Corse Net Infos - Pure player corse


​Confinement - Un jour, un film : « Adam »


Laurent Hérin le Vendredi 10 Avril 2020 à 11:47

La VOD, ça change de la télé ! Suite à la fermeture des salles, le CNC a dévoilé une liste de longs métrages autorisés exceptionnellement à sortir plus tôt en vidéo à la demande ou en DVD. Une dérogation de la chronologie des médias bienvenue en cette période de confinement. C’est le cas d’« Adam », un premier film réussi de Maryam Touzani.




Nisri Erradi et Lubna Azabal respectent les distances de sécurité © Ad Vitam
Nisri Erradi et Lubna Azabal respectent les distances de sécurité © Ad Vitam
L’histoire
« Dans la Médina de Casablanca, Abla, veuve et mère d'une fillette de 8 ans, tient un magasin de pâtisseries marocaines. Quand Samia, une jeune femme enceinte frappe à sa porte, Abla est loin d'imaginer que sa vie changera à jamais. Une rencontre fortuite du destin, deux femmes en fuite, et un chemin vers l'essentiel. »
 
Mise en scène
Adam est un premier long métrage parfaitement maitrisé, dans le fond comme dans la forme, par la scénariste et maintenant cinéaste Maryam Touzani. Elle était à Cannes en 2019 pour présenter le film dans la catégorie Un Certain Regard, accompagnée de son producteur et mari, le réalisateur Nabil Ayouch (Les Chevaux de Dieu, Muched Love, Razzia). On ne peut s’empêcher d’imaginer l’aide et l’influence qu’il a eue sur ce film, d’ailleurs une grande partie de l’équipe technique a travaillé sur ses précédents longs. Pourtant, la réalisatrice développe un univers et un style très personnel dans cette histoire qui ne l’est pas moins. Contrairement à son conjoint qui propose souvent des films « chorales » avec nombre de protagonistes ou d’intrigues, elle choisi de focaliser son histoire sur un huis clos entre deux femmes qui se rencontrent par hasard et tissent une relation particulière.
 
Casting
Les deux femmes qui portent ce film sont interprétées par l’actrice Lubna Azabal qu’on a vu dans Paradise Now, Incendies ou plus récemment dans Sofia et une jeune femme, Nisrin Erradi, dont c’est le premier grand rôle et qui crève littéralement à l’écran. Leur relation se construit lentement, chacune à leur tour douce et dure, bien aidées par la fille d’Abla, la petite Warda, véritable lien entre elles. La réalisatrice évoque, à travers ce portrait de femmes dans un Maroc intemporel, des sujets forts comme la féminité, l’amitié, l’indépendance et surtout la filiation et la transmission. Le film porte un regard tendre sur ces personnages et finit par offrir au spectateur de beaux moments d’émotion. Idéal à découvrir en cette période de confinement.
 
• Vendredi 10 avril – En VOD sur UniversCiné et Orange
Adam de Maryam Touzani




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Septembre 2020 - 15:44 Festival Arte Mare : «Les monstres attaquent»

L'actualité | Municipales 2020 | Politique | Football | Sports | Culture | PAROLES | I santi | L'anniversari | Diaspora | iPhone | Avis de décès | Carta Bianca | A Table ! Les recettes des lecteurs | Tocc’à voi | Annonces judiciaires et légales













    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047