Corse Net Infos - Pure player corse

​Gérard Romiti à la rencontre des élèves du lycée maritime de Bastia


Rédigé par Florian Cadu le Lundi 16 Avril 2018 à 16:30 | Modifié le Lundi 16 Avril 2018 - 22:49


Dans une salle bondée, Gérard Romiti, président du Comité Régional des Pêches Maritimes de Corse ainsi que du Comité National des Pêches Maritimes et des Elevages Marins, est allé échanger avec les élèves du Lycée Professionnel Maritime et Aquacole de Bastia. En présence de la directrice de l’établissement et des agents du Parc Marin de Corse et de l’Agriate, l’invité d’honneur a tenu à souligner les responsabilités et les opportunités des futurs professionnels de Corse.


​Gérard Romiti à la rencontre des élèves du lycée maritime de Bastia
Des gens debouts, très peu de chaises vides, une salle comble… C’est peu dire que la venue de Gérard Romiti au Lycée Professionnel Maritime et Aquacole de Bastia était attendue. Devant une petite centaine de personnes, le double président du Comité Régional des Pêches Maritimes de Corse et du Comité National des Pêches Maritimes et des Elevages Marins a donné une conférence sur le thème de la pêche et de l'environnement marin lundi 16 avril à 14 heures. En présence de la directrice de l’établissement, des agents du Parc Marin deu Cap Corse et de l’Agriate, et de nombreux élèves intéressés qui n’ont pas hésité à questionner directement l’invité d’honneur, ce dernier a globalement souhaité adresser un message positif aux futurs professionnels marins de Corse.

« La pèche est un formidable ascenseur social. Une fois que vous êtes entré dans le métier, vous pouvez monter tout en haut. Maintenant, il faut savoir que c’est un domaine qui nécessite de la discipline et de la rigueur », a d’abord insisté Gérard Romiti. Avant d’adresser quelques conseils qu’il estime indispensables pour trouver sa place dans le système mondialisé actuel : « C’est comme un escalier, il faut y aller marche après marche pour devenir son propre patron. Tout en écoutant les anciens et en comprenant qu’il est nécessaire de respecter le poisson et les saisons. » Et de rappeler que certaines espèces sont oubliées aujourd’hui.

Gérard Romiti est également revenu sur la transformation du métier de pêcheur, qui a énormément évolué depuis quelques années. « Aujourd’hui, le pêcheur doit pêcher, vendre, commercialiser et transformer s’il veut s’en sortir. Je ne dis pas qu’il faut les former au ménage, mais la profession s’est réellement diversifiée. » D’où l’importance de suivre une solide formation avant de se lancer. « Si vous passez par l’école, vous aurez très certainement un embarquement à l’avenir. Si vous n’y aller pas, vous n’aurez pas d’embarquement, je vous le dis, a-t-il ajouté. L’école vous permet de mettre un pied dans ce monde-là. »

En forme d’encouragement, Gérard Romiti a, enfin, adressé tout son soutien à l’ensemble des élèves : « Il faut arrêter de répéter que les temps sont durs et qu’on ne peut pas s’en sortir quand on choisit ce secteur de profession. Il n’y a pas de métier facile. N’oubliez pas que vous avez la responsabilité de votre avenir. Que pour la majorité d’entre vous, vos parents ont sûrement dû faire des sacrifices pour que vous soyez là. Donc ne les décevez pas. Et surtout, ne vous décevez pas vous-même. » Guidés par l'envie de « conserver notre beau pays ».




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie