Corse Net Infos - Pure player corse

70 cm de neige dans le Giussani, la Balagne grelotte…


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Mardi 17 Janvier 2017 à 15:51 | Modifié le Mardi 17 Janvier 2017 - 17:31


Route bloquée mardi matin à Pietralba, manteau neigeux de 70 cm dans le Giussani, vol Paris-Calvi annulé, vent du Nord pour le moins glacial : la microrégion de Balagne n 'est pas épargnée par cette vague de froid qui sévit sur l'ensemble du territoire



Si lundi matin, tous, ou presque, avaient le sourire en découvrant la neige, il n'en était plus tout à fait de même ce mardi. Il est vrai qu'entre temps, les conditions météorologiques ont été bouleversées avec un vent du Nord qui s'est mis à souffler dès lundi soir et qui a transformé la neige en verglas.
Ceux qui lundi soir rentraient du travail, pour rejoindre leur village ont connu quelques difficultés, tant les routes étaient glissantes.
Et ce mardi matin, forcément, ce n'était pas mieux, bien au contraire. La neige n'était pas abondante au-dessous de 200 mètres, mais en revanche, les routes étaient bien verglacées.
Dans le Giussani, la situation était beaucoup plus sérieuse avec une couche neigeuse qui atteignait les 70 cm.
La aussi, fort heureusement, dans ces villages de montagne, les équipes du Département et celles des communes étaient à pied d'œuvre pour dégager les axes routiers, rues et ruelles des villages.
Les pompiers du Giussani ont une fois encore répondu à toutes les attentes en venant en aide  aux personnes qui en avaient le plus besoin, notamment pour se ravitailler.
Tous méritent un grand respect.


Un peu plus bas, à Speloncato, là aussi, il a fallu intervenir tant la neige était abondante.
Sur la route T30 de "A Balanina", les premières heures la nuit et les premières heures du jour ont été pénibles.
A Pietralba mardi matin, c'était très glissant et la circulation était impossible sans équipements spéciaux.
Conséquence : deux personnes dialysées étaient prise en charge par les pompiers du Centre de Secours de L'Ile-Rousse et conduites à la caserne, en attendant leur évacuation en hélicoptère vers Bastia.
A l'aéroport de Calvi, tout a été mis en œuvre pour que l'avion à destination de Marseille puisse décoller dans les meilleures conditions.
En revanche, on apprenait un peu plus tard qu'en prévision des conditions météo, le vol Paris - Calvi, était tout simplement annulé, ce qui n'était pas du goût de certains passagers qui devaient rentrer ou rejoindre la capitale.
Le vent glacial qui continuait à souffler en fin d'après-midi ne laissait rien présager de bon.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie