Corse Net Infos - Pure player corse

6e rallye di u Paese Aiaccinu : La passe de trois pour Paul-Antoine Santoni


Rédigé par José Fanchi le Dimanche 25 Mars 2018 à 18:58 | Modifié le Dimanche 25 Mars 2018 - 19:45


Remarquable 6e édition du Paese Aiaccinu. Du beau monde, trois jours de mécanique pour le plus grand plaisir des spectateurs qui en redemandent, des modernes et des Historiques plein les routes et une belle bataille contre le chrono. Au bout, une troisième victoire pour l’enfant du pays, Paul-Antoine Santoni, talonné par Jean-Mathieu Leandri et Jean-Pierre Gordon et enfin, une superbe épreuve pour la cité Impériale qui confirme bien sa vocation de ville sportive


A quelques jours de la 61e édition du Tour de Corse automobile, les passionnés de sport automobile en ont eu pour leur passion. L’ASA Corsica leur a offert sur un plateau une grande fête mécanique au succès populaire probant. Peu de déplacement, une spéciale en ville et les autres autour de la grande périphérie, difficile de trouver mieux !
Sur la route, la domination de Paul-Antoine Santoni n’a pas fait le moindre doute. Le jeune pilote s’est exprimé avec toute sa fougue, son talent et sa connaissance du terrain. Il a pleinement exploité le potentiel de sa machine (Peugeot 208/R5) avec un extraordinaire brio. Il a remporté assez de victoires dans les différents chronos pour s’installer confortablement dans le fauteuil de leader puis s’est contenté de gérer son avance avec intelligence, faisant fi des nombreuses attaques de Jean-Mathieu Leandri, avec une gestion rigoureuse de ses acquis. C’est d’ailleurs la troisième fois que Santoni s’impose dans cette épreuve ce qui prouve, si besoin est, le talent de ce jeune pilote.


Leandri à l’attaque
Après avoir dominé les deux premières étapes -  dont celle en nocturne -  Santoni a quelque peu relâché la pression tout en se tenant prêt à bondir à la moindre alerte.
Ainsi, hier matin, dans la 8e spéciale du Celavo, longue de 7 km, Jean-Mathieu Leandri s’est élancé comme un avion pour remporter le scratch et réduire son écart de 7 secondes, suivi de Santoni et Gordon, Voglimacci et Franchi. Dans le serré de Cuttoli-Peri (13 km), le même Leandri a de nouveau fait parler les chevaux de sa Skoda pour l’emporter une nouvelle fois, toujours 7 secondes devant Santoni, Serra et Mignucci.
Dans l’ultime spéciale, « l’impériale show » de 750 mètres, c’est Jean-Pierre Gordon qui a fait la pige à tout le monde devant Santoni, Scipillitti, Voglimacci et Leandri.  L’écart au général entre le vainqueur Santoni et le dauphin Leandri n’était plus que de 9 secondes, suffisant au pilote de la 208/R5 pour se hisser sur le podium pour la troisième fois. 43 équipages ont bouclé la boucle.


Dans les groupes
Le groupe R5 n’échappe pas bien entendu au leader de l’épreuve qui a mené sa course avec brio.
Le groupe FA est fort logiquement revenu à Jérémy Voglimacci, auteur d’une course intelligente avec, à la clé, une 7e place scratch. Du beau travail. A retenir les classes 2 et 3 pour Broquet et Chapot.
En groupe FN, le patron c’était une fois encore Titi Muselli qui n’en manque pas une. Il se classe à la 8e place du général. Renucci et Lorenzoni se positionnent dans les classes 2 et 3.
En GT, c’est Romuald Royer qui remporte la palme.  C’est de famille, dans la mesure où le père, Joël, avait remporté le championnat de France sur terre il y a …quelques décennies !

VHRS : Tony Avolio en évidence
Dans le rallye historique de cette 6e édition, il y avait du beau monde entre les catégories VHRS et VHC et surtout de bien belles machines d’un autre temps pas si lointain, celui où le bruit et les odeurs berçaient nos jeunes années.
La catégorie VHRS nous a offert une superbe lutte entre Tony Avolio et Frédéric Firroloni. 12 secondes seulement séparent les deux meneurs auxquels il convient d’ajouter Seguier, lui aussi auteur d’une belle course.  Hier matin, Avolio a remporté les deux spéciales du Celavo et de Cuttoli, Firroloni celle disputée en ville.


VHC : D. Marcelli avec brio
En VHC, la victoire a été remportée logiquement par Dominique Marcelli, qui a conservé sa place de leader depuis le départ. Il y a eu un certain nombre de bousculades au classement, notamment avec Torre, Martinetti, qui ont réussi à revenir au fil des étapes pour terminer tous les deux sur le podium. Les trois dernières spéciales ont été remportées successivement par Jean-Claude Torre (Celavo et Cuttoli) et Mathieu Martinetti qui complète le podium.
J. F

Le classement final

 


EQUIPE

VOITURE

CLASSE

GROUPE

TEMPS

ECARTS

1

3

  • SANTONI Paul-Antoine
  • LAZZARINI Jean-Paul

PEUGEOT 208

R

5

1:26:07:7

  •  
  •  

2

2

  • LEANDRI Jean-Mathieu
  • GORGUILO Anthony

SKODA Fabia

R

5

1:26:17:4

  • + 00:09.7
  • + 00:09.7

3

1

  • GORDON Jean-Pierre
  • MANCINI Jean-Francois

FORD Fiesta

R

5

1:28:06:8

  • + 01:59.1
  • + 01:49.4

4

6

  • SERRA Dominique
  • BURESI Francois-Xavier

FORD Fiesta

R

5

1:29:34:7

  • + 03:27.0
  • + 01:27.9

5

7

  • MIGNUCCI Anthony
  • BUFFA Xavier

FORD Fiesta

R

5

1:30:58:4

  • + 04:50.7
  • + 01:23.7

6

8

  • MATTEI Jean-Dominique
  • SCIPILLITI Patrick

SKODA Fabia

R

5

1:33:01:6

  • + 06:53.9
  • + 02:03.2

7

10

  • VOGLIMACCI Jérémy
  • POLI Pierre-Jean

PEUGEOT 207 S2000

A

7S

1:33:05:6

  • + 06:57.9
  • + 00:04.0

8

58

  • MUSELLI Jean-Philippe
  • FOLACCI Dominique

RENAULT Clio

FN

3

1:33:57:7

  • + 07:50.0
  • + 00:52.1

9

45

  • MAISANO Brandon
  • PEBEYRE Pierre

PEUGEOT 208

R

2

1:35:05:6

  • + 08:57.9
  • + 01:07.9

10

20

  • QUESSADA Marc-Bernard
  • POGGI Olivier

RENAULT Clio Rs

F2000

14

1:36:02:9

  • + 09:55.2
  • + 00:57.3

11

33

  • BROQUET John
  • DEIANA José

PEUGEOT 106

FA

6K

1:36:08:4

  • + 10:00.7
  • + 00:05.5

12

56

  • CHAPOT Thomas
  • GRILLI Jean-Louis

RENAULT Clio 16S

FA

7

1:36:53:1

  • + 10:45.4
  • + 00:44.7

13

63

  • FRANCHI Joseph
  • PASQUALINI Franck

CITROËN C2

F2000

13

1:37:10:4

  • + 11:02.7
  • + 00:17.3

14

52

  • BUCCI Pierre-Laurent
  • CAVIGLIOLI Caroline

CITROËN C2 R2 Max

R

2

1:38:19:6

  • + 12:11.9
  • + 01:09.2

15

61

  • RENUCCI Antoine
  • SIMEONI Jean-Marc

RENAULT Clio Ragnotti

FN

3

1:39:17:7

  • + 13:10.0
  • + 00:58.1

16

70

  • LORENZONI Philippe
  • JOLY Xavier

HONDA Civic

FN

2

1:39:18:6

  • + 13:10.9
  • + 00:00.9

17

53

  • BURESI Adrien
  • VERONESE Marie-Paule

PEUGEOT 208

R

2

1:39:27:2

  • + 13:19.5
  • + 00:08.6

18

12

  • ROYER Romuald
  • GIOVANNANGELI Jean-Baptiste

BMW 135I

GT

10

1:40:20:2

  • + 14:12.5
  • + 00:53.0

19

15

  • MAISANO David
  • THERRY Patrick

RENAULT Clio R3

R

3

1:40:52:6

  • + 14:44.9
  • + 00:32.4

20

51

  • PIETRI Jean-Francois
  • ANDREANI GROS Michael

CITROËN C2 R2 Max

R

2

1:40:55:5

  • + 14:47.8
  • + 00:02.9

21

44

  • STEFANAGGI Antoine
  • TERRONI Cédric

CITROËN C2 R2 Max

R

2

1:40:59:5

  • + 14:51.8
  • + 00:04.0

22

16

  • CHIARONI Pascal
  • MAESTRONI Céline

RENAULT Clio R3 Max

R

3

1:41:43:8

  • + 15:36.1
  • + 00:44.3

23

36

  • PADOVANI Anthony
  • PADOVANI René

PEUGEOT 206 Xs

FA

6K

1:42:06:4

  • + 15:58.7
  • + 00:22.6

24

47

  • DE MEYER Jean-Michel
  • FRATTI Eric

PEUGEOT 208

R

2

1:44:32:8

  • + 18:25.1
  • + 02:26.4

25

60

  • MASCLAUX Sébastien
  • MASCLAUX Jimmy

PEUGEOT 206 Rc

FN

3

1:44:52:5

  • + 18:44.8
  • + 00:19.7

26

50

  • GIANNINI Eric
  • GIANNINI Anthony

PEUGEOT 208

R

2

1:44:53:2

  • + 18:45.5
  • + 00:00.7

27

42

  • MORETTI Stéphane
  • FARAUT Laura-Pascale

PEUGEOT 206 Xs

FA

6K

1:45:10:9

  • + 19:03.2
  • + 00:17.7

28

68

  • RAYNAUD Vincent
  • BOUDON Anthony

LOTUS Elise S

GT

9

1:45:39:6

  • + 19:31.9
  • + 00:28.7

29

37

  • STEFANI Matthias
  • STEFANI Jean-Paul

PEUGEOT 106 S16

FA

6K

1:46:04:5

  • + 19:56.8
  • + 00:24.9

30

49

  • SCIPILLITI Jean-Sebastien
  • CHIAPPE Jérôme

PEUGEOT 208

R

2

1:46:39:5

  • + 20:31.8
  • + 00:35.0

31

71

  • PAPON Jean-Noël
  • AMBROSI Céline

CITROËN Saxo Vts

F2000

12

1:47:29:8

  • + 21:22.1
  • + 00:50.3

32

65

  • NOCETO Mathieu
  • FEIBELMAN Christophe

PEUGEOT 106 Rallye

F2000

13

1:47:34:8

  • + 21:27.1
  • + 00:05.0

33

19

  • ALTANA Ludovic
  • HILLION Wilhen

RENAULT Clio

R

3

1:47:36:7

  • + 21:29.0
  • + 00:01.9

34

75

  • NICOLI Gérard
  • GALTIERI Marie-Flore

CITROËN Ax Sport

FN

1

1:48:48:7

  • + 22:41.0
  • + 01:12.0

35

39

  • GILABERT Anthony
  • BETTI Christelle

PEUGEOT 206 Xs

FA

6K

1:49:47:6

  • + 23:39.9
  • + 00:58.9

36

41

  • SIMONETTI Grégory
  • BARBE Isabelle

PEUGEOT 206 Xs

FA

6K

1:53:48:5

  • + 27:40.8
  • + 04:00.9

37

74

  • MERCURI Philippe
  • GARCIA Andy

PEUGEOT 205

F2000

12

2:03:44:1

  • + 37:36.4
  • + 09:55.6

38

54

  • ANFRIANI Paul-Etienne
  • BURESI Laura

CITROËN C2

R

2

4:51:13:9

  • + 03:25:06.2
  • + 02:47:29.8

39

25

  • FAUSTINI Johann
  • BOLGARI Grégory

RENAULT Clio Rs

F2000

14

5:10:03:9

  • + 03:43:56.2
  • + 18:50.0

40

40

  • CADDEO Allan
  • LOUVEL Jade

PEUGEOT 206 Xs

FA

6K

5:32:49:2

  • + 04:06:41.5
  • + 22:45.3

41

38

  • BARBOUTAN Florian
  • BIANCO Alexandre

PEUGEOT 206 Xs

FA

6K

5:55:08:0

  • + 04:29:00.3
  • + 22:18.8




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 15 Décembre 2018 - 20:37 Le FC Bastelicaccia surprend l'ACA (1-0)

Rugby | Echecs | Autos Motos | Cyclisme | Autres sports