Corse Net Infos - Pure player corse

Abus sexuels dans l’Eglise : en Corse les langues se délient après le rapport Sauvé


Livia Santana le Vendredi 8 Octobre 2021 à 17:54

Après deux ans et demi d'enquête, la commission indépendante sur les abus sexuels dans l'Église (Ciase) a rendu son rapport qui a fait, on l'a vu, l'effet d'une bombe. Deux jours après ces révélations, l'évêché de Corse a reçu pour la première fois un témoignage.



Photo d'illustration.
Photo d'illustration.
La commission indépendante sur les abus sexuels dans l'Église (Ciase) qui a enquêté pendant deux ans et demi sur la pédocriminalité dans l'Église catholique depuis 50 ans, a rendu son rapport ce mardi 5 octobre. Celui-ci fait état de 216 000 victimes agressées sexuellement par des membres du clergé depuis les années 1970. Si le rapport Sauvé ne pointe pas particulièrement l’Ile de Beauté, le diocèse de Corse a tout de même tenu à réagir.
Le père Coeroli, vicaire général se dit « surpris » par ce « rapport effrayant ». « Nous sommes atterrés par l’ampleur de la pédocriminalité dans l’Église. On ne peut que ressentir un sentiment de déconcertation face à ces révélations. La religion est témoin de l’amour, de la tendresse, ce n’est pas fait pour démolir les gens ».
Le vicaire général tient toutefois à souligner la démarche courageuse de l’Église qui a demandé ce rapport, pour « voir la vérité en face »
 
Une première victime 
 
Durant les deux ans d’enquête, les personnes voulant témoigner pouvaient s’adresser directement à la commission.
De son côté, le diocèse de Corse avait également mis en place, une adresse mail pour recueillir les témoignages et prendre en charge les victimes. Le père Joseph Fini, avait été missionné pour rencontrer et accueillir les témoins mais personne ne s’était présenté… jusqu’à ce jeudi 7 octobre. « J’ai reçu la personne ce matin, j’ai récupéré son témoignage qui va être envoyé au Ciase. Si elle le désire, la victime va pouvoir être accompagnée par un groupe de parole à Toulon. » 
 
Selon lui, cette première personne pourrait ne pas être la dernière. « C’est une possibilité que nous envisageons », lance-t-il. En effet, à l’occasion de sa venue à l’Ira de Bastia en octobre 2020, Jean-Marc Sauvé président de la Ciase indiquait dans notre journal que : « quelques témoignages proviennent aussi de Corse »
 
L’émotion des fidèles insulaires 

Bien que le scandale de la pédocriminalité dans l’Église ne date pas d’hier, le rapport a tout de même fait des vagues. En Corse, le père Coeroli a déjà reçu quelques appels de fidèles choqués par les chiffres indiqués. « Cela fait des années que ces malheureuses affaires nous explosent à la figure, ce n’est pas une nouveauté donc l’émotion a déjà surgi. Ce qui est nouveau, c’est l’ampleur des faits, explique le vicaire général qui assure toutefois que, cela ne remet pas la foi des croyants en question, mais plutôt la confiance envers les gens de l’Église ». 

Des leçons à en tirer 

L’évêché de Corse voit un intérêt certain dans ce rapport puisqu’à la fin de celui-ci, la Ciase a établi une quarantaine de recommandations en direction des diocèses de l’hexagone. Elles concernent notamment la formation des prêtres dans les séminaires ou le suivi des communautés notamment des personnes laïques qui suivent les plus jeunes. « Nous allons prendre en considération ces recommandations et être plus vigilants à l’avenir », assure le vicaire général.














    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047