Corse Net Infos - Pure player corse

ACA-Lyon : L'heure de vérité pour Ravanelli?


le Mardi 24 Septembre 2013 à 12:30 | Modifié le Mercredi 25 Septembre 2013 - 00:34


La victoire en guise de réaction, c'est ce à quoi l'ACA est désormais condamné, ce Mercredi à Timizzolu. Si l'adversaire ne se prête pas vraiment à un sursaut d'orgueil, ce dernier ne saurait se faire attendre plus longtemps. La défaite à Rennes, consommée en dix-sept petites minutes, doit s'effacer des têtes, pour qu'enfin l'on voit des Bianch'è Rossi tranchants devant les cages adverses. Sans Mutu, préservé, Ravanelli compose toujours avec blessures et choix délicats. Le verdict sera déterminant pour la suite de la saison, notamment au niveau mental.


ACA-Lyon : L'heure de vérité pour Ravanelli?
Seule la victoire sera belle, face à l'OL. Toujours handicapée lourdement par les blessés, la formation ajaccienne accueille l'équipe en forme du moment, qui reste sur une série de trois matchs sans défaite, avec un nul jamais évident à obtenir au Betis Sevilla, en Europa League. C'est pourtant bien contre cet adversaire-là que l'ACA devra ouvrir son compteur victoires, ce Mercredi. face à une grosse cylindrée, et devant son public qui commence à s'impatienter, comme en témoignent les banderoles qui ont accueilli la délégation ajaccienne au retour du match à Rennes, à l'aéroport (Voir Article Corse Sport )
En conférence d'avant-match, Fabrizio Ravanelli a paru plus tendu qu'à son habitude. Toujours visiblement affecté par le déplacement en Bretagne, le coach acéiste veut désormais se tourner vers la semaine chargée qui attend l'ACA, à savoir les réceptions de Lyon et Montpellier, et le déplacement à Lille.
"On a la possibilité d'oublier vite ce match de Rennes, et d'améliorer la concentration, qui est un problème qu'on a eu au dernier match", concède F. Ravanelli, qui souligne tout de même que son équipe "a été meilleure physiquement sur les deux derniers matchs" .
"On doit faire abstraction de nos défauts et profiter de ces deux matches à domicile", a indiqué l'Italien.
 

"On a pensé que Mutu ne pouvait pas faire trois matchs en une semaine"

Faire abstraction des défauts, cela ne sera possible que si tout le monde tire dans le même sens, chose qui pour le moment, semble être difficile à démontrer, tant le moral semble baisser de match en match. Alors on pourrait penser que les jours de Ravanelli sur le banc pourraient bientôt être comptés, tant le bilan est médiocre, et les méthodes un peu rudes. Cela dit, le technicien ne semble pas avoir cette inquiétude en tête :
"Moi et mon staff n'avons pas du tout de pression, car je suis sûr qu'à la fin du championnat, Ajaccio sera sauvé tranquillement. Nous avons toujours la confiance avec nous", a tenu a rassurer Ravanelli.
"Les buts qu'on a pris ne sont que des fautes de concentration, et jamais tactiques", a même ajouté le coach.
Il faudra également faire abstraction de l'adversaire, qui jouera avec la victoire en ligne de mire, après un succès facile face au FC Nantes Dimanche dernier. Le retour de Gomis a permis au groupe Lyonnais de trouver un second souffle, après une série de quatre défaites consécutives. En résumé, quelque soit le mur, il faut le franchir, afin de ne pas rester à son pied pour le reste de l'année.
"L'objectif est de prendre quatre points sur les deux rencontres, au moins gagner un des deux matchs", a epxliqué l'entraîneur. 
Mais comment faire avec une infirmerie aussi pleine? huit joueurs y séjournent encore, même si Pedretti et Crescenzi vont faire un essai demain matin, pour savoir si leur condition permet de disputer ce match. Sigamary Diarra devrait en être, malgré le fait que sa femme ait accouché d'une petite fille dans la nuit de Lundi à Mardi. Le Malien a donc peu dormi.
Enfin, on remarquera l'absence de Mutu, pour un match si important, pas blessé, mais simplement victime d'un choix du coach :  "On a pensé que Mutu ne pouvait pas faire trois matchs en une semaine", explique Fabrizio Ravanelli.
"Nous allons jouer deux matches en cinq jours, et avec tous les blessés que l'on a, on ne doit pas prendre le risque avec Mutu, qui est un élément important. Après Lille, on aura un effectif plus compétitif".

Pas de Popescu non plus

ACA-Lyon : L'heure de vérité pour Ravanelli?
Un groupe à nouveau modifié, pour cette rencontre, avec la sortie de Popescu (non expliquée), et le retour de Belghazouani. Grenddy Perozo est quant à lui toujours convalescent. Aboubacar Camara intègre à nouveau le groupe pro.
En face, Lyon se rendra à Aiacciu toujours sans Gourcuff, Danic et Bisevac, trois joueurs cadres. Coup d'envoi à 19 heures au Stade François-Coty.
U Gruppu Aiaccinu : Ochoa, Sissoko, André, Nadeau, Zubar, Dielna, Bonnart, Crescenzi, Pierazzi, Goncalvès, Diarra, Lasne, Mostefa, Arrache, Deville, Pedretti, Cavalli, A.Camara, Belghazouani.
U Gruppu di Lyon : A.Lopes - Gorgelin – Zeffane - Umtiti - Bedimo – Koné.B - Sarr – Ferri - Fofana - Gonalons – Grenier - Malbranque - Mvuemba – Briand – Fekir - Plea – Gomis - Lacazette



S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse