Corse Net Infos - Pure player corse

5ème rallye di u Paese Aiaccinu : Y. Rossel, J.-P. Gordon, U. Scandola, le tiercé gagnant


Rédigé par Jose FANCHI le Samedi 4 Mars 2017 à 19:03 | Modifié le Dimanche 5 Mars 2017 - 01:16


Le plein succès pur cette 5 e édition di u Paese Aiaccinu. Peut-être même un peu trop du fait d’un enthousiasme débordant qui a généré l’annulation de la première spéciale de nuit à Capo di Feno. Pour des raisons de sécurité ça va de soi. Les organisateurs ont peut-être été un tantinet dépassés par le succès de l’épreuve, probablement par le nombre important d’engagés et le décalage que cela a entraîné. Mais grand succès quand même pour l’ASA Corsica et la superbe démonstration de Yohan Rossel qui remporte une brillante victoire au terme d’une épreuve qui a connu bien des chamboulements


ROSSEL
ROSSEL
Capo di Feno annulé pour raison de sécurité, la caravane s’est aussitôt dirigée vers le Listincone pour y disputer l’unique épreuve de nuit sur un tracé assez coriace qui ne pardonne pas la moindre défaillance. Ainsi, Paul-Antoine Santoni, le vainqueur de la précédente édition, s’est montré le plus rapide à ce petit jeu de l’attaque et c’est avec 4 secondes qu’il devance l’Italien Scandola dont on a pu se rendre compte qu’il n’était pas venu faire du tourisme dans l’arrière pays ajaccien ! Suivaient Pascal Trojani à un peu plus de 6 secondes, Jean-Mathieu Leandri à 7’’9, Navarra, Gordon et Rossel, lequel sautait Fred Andreucci. Une superbe entrée en matière pour les meneurs de cette première étape qui revenait fort logiquement à Paul-Antoine Santoni et surtout la promesse d’un lendemain de grande animation avec, il est vrai, un plateau conséquent au sein duquel pouvait figurer le grand vainqueur de l’édition 2017…

Chez les Historiques, une seule spéciale courue également sur le tracé du col qui surplombe la ville avec, dans la catégorie VHC, une belle attaque en règle de Jean-Philippe Martini associé à Ambroise Fieschi et Florent D’Amore-Mathieu Porri qui ont fait jeu égal. L’autre D’amore, Denis, terminait à la troisième place devant Dominique Marcelli et Rouveiroli. Les 18 concurrents ont été classés.

En VHRS, c’est Jean-Louis Filippi qui prenait les devants avec Tony Avolio dans sa roue suivi de Firroloni, Louis Ammanati et Battini. Les 21 concurrents de cette catégorie sont tous rentrés au bercail dans les temps.

Johan Rossel domine dans le Celavo sous la pluie
Dans le Celavo, les 11 kilomètres tout au long desquels la dextérité joue un rôle prépondérant ont certainement été « limés » par les plus audacieux ! Parmi eux, Joahn Rossel, littéralement déchaîné, s’est autorisé un scratch assez exceptionnel, avec Pascal Trojani à 1’’5, Santoni à 2’’ et J.M. Leandri à 4’’4. UN signe ? Un rythme d’enfer pour les meneurs de cette épreuve au cours de laquelle Jean-Pierre Gordon, François Navarra, Tony Aguzzi et El Kaddouri ont fait preuve de beaucoup de maîtrise pour se maintenir dans le haut du tableau. A noter la bonne tenue de de la Foata, leader du groupe N, Trojani dans le groupe A, Andreucci dans le R2 et Mezzacqui en R3. Rappelons que la pluie s'est invitée sur cette spéciale.

Au classement général, Paul-Antoine Santoni conservait sa première place devant Trojani à 6’’3, Rossel à 8’’9, Leandri à 10’’3 et Gordon à 11’’2.

Cuttoli : Scandola à l’attaque, Santoni out !
Plus difficile encore que la précédente, l’épreuve entre Cuttoli et Peri allait nous valoir quelques surprises de taille. A commencer par l’Italien Scandola, qui s’est littéralement envolé sur cette route sinueuse après avoir pris une « valise » de 45 secondes dans Celavo. Il remporte l’épreuve spéciale avec brio devant Ciamin, lui aussi distancé dans la précédente (42 secondes) et Maisano à 6 secondes, qui devance l’excellent Voglimacci. Suivaient Rossel,
Renucci et Gordon, à plus de 15 secondes, alors que Trojani, lui aussi distancé de plus de 25 secondes, perdait une place au général, désormais dominé par Yohan Rossel devant Jean-Pierre Gordon et Trojani. Une spéciale un peu folle qui a connu son lot de chamboulements.

Plus grave encore, la violente sortie de route de Paul-Antoine Santoni, au croisement du cimetière de Peri. La voiture effectua quelques tonneaux avant de s’immobiliser. Le vainqueur de l’année dernière s’en sortait sans dommage.

Capo di Feno : Rossel OK, Trojani KO !
Dans la sixième épreuve du jour, à Capo di Feno, Yohan Rossel s’accroche à sa première place et remporte le scratch devant Jean-Pierre Gordon à 10 secondes et Scandola, à 13’’, suivi de Maisano, Ciamin et J.M. Leandri. A l’arrivée du chrono, on était sans nouvelle de Pascal Trojani, sans doute victime d’un pépin mécanique. Ainsi, au classement général après l’épreuve 6, Rossel comptait 15 secondes d’avance sur Jean-Pierre Gordon, 40 sur l’Italien Scandola et 42 sur Jean-Mathieu Leandri qui entendait ajouter un challenge à sa course, celui de grimper sur la troisième marche avant la fin de l’épreuve. Dans les groupes, Voglimacci occupait la tête du groupe FA, P.P. Renucci du FN et le leader Rossel du R (5).

Antoine Casabianca défie le chrono
Surprise dans le deuxième passage du Celavo, avec un super chrono réalisé par « l’ancien », Antoine Casabianca qui a résolument sorti le grand jeu pour signer le meilleur temps et engranger quelques places pour revenir dans le top 10 de la course. En effet, assez discret jusque là, le proprianais s’est brillamment imposé sur la spéciale pour effectuer un bond en avant et s’accrocher à la 9 e place scratch. Derrière, Rossel semblait se contenter de la deuxième place à 14 secondes, suivi de Gordon, Leandri en profitant pour monter sur la troisième place au général aux dépens de l’Italien.

A deux épreuves du terme, Rossel, avec 19 seconde d’avance sur Jean-Pierre ordon semblait plus ou moins assurer sa course tout en gardant un œil sur le rétro, à l’image de Leandri qui avait quelques efforts à faire pour définitivement surclasser Scandola, à une petite seconde de l’Ajaccien mais ce dernier ne l’entendait pas ainsi et ne cachait pas sa farouche détermination de poursuivre ses attaques directe pour le podium. Voilà en tout cas qui laissait augurer d’une fin de course palpitante.

Scandola écrase la concurrence…
Rapide, sinueuse, dangereuse, l’épreuve de Peri-Cuttoli a servi de tremplin à l’Italien Scandola qui a mis les bouchées doubles dans l’avant dernière épreuve. Il a littéralement survolé la concurrence et remporté le scratch devant Rossel, pointé à 13 secondes, Leandri à 14 et Gordon à 19, si bien que la troisième place sur le podium échappait de nouveau à Leandri qui se retrouvait à 12 secondes de l’Italien. Le classement allait-il changer dans l’ultime spéciale ? Sans doute pas pour les quatre premiers dans la mesure où Tony Aguzzi, pointé à la cinquième, se retrouvait à plus de deux minutes du groupe de tête.

Et assure sa troisième place !
Rossel, Gordon, Scandola, quel beau tiercé pour cette 5 e édition di U Paese Aiaccinu. Du grand et beau rallye, de la bagarre et surtout beaucoup de suspense, et au bout, un podium de grande qualité pour un rallye qui a beaucoup grandi dans le monde mécanique.

L’Italien Umberto Scandola a dominé très largement la dernière épreuve spéciale entre Cuttoli et Peri, accrochant définitivement sa 3 e place sur le podium. Rossel s’est tranquillement octroyé la deuxième place de la spéciale en même temps que la victoire finale devant Jean-Pierre Gordon qui a prouvé qu’il était encore en mesure de jouer les gros bras devant les jeunes loups, et enfin Jean-Mathieu Leandri, auteur d’un très beau rallye. La 5 e place a été remportée par le rapide Nicolas Ciamin.

Dans le groupe FA, la victoire est revenue au valeureux Pomponi, devant Paul Alerini et Julien Leca, cela au terme d’une superbe course de nos pilotes. Même chose dans le groupe N, avec la victoire de de la Foata (classe 4) devant Titi Muselli (FN3) et enfin le groupe F2000/13 remporté par Joseph Franchi, auteur lui aussi d’une belle course. A noter bien sûr la 5 e place de Tony Aguzzi, la 7 e de Navarra, la 9 e place de Mezzacqui, La 10 e de Paul Alerini, la 11 e de Julien Leca, la 12 e place de Fred Andreucci, la 15e de Lefebvre (champion de Corse des rallyes 2016) sans oublier Pierre Quilici (16 e ).

Nous reviendrons plus en détail sur cette épreuve dans notre prochaine édition avec les classements du rallye historique.
---
Les classements


Le rallye en images




Rugby | Echecs | Autos Motos | Cyclisme | Autres sports





Derniers tweets
Corse Net Infos : Avec #OKpal soutenez #CNI ! https://t.co/EimdOC7Xpg
Mercredi 23 Mai - 09:27
Corse Net Infos : Consultez la #météo #corse en permanence et en direct sur #CNI https://t.co/n8GcKLIvbV
Mercredi 23 Mai - 09:16
Corse Net Infos : #Bonghjornu #Bonjour La photo du jour : A l'embouchure de l'Ostriconi https://t.co/EWU2z1wibd
Mercredi 23 Mai - 09:10
Corse Net Infos : La photo du jour : A l'embouchure de l'Ostriconi https://t.co/CwcZMoIZ2G https://t.co/Ys7nm9IVXm
Mercredi 23 Mai - 09:09



Newsletter






Galerie