Corse Net Infos - Pure player corse

Un forum aérien francophone à Porticcio pour faire face au numérique et à la formation


Rédigé par Vincent Marcelli le Dimanche 14 Octobre 2018 à 11:58 | Modifié le Dimanche 14 Octobre 2018 - 16:01


À l’occasion de la 125e Assemblée Générale de l’Association des Transporteurs Aériens Francophones (ATAF), soixante-dix représentants de compagnies aériennes et de partenaires issus du monde de l’aéronautique francophone, se sont retrouvés à l’hôtel Sofitel de Porticcio pour un forum de deux jours axé sur deux thèmes : le numérique, facteur d’efficacité et sécurité pour les transporteurs aériens et la modernisation du transport aérien et l’impact des nouveaux appareils sur le transport aérien africain.


(Photo Michel Luccioni)
(Photo Michel Luccioni)
C’est sur un site somptueux, celui du golfe de Porticcio que la compagnie régionale Air Corsica accueille durant tout le week-end, la 125e Assemblée Générale de l’Association des Transporteurs Aériens Francophones (ATAF). Soixante-dix délégations étaient représentées pour une quatrième AG accueillie, après 2000, 2003 et 2010, par Air Corsica.
L’ATAF regroupe actuellement seize compagnies de transport aérien francophone originaires de France (Air France, Aigle Azur, Air Corsica), d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient (Middle East Airlines, Tunisair, Air Algérie, Tassili Airlines, Royal Air Maroc, Mauritania Airlines), d’Afrique sub-saharienne (Air Burkina, Air Côte d’Ivoire, Camair-Co, Congo Airways) et de l’Océan Indien (Air Seychelles, Air Mauritius, Air Madagascar…).


Approfondir la réflexion et évoquer les problématiques
Durant tout le week-end, ce forum international aérien a porté sur deux thèmes principaux :
- le numérique, facteur d’efficacité et sécurité pour les transporteurs aériens.
-La modernisation du transport aérien et l’impact des nouveaux appareils sur le transport aérien africain.


« Ces rencontres, précise Philippe Dandrieux, président d’Air Corsica,  permettent à la compagnie de prendre sa place d’interlocuteur privilégié dans le secteur de l’industrie aéronautique à l’échelle internationale et d’approfondir, par ailleurs, la réflexion et le débat sur l’avenir du secteur. C’est aussi l’occasion d’évoquer, ensemble, les différentes problématiques. »
« Au-delà d’être une association professionnelle, ajoute, pour sa part Dominique Patry, secrétaire général de l’ATAF, nous sommes une famille. Ce week-end est l’occasion pour les responsables  de ces compagnies francophones, de se revoir et de mettre en commun les problématiques qui sont pour elles, les plus importantes notamment l’évolution face au numérique et la formation. J’insiste sur ce point car nous avons pu mesurer combien nombre de ces compagnies, qui ne sont pas très grandes, rencontrent des problèmes pour le recrutement de leurs personnels. Elles ont, de ce fait, besoin d’une formation par le biais de l’ATAF puisque ce type de formation n’est pas forcément assuré sur le continent européen. On veut aussi s’assurer de la bonne marche de l’association, dégrossir le travail à faire pour l’an prochain et informer toutes les compagnies de ce que l’on met à leur disposition… »
Le forum se poursuit ce dimanche durant toute la journée…




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie