Corse Net Infos - Pure player corse

Une journée de sensibilisation à l'égalité femmes-hommes à Corte


Coralie Pradin le Jeudi 19 Décembre 2019 à 17:10

145 femmes ont été tuées sous les coups de leurs conjoints ou ex-conjoints depuis le début de l'année contre 122 l'an passé en France. En Corse les chiffres ne sont pas plus réjouissants 8 femmes mortes en 10 ans sur un territoire de 300 000 personnes. Cette année le CAUVA de l'hôpital de Bastia, Cellule spécialisée dans l'accueil des victimes, a reçu 425 femmes depuis le début de l'année.




Une journée de sensibilisation à l'égalité femmes-hommes à Corte
C'est chiffre sont affligeants, et augmentent chaque année, il faut agir avec des actions concrètes. 

Mercredi au Spaziu Natale-Luciani était organisée une journée de sensibilisation en partenariat avec
l'Université de Corse représentée par Dominique Federici, vice-président et Bruno Garnier, professeur des universités et référent laïcité de l'ESPE en Corse, le CIDFF, centre d'information sur les droits des femmes et des familles représenté par Célia Marcaggi-Mattei en qualité de présidente et Béatrice Pueyo directrice, l'association Corsavem et son président Jean-Yves Coppolani qui fournit une aide spécialisée en droit pour les victimes et les associations Femmes Solidaires et Savannah.

Une première partie explicative

Pour aider les victimes de violences, il faut tout d'abord comprendre ce qu'est une violence, un viol, une agression, que ressentent les victimes et sleur entourage  mais, également, quels sont les moyens mis à disposition, les actions a entreprendre : c'était le but de la première partie de la soirée

Le CIDFF, qui accueillent 71 000 femmes victimes de violences sexistes sur tout le territoire Français par an, définit les termes clés des violences.
"La violence ce n'est pas que la violence physique, c'est la violence psychologique, sexuelle, verbale, économique, et elle ne se trouve pas qu'au sein du couple on la retrouve partout, dans la rue, au travail, à l'école, sur les réseaux, nous agissons pour aider les victimes en leur apportant des informations juridiques avec des juristes spécialisés en droit des familles et en droit pénal, une écoute psychologique grâce à des psychologues cliniciennes mais également un espace de rencontre soutien à la parentalité."
Elles tentent par le biais de permanences dans les gendarmeries, commissariats, mairies d'impliquer et de sensibiliser les receveurs de plaintes à la détresse des victimes.

La Corsavem à un rôle plus juridique. Elle aide les victimes à monter les dossiers, accompagne les victimes aux comparutions.
"Nous ne remplaçons pas les avocats nous avons dans chaque tribunal un pôle d'aide avec des juristes et des psychologues".
Mais ce n'est pas tout.
La Corsavem est, aussi, présente sur le terrain avec des permanences dans les gendarmeries et commissariats.

Bruno Garnier va mettre en place au sein de l'université une enquête anonyme pour les étudiants qui considère avoir été témoins ou victimes - déjà mis en place sur le continent - avec la présence de Madame Vidal, pour connaitre l'ampleur du phénomène et pour, éventuellement, appréhender les actions à mettre en place.

Des avancées pour les victimes

Une journée de sensibilisation à l'égalité femmes-hommes à Corte
Le 25 Novembre dernier, date de la journée contre la violence conjugale, se clôturait le Grenelle contre les violences faites aux femmes. "Le président fait de la violence faite aux femmes une priorité" comme l'a rappelé Sophie Lalanne directrice régionale de l'association Femme Solidaire. Et 30 nouvelles mesures ont été annoncé par le premier ministre (https://www.gouvernement.fr/30-nouvelles-mesures-pour-combattre-les-violences-faites-aux-femmes).
La présidente régionale Rosy Sarrola à félicité la région et Maria Stella pour la mise en place en Corse de 10 logements supplémentaires, le préfet a lui mis en place à la préfecture la possibilité de refaire les documents d'identités en cas de fuite du domicile, les rectorats permettent également la réinscription des enfants sans la signature des deux parents en cas de violence. "Ce sont de belles et grandes avancées, il faut continuer"

Après cela le public à pu débattre, poser des questions, un public nombreux en grande partie féminin, avec la présence de l'association Donne e Surelle, l'infirmière et l'assistante sociale de l'université. 
 

Contact

Corsavem : 
Bastia : 0495340485
Ajaccio : 0962066483

Association Savannah :
0610358368

Femmes Solidaire :
Ajaccio : 0624654088
Bastia : 0495333346
ass.femmes.solidaires.2b@orange.fr

CIDFF :
Ajaccio : 0495230185
Bastia : 0495334325

Appel D'écoute : 3919




Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 5 Avril 2020 - 11:35 A table : poêlée d'asperges vertes et coppa

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Evènements












    Aucun événement à cette date.




Newsletter



Galerie
Halloween Calinzana
Halloween Calinzana
1er palmarès d'architectes en Corse
1er palmarès d'architectes en Corse
Universita di Corsica-CNRS
Sfida Capicursina
Sélection coupe du Monde de la pâtisserie
 Salon du chocolat de Bastia
ACA-Nancy
Rhodanus
Mohamed Hamidi présente Une Belle Equipe
Da Capandula à Santa Maria
Salon du chocolat Ajaccio
Mercatu di Natale
Trophées énergie
IMG_7708