Quantcast
Corse Net Infos - Pure player corse



« Vacciner et dépister, notre priorité ! » dit François Ravier, préfet de la Haute-Corse


Laurent Hérin le Samedi 6 Mars 2021 à 16:59

Ce samedi matin, le préfet de Haute-Corse est venu vérifier le travail des équipes de vaccination de l’hôpital de Bastia. Des vaccinations, c’est une première, qui vont se prolonger tout le week-end pour maintenir les objectifs et protéger la population à risque.



Le Préfet de Haute-Corse rend visite au personnel médical sur le pont
Le Préfet de Haute-Corse rend visite au personnel médical sur le pont

« Tout le monde est sur le pont ! » précise le Préfet de Haute-Corse. Il accompagne le geste à la parole ce samedi matin en rendant visite au personnel médical en plein travail au centre de vaccination de l’hôpital de Bastia.
 
Même le week-end
Dans ce préfabriqué, deux salles sont réservées à la vaccination, une 3e est même ouverte en semaine pour distribuer la seconde dose. « La campagne de vaccination s’accélère comme vous pouvez le constater, confirme François Ravier. Ici à l’hôpital mais également dans des points de vaccinations avancés. Il y en a un à Saint Florent et l’autre à Oletta. Ils sont tenus par des médecins généralistes. »
 
Sortie de la naphtaline
A l’hôpital, tous les personnels médicaux sont sollicités. Comme Laude Calzarelli, médecin à la retraite : « J’ai été appelé par l’ordre des médecins pour renforcer les équipes de vaccination. On nous a sorti de la naphtaline, dit-elle en souriant. Je viens trois fois par semaine. Jusqu’à présent on vaccinait avec Pfizer, on a reçu l’AstraZeneca depuis quelques jours. Nous n’avons pas noté de symptômes particuliers, sauf une légère fièvre avec la seconde dose. Mais nous n’avons pas encore assez de recul sur l’AstraZeneca. » A ses côtés, une infirmière administre d’ailleurs une dose à une personne âgée, accompagnée par son frère ce matin. Souriante, elle est consciente de l’intérêt de ce vaccin. « Elle n’était pas prévue mais nous avons eu un désistement. Pour ne pas gâcher de doses, nous avons une liste d’attente, nous prévenons les gens qu’ils peuvent venir. »
 
Des chiffres et un objectif
« C’est la première fois que nous vaccinons le week-end. Ça a un peu valeur de test. Rien que pour ces deux jours, 2 500 doses ont été ajoutées en Haute-Corse, 5 500 sur toute l’île. De quoi remplir nos objectifs » ajoute satisfait le Préfet. Il poursuit : « Il y a 38 000 personnes de plus de 75 ans et environ 40 000 avec des maladies chroniques ou des facteurs de comorbidité. 40% de ces populations ont déjà été vaccinés, ce qui place la Corse en tête des départements. 24 000 personnes ont déjà reçu une dose, il y en aura 5 000 de plus à la fin du week-end. Grâce au travail du personnel médical, je le répète. Des médecins à la retraire, des pompiers et même des infirmières scolaires sont venus prêter main forte. »
 
M. Defour, directeur Général du Centre Hospitalier de Bastia insiste lui aussi « sûr le rôle de pivot de l’hôpital. On a des listes d’attentes, notre personnel est souple, réactif et efficace. » Il confirme également : « En fonction du taux d’anticorps, une seule dose peut suffire. Avec le vaccin Pfizer, il faut attendre 6 semaines pour la deuxième et 12 ou 13 pour AstraZeneca. Ce dernier est plus souple également dans ses conditions de conservation. »
 
D’autres vaccins
Et bientôt le Moderna va rejoindre les deux autres. « Ou même d’autres si besoin ! On est preneur. Chaque protocole sera adapté en fonction du patient. Depuis un an et l’arrivée du Covid, on a appris. On reçoit et on traite mieux les patients aujourd’hui » rassure Jean-Mathieu Defour.

« L’important c’est de vacciner, martèle François Ravier. Et de dépister, particulièrement dans les points chaud. Il n’y a pas de secrets, la carte des cas suit l’habitat urbain. On connaît les lieux de contamination. » Et d’insister : « Il y a la volonté de vacciner le plus grand monde et le plus vite possible parce que la situation sanitaire se dégrade dans le département. La logistique se met en place comme vous pouvez le constater ici. Il ne faut jamais perdre de vue que ce virus concerne tout le monde, partout. »
 
Une piqure de rappel à la population parce que « c’est en étant collectivement responsables que nous éviterons un durcissement local des mesures et une saturation du système de santé » conclue le Préfet de la Haute-Corse en quittant le centre de vaccination.






















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047