Corse Net Infos - Pure player corse

" Charte régionale du malade devant se rendre sur le continent" : Inseme interpelle les candidats aux territoriales


Rédigé par Pierre BERETTI le Vendredi 29 Septembre 2017 à 19:44 | Modifié le Dimanche 1 Octobre 2017 - 14:24


Ce n’est pas un geste désespéré de l’association mais bel et bien « une question de bon sens », face aux désespoirs des familles et des malades insulaires. Inseme interpelle les élus et les candidats aux prochaines élections territoriales et propose une « Charte régionale du malade devant se rendre sur le continent ».


Lætitia Cucchi, fondatrice de l’association
Lætitia Cucchi, fondatrice de l’association
« Comme on lance un pavé dans la marre », c’est une main tendue, un appel de l’association Inseme aux candidats des futures territoriales.  Depuis des années l’association vient en aide aux malades et à leur famille qui doivent se déplacer sur le continent. Parler de problématique ne serait même pas assez face au méandre administratif doublé par le manque d’infrastructure sur l’île, la question financière sans oublier, on ne le rappelle pas assez souvent la dimension humaine de la pénibilité d’une maladie au sein d’un foyer.
L’association Inseme, qui a aidé les malades jusqu’à 10 000 euros sur le seul mois de septembre, interpelle les pouvoirs publics en toute bienveillance mais aussi sur des points qui relèvent du bon sens compte tenu de caractère spécifique insulaire. Cette insularité a effectivement été défendue à de maintes reprises par la majorité territoriale et particulièrement celle des transports. L’association est consciente que la question du fret et du tourisme est importante mais appelle de ses vœux les élus et candidats à penser leur programme avec la perspective sanitaire des transports.
 
" Ma fille, appareillée, dormait par terre dans le bateau… "
Lætitia Cucchi, fondatrice de l’association se rappelle de situation ubuesque et extrêmement difficile qu’elle a pu vivre avec sa propre fille. « Ma fille était appareillée, et il n’avait pas de lit parapluie proposé dans le bateau elle devait dormir par terre. Nous ne minimisons pas pour autant les efforts et les gestes qui ont été faits comme la salle d’attente dédiée à l’aéroport de Marseille initiée par Jean Biancucci avec Air Corsica. Elle a changé la vie aux malades. Nous avons tous les jours des messages de remerciements et témoignages. La CTC rembourse également le voyage d’un deuxième accompagnant souvent le père d’un enfant en plus de la mère, la sécurité sociale ne prenant en charge qu’un seul accompagnant ».
Pour autant, Inseme est catégorique. « Nous sommes des contribuables comme tout le monde. Ce n’est pas logique que ce soit aux associations ou à la CTC de prendre en charge cela. Par ailleurs, les hébergements sont très couteux pour les familles sur le continent. Il n’y a aucun CHU sur l’île. Il faut savoir qu’une journée de déplacement peut couter au minimum 800 euros et seuls 400 sont remboursés. Certains malades doivent partir toutes les semaines. Le gouvernement doit prendre en considération cette spécificité qui inflige aux malades cette double peine ». L’association demande donc aux futurs élus de se mobiliser en faveur des familles insulaires en défendant un certain nombre de mesures au regard des besoins recensés et récurrents.
 
Proposition d’une charte
L’association Inseme propose un projet de « Charte régionale du malade devant se rendre sur le continent ». Elle vise à apporter une réponse globale et concrète à la question de la prise en charge du malade et de sa famille d’un bout à l’autre du parcours lié à un déplacement médical sur le continent dans le cadre d’une prise en charge par l’Assurance maladie. Elle est le fruit d’un travail de concertation conduit avec les malades ainsi qu’avec de nombreux partenaires institutionnels, associatifs et privés concernés par cette problématique spécifique à la Corse. En y adhérant, chacun d’entre eux s’engagerait à désigner en son sein un « Référent » chargé de sa mise en œuvre. 
Voici les points que comporte cette charte.


Article I  - L’accès à l’information. Tout malade devant se rendre sur le continent doit avoir accès en un lieu unique à toute l’information relative aux conditions de prise en charge de l’Assurance maladie, aux hébergements disponibles sur le continent ainsi qu’à toutes les aides financières existantes.
 

Article II- Le droit à l’accompagnement. Tout enfant devant se rendre sur le continent dans le cadre d’une prise en charge de l’Assurance maladie doit pouvoir avoir ses parents, ou leur substitut, auprès de lui jour et nuit, quel que soit son âge ou son état. De même que tout adulte devant se rendre sur le continent dans le cadre d’une prise en charge de l’Assurance maladie doit pouvoir être accompagné par la personne de son choix.
 
Article III- L’accès au transport.  Tout malade devant se déplacer dans le cadre d’une prise en charge de l’Assurance maladie doit avoir la garantie de pouvoir accéder facilement aux transports aériens ou maritimes qui relient la Corse au continent. Un service prioritaire doit être réservé aux personnes devant se déplacer pour raison médicale en cas de mouvement de grève ou d’absence de place disponible sur les lignes régulières.
 

Article IV- La qualité du transport.  Tout malade devant se déplacer dans le cadre d’une prise en charge de l’Assurance maladie doit être informé du fait qu’il peut, s’il le souhaite, bénéficier d’un accueil spécifique dans les ports et aéroports ainsi que d’un accompagnement adapté à sa situation à bord du navire ou de l’avion qui le conduit sur le continent.
 

Article V- Le droit à l’hébergement.  Tout malade ou toute personne accompagnant un malade devant se rendre sur le continent dans le cadre d’une prise en charge de l’Assurance maladie doit pouvoir avoir accès à un hébergement pendant la durée de son séjour.
 
L’association espère que son appel sera entendu par les élus et candidats aux territoriales mais aussi de l’ensemble de la population. Sébastien, père d’une petite fille malade et présent lors de la présentation de la charte a tenu à rappeler que chaque corse est concerné par la question et que malheureusement tôt ou tard chaque famille sera touchée par la maladie et se heurtera à la problématique des transports sur le continent. La question sociale et sanitaire devrait avoir pleinement toute sa place dans les campagnes à venir attendu que la collectivité unique englobera les départements aujourd’hui en charge du social.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 22:34 Capa : Arrêté approuvant le risque inondation

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie




Derniers tweets
Corse Net Infos : Animations de Noël avec l'association des commerçants du "Grand Large" à Calvi https://t.co/KtgNflELvG https://t.co/i1906AjJan
Samedi 16 Décembre - 00:43
Corse Net Infos : "Conseil départemental de la Haute-Corse : Le rideau est tombé…" : https://t.co/vIcBxdsWgp via @YouTube
Samedi 16 Décembre - 00:28
Corse Net Infos : L’apprentissage chez Orange Les jeunes, la fibre et l’avenir https://t.co/0qgaGFdz3b https://t.co/q9bzgY3zTa
Vendredi 15 Décembre - 23:25
Corse Net Infos : Capa : Arrêté approuvant le risque inondation https://t.co/efFO9tBP97 https://t.co/YtZz0apAVr
Vendredi 15 Décembre - 23:25


Newsletter







Galerie
U Babbu Natale
U Babbu Natale
Conseil départemental 2 B
Conseil départemental 2 B
ACA-Auxerre
ACA-Auxerre
Communauté de communes L'Ile-Rousse Balagne
Communauté de communes L'Ile-Rousse Balagne
CCAS de Calvi
CCAS de Calvi
Mini-Cut
Mini-Cut
Rencontre littéraire à Aix
Rencontre littéraire à Aix
MISSCORSE
Eva Colas