Corse Net Infos - Pure player corse

ANT organise une soirée Rosa Bonheur à Bastia !


Rédigé par Laurent Hérin le Vendredi 30 Novembre 2018 à 17:56 | Modifié le Samedi 1 Décembre 2018 - 10:38


Pour les parisiens, Rosa Bonheur est LA guinguette des Buttes-Chaumont, un café engagé qui accueille de nombreux artistes et Dj. L’association ANT a décider d’inviter deux de ses Djs résidentes le temps d’une soirée au Black Sheep.


Olivier Bertholet et Dj Kowski de ANT
Olivier Bertholet et Dj Kowski de ANT
Samedi 1er décembre, de 22h à 2h, à vos agendas ! La soirée est organisée par ANT, le collectif Art & Noces Troubles d’Olivier Bertholet et Franck Dj Kowski à qui l’on doit déjà la venue à Bastia de Dj Chloé, du collectif Tigersushi Records ou encore des Chinese Man l’an dernier à l’Alb’oru. C’est à eux que l’on doit également la Donna Mobile, un soundtruck qui a sillonné les routes de Corse cet été avec des sets mémorables comme celui de clôture du Festival du Film de Lama avec Stéphanie au platine.
Cette fois, c’est du côté du Rosa Bonheur des Buttes-Chaumont qu’Olivier et Franck sont allés chercher des Dj. Le mythique bar parisien, sous le feu de l’actu depuis la sortie des trois volumes de Vernon Subutex, les romans de Virginie Despentes, est un haut lieu de la musique, sous toutes ses formes.
Le collectif a choisi Mademoiselle Caro, Dj résidente de clubs légendaires tels que le Pulp ou le Rex Club. Elle vient à Bastia pour la première fois.
Charlotte, elle, connaît bien la Corse. Originaire de Cargèse, elle a fait ses classes dans le sud de la France. Elle rejoint très vite Paris et devient une des plus jeunes Dj du Rosa Bonheur ou elle organise des résidences, Sometimes, afin de recevoir des artistes de la scène électro pour des sets endiablés.
Les amateurs bastiais d’électro, de plus en plus nombreux, risquent bien d’être au rendez-vous samedi 1er décembre au Black Sheep pour danser sur sa house/techno minimaliste.
 
Pour l’occasion, CNI a rencontré Charlotte entre deux sets parisiens.

Tu organises des résidences SOMETIMES au Rosa Bonheur, quel est le concept ?
Zouzou et Mlle Caro m’ont donné cette résidence un peu sur un pari, je suis passée une fois au Rosa Bonheur, c’était Sophie Morello qui jouait et elle m’a laissé les platines un moment sur son slot. Le lendemain elles m’ont appelé pour me proposer SOMETIMES. Le concept est assez simple, je fais jouer des djs avec moi, avec lesquels j’ai une entente musicale ou humaine. J’ai eu la chance de pouvoir accueillir des djs d’un peu partout en France, et même de Turquie. Le Rosa Bonheur fait à chaque fois son possible pour que mes demandes de bookings se fassent, bien que l’entrée soit toujours gratuite. Il y a une vraie volonté de maintenir une bonne programmation. C’est Zouzou qui a choisi ce nom, en référence à la musique Charlotte Sometimes, du groupe Cure, qui parle d’une fille qui rêve de faire danser le monde entier...
 
Quel est ton regard sur l’évolution de la musique électronique en Corse ?
Il y a des collectifs engagés pour ça, et de façon très enthousiaste. Bien qu’ils soient peu nombreux, c’est important que les locaux développent au mieux la musique électronique sur l’île. C’est pour ça que le Cargese Sound Festival existe et que La Montagne à Ajaccio a ouvert pour ne citer que ça. Dans le but de combler un vide culturel dans la région.
 
ANT t’invite à Bastia le 1er décembre, que nous réserves-tu ?
Oui, et je les remercies. Je compte faire comme d’habitude, essayer de sentir la foule et faire un set intéressant. Je suis très contente de revenir en Corse pour jouer !




Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine