Corse Net Infos - Pure player corse

​« Madame Claude » sur Netflix : un parfum de Corse


Laurent Hérin le Samedi 10 Avril 2021 à 12:55

« Madame Claude », le nouveau film de la réalisatrice Sylvie Verheyde, privé de sortie ciné, est à découvrir sur Netflix. Ce biopic revient sur l’ascension et la chute de la mère maquerelle la plus célèbre de France avec trois comédien.n.e.s corses à l’affiche et l’affaire Marcantoni en toile de fond.



Lia O'Prey face à Karole Rocher dans « Madame Claude » ©Netflix
Lia O'Prey face à Karole Rocher dans « Madame Claude » ©Netflix
Le Covid a encore frappé ! Alors que le nouveau film de Sylvie Verheyde était attendu sur grand écran, la plateforme américaine a raflé la mise pour le récupérer et le présenter en exclusivité à ses 200 millions d’abonnés. La réalisatrice a qui l’on doit Stella ou encore Confession d’un enfant du siècle s’attaque ici à la vie de Fernande Joséphine Grudet, alias Madame Claude. Cette célèbre proxénète française régnait sur le milieu de la prostitution dans les années 60-70. Un réseau qui avait pour clients des dignitaires de différents gouvernements, des diplomates et des hauts fonctionnaires. Pour interpréter cette mère maquerelle, Sylvie Verheyde a fait appel à l’actrice d’origine corse, Karole Rocher, pour jouer le rôle principal.
 
Acteurs et actrices
Karole Rocher est née dans le Val d’Oise mais a grandi à Sartrouville, dans les Yvelines. L’été, elle rentrait à Vezzani, en Corse, dans la famille de sa mère (Biancardini) : « Au village, il y avait mes cousins, cet incroyable sentiment de protection, les tartes aux herbes, la douceur de l’été ; mes seuls souvenirs heureux. » confie-t-elle au Parisien. Avec son mari, Thomas Ngijol, ils viennent d’ailleurs régulièrement sur l’île de beauté. Invitée de l’émission Quotidien sur TMC mardi dernier, Karole Rocher a choisi Corsica de Petru Guelfucci comme « la plus belle chanson de l’histoire de la chanson » selon l’appellation consacrée de Yann Barthès pour sa playlist des invités.
A ses côtés, on retrouve la jeune actrice franco-irlandaise Liah O’Prey dans le rôle de Virginie, une des prostituées de Madame Claude. Interrogée en 2019 par Corse-Matin, l’actrice d’à peine vingt ans expliquait : « Mon père est Irlandais, tandis que, du côté de ma mère, il est effectivement question de la Corse et du village de Pietralba en particulier. […] La Corse occupe bien sûr une place centrale. C'est le lieu des vacances, l'endroit où je retrouve tous les mois d'août une partie de ma famille. J'adore. »
Pour jouer François Marcantoni (lire plus loin), Sylvie Verheyde a fait appel à l’acteur Cédric Appietto qu’on a pu voir dans Une Vie Violente et qui sera prochainement à l’affiche d’I Comete, le premier long métrage de Pascal Tagnati.
Dans ce casting haut de gamme, on retrouve également Roschdy Zem et Mylène Jampanoï, tous deux à l’affiche du prochain long de Thierry de Peretti, L’Infiltré, que l’on espère découvrir cet été à la réouverture des salles.
 
L'affaire Marković
En toile de fond de ce long métrage, l’affaire Marković est plusieurs fois évoquée. Elle concerne l’assassinat en octobre 1968 de Stephan Marković, garde du corps yougoslave d’Alain Delon. Un fait divers qui se transforme très vite en une affaire d'État visant à discréditer l’ancien Premier ministre Georges Pompidou, alors prétendant à l’Élysée. François Marcantoni, figure du milieu et ami d’Alain Delon est le coupable idéal quand les policiers découvernt une correspondance de Marković qui avait écrit : « Si je suis assassiné, ce sera à 100 % la faute d’Alain Delon et de son parrain François Marcantoni. » Peu de temps après, des photos qui représentent des personnalités politiques, des médias et du spectacle en pleine action lors de parties fines, circulent sous le manteau. Des partouzes dont Marković est supposé être l'un des organisateurs. Parmi les participants, on peut, selon la rumeur, reconnaître l'épouse de Georges Pompidou. Marcantoni passera onze mois en prison avant d’être libéré sous contrôle judiciaire en décembre 1969. Il n’obtiendra un non-lieu qu’en 1976, faute de preuves et grâce à son avocat Jacques Isorni. Au sujet de cette affaire, il ose alors cette phrase devenue célèbre : « Nous ne sommes que trois à savoir la vérité : Delon, moi et Dieu, or ce dernier ne balance jamais ».
 
Madame Claude, de Sylvie Verheyde avec Karole Rocher, Cedric Appietto et Lia O’Prey. 1h52. Disponible sur la plateforme Netflix.























Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047