cette année, la validité du pass sanitaire. L’entrée dans l’enceinte sportive est, bien avant les cafés, restaurants et lieux de culture, soumise à la présentation obligatoire d’un pass sanitaire valide. Une mission supplémentaire qui rallonge les temps et les files d’attente à l’entrée.

Des entrées multipliées et ouvertes plus tôt

« D’habitude les grilles ouvrent une heure et demie avant le match. Nous avons décidé de les ouvrir deux heures avant, à 17 heures » précise le club. Objectif, éviter un afflux trop important sur un court laps de temps. De plus, le nombre d’entrées a été multiplié : « il est évolutif, nous gérons instantanément en fonction de l’affluence ».

Lire aussi : Le SCB touché par la Covid-19 : pour Mathieu Chabert «c’est la faute à personne»

Pour éviter les longues files d’attente aux guichets, le club a mis en place une billetterie dématérialisée permettant d’acheter sa place en quelques minutes sans avoir à les imprimer. 

Tout le monde joue le jeu

« Aucun souci notable lors du premier match » concernant le pass sanitaire commente le club. Seul une dizaine de cas litigieux liés à des tests PCR arrivant à péremption et des difficultés pour scanner des QR codes sur certains smartphones ont été relevés. Des cas ne relevant pas de la mauvaise volonté des supporters qui ont vite été régularisés grâce au contrôle des agents de l’ARS présents sur place. « Personne n’a été refusé pendant le premier match » précise le club.  

Lire aussi : un jeune attaquant prêté par le PSG

Une situation globalement apaisée mais marquée par l’épidémie que « tout le monde subit » pour le SCB qui a usé d’une communication élargie pour prévenir tous les supporters. « Dès le début de la campagne d’abonnement, courant juin, nous avons prévenu les supporters qu’un pass sanitaire valide serait obligatoire pour venir assister aux matchs » relate le club qui communique massivement sur les réseaux sociaux.

Pas d’impact sur les ventes

Entre les personnes réticentes à faire le nécessaire pour avoir un pass sanitaire valide et les récalcitrants refusant d’y être soumis, la question de l’impact sur la fréquentation plane. « En termes de billets vendus à l’unité nous sommes dans les standards de la ligue par rapport aux années passées mais sur la présence réelle dans le stade nous pensons être un peu en dessous » explique le club.

Dans cette période d’incertitude, la seule certitude du SCB est le rôle que jouent ses supporters pour pousser l’équipe vers la victoire. Une chance que n’ont pas eu les joueurs l’an dernier, condamnés à jouer la majeure partie de la saison sans public.















    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047