Corse Net Infos - Pure player corse


Un début des soldes en demi-teinte pour les commerçants ajacciens


Julia Sereni le Mercredi 15 Juillet 2020 à 18:28

Ce mercredi 15 juillet, c’est le coup d’envoi des soldes pour les commerçants insulaires. Cette année, pas de dates dérogatoires pour la Corse qui s’aligne sur l’ensemble du territoire.
Dans un contexte de crise, ces soldes pourront-ils donner un coup de pouce à la reprise ? Pour les commerçants ajacciens, s’ils permettront peut-être d’écouler les stocks, ils ne parviendront sans doute pas à sauver la saison.



Photos Michel Luccioni
Photos Michel Luccioni
Décalés de trois semaines et raccourcis de deux, les soldes d’été se déroulent cette année dans un contexte particulier.

Un événement attendu par les clients ?
« Je pense que oui, surtout chez nous, car nous avions décidé de ne pas faire de promotions intermédiaires et de respecter vraiment la date de report du 15 juillet » explique Marina Fondacci, propriétaire de la boutique Una Storia et présidente de la fédération des associations de commerçants du centre-ville d’Ajaccio.  Aussi, « contre toute attente et malgré une baisse de fréquentation de la rue, nous avons fait une matinée correcte de soldes » indique t-elle. Un résultat qui a son importance : « Ces soldes vont être encore plus décisifs cette année ». Et pour cause, en raison des deux mois de fermeture dus au confinement, toute une gamme d’articles n’a pu être vendue et a donc besoin d’être écoulée.
 
 

Marc Fabiani, le propriétaire de la boutique Blanc du Nil
Marc Fabiani, le propriétaire de la boutique Blanc du Nil
Chez Blanc du Nil, on ne constate pour le moment pas d’effet soldes : « Nous avons la même fréquentation que d’habitude, ni plus, ni moins ». Ici, pas de gros rabais mais des petites démarques « comme d’habitude » indique Jean Marc Fabiani, le propriétaire de la boutique. Une activité qui semble donc relativement stable.

De quoi rattraper les pertes dues à la crise ? « Les soldes, c’est de la vente sans marge, donc ce n’est pas la panacée » commente Marina Fondacci.
 
Un peu plus loin, dans la boutique Zoom, on partage cette dernière analyse. Au point de ne solder que quelques pièces. « Je suis anti soldes » lance le gérant. « Notre arrière saison, qui a été mauvaise en raison du confinement, ne nous permet pas d’en faire ». Il pointe du doigt une situation particulièrement difficile pour les commerçants indépendants, en comparaison avec leurs collègues franchisés.
 
Un début de soldes qui, pour le moment, n’est donc pas forcément de nature à rassurer les commerçants ajacciens. « J’attends la fin de saison pour faire le bilan mais je suis inquiète pour l’automne hiver » confie Marina Fondacci. Craignent-ils que le port du masque dans les lieux clos à partir du 1er août ne soit un obstacle supplémentaire à leur activité ? « Cela peut être une contrainte » admet-elle. « Mais nous ferons tout pour le faire accepter aux gens ».

Marina Fondacci, propriétaire de la boutique Una Storia et présidente de la fédération des associations de commerçants du centre-ville d’Ajaccio


















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047