Corse Net Infos - Pure player corse

Tourisme : Une année 2017 globalement positive en Corse


Rédigé par Philippe Jammes le Dimanche 20 Mai 2018 à 13:54 | Modifié le Dimanche 20 Mai 2018 - 23:01


En partenariat avec l'Agence de tourisme de la Corse (ATC), l’INSEE Corse vient de publier un intéressant rapport consacré au bilan annuel du tourisme 2017, rassemblant différents volets de l'observation du tourisme durant cette année là.


Tourisme : Une année 2017 globalement positive en Corse
Selon ce dossier de l’INSEE, l’année 2017 s'avère globalement positive pour l’activité du tourisme en Corse.
Le trafic de passagers a poursuivi son essor grâce au développement continu de l’aérien. L’Institut relève une hausse de la  fréquentation touristique des hébergements marchands, hausse essentiellement soutenue par la croissance de la clientèle française. « Cette progression profite à toutes les catégories d’hébergement » souligne l’INSEE.
Au mois d'août 2017, plus de la moitié de la capacité d’accueil marchande s’est concentrée dans les campings. Les établissements les mieux classés tirant la fréquentation, en lien avec la transformation du parc.

Progression des trafics passagers
En 2017, avec 8,17 millions de voyageurs accueillis, au départ et à l'arrivée, dans les ports et aéroports de Corse, les trafics aériens et maritimes (hors croisières) progressent de 5,7 % en un an, souligne l’INSEE. Une évolution expliquée par une progression toujours importante des trafics aériens, alors que les lignes régulières maritimes évoluent plus modérément.

Record de l'aérien
Les trafics aériens enregistrent un nouveau record annuel avec 4,03 millions de voyageurs, soit une progression de 9,7 % par rapport à 2016. Ils demeurent soutenus par la montée en puissance des compagnies Low Cost.

Parallèlement, les trafics maritimes retrouvent la croissance avec 4,14 millions de passagers, soit une hausse de 2,1 % sur un an. Ainsi, la convergence à l'oeuvre depuis ces dernières années se confirme pour ces deux modes de transports. Du fait du ralentissement de l'activité du port d'Ajaccio, le trafic des bateaux de croisières est, quant-à-lui, en baisse de 19,6 % .

Sans surprise, l’INSEE situe le pic de la saison touristique au mois d'août. Ainsi, le 9 août 2017, les trafics maritimes et aériens ont généré un supplément de population sur l'île de 400 900 personnes, soit un surcroît de population sensiblement inférieur à celui de 2012 à la même date.

Hébergement : près de 5 %  de hausse
En 2017, le nombre de nuitées passées dans les hébergements marchands de Corse (Hôtels, Campings et autres hébergements collectifs de tourisme ) s'établissait à 10,8 millions, soit une hausse de 4,8 % sur un an contre 5,5 % au niveau national.
« L'hôtellerie traditionnelle, l'hôtellerie de plein air ainsi que les autres hébergements collectifs de tourisme profitent de cette croissance. Celle-ci est portée par la clientèle française qui représente 70 % des nuitées passées dans les hébergements marchands. En un an, cette dernière progresse de 7,4 % tandis que les nuitées étrangères sont stables » poursuit l’INSEE.

Les campings au top
Au pic de la saison, en août 2017 donc, l'offre marchande destinée à la location pour la clientèle touristique de passage représente 2 300 établissements. Bien que ne regroupant que 8 % des établissements, les campings constituent le premier hébergement touristique avec la moitié de la capacité d’accueil.  Ils sont suivis des autres hébergements collectifs de tourisme qui offrent 29 % des places-lits. Les hôtels et les gîtes de France arrivent en troisième et quatrième position avec respectivement 17% et 4% des places-lits.
Sur les cinq dernières années, dans les campings, la capacité en emplacements est restée relativement stable. Par contre, l'offre s'est accrue dans les campings équipés et les établissements les mieux classés, compensant la forte baisse du nombre d'emplacements nus. Ainsi, les nuitées passées dans les emplacements équipés représentent désormais 45 % de la fréquentation globale des campings contre 30 % cinq ans auparavant.

Des hôtels mieux classés
Le rapport de l’INSEE souligne que dans l'hôtellerie traditionnelle, la montée en gamme du parc n'est pas non plus sans conséquence sur l'évolution des nuitées des différentes catégories d'établissements et en particulier des 4 étoiles et plus. « La création de nouveaux établissements ainsi que la transformation du parc, avec l'entrée de nouveaux établissements anciennement de catégorie inférieure, ont contribué à générer des nuitées supplémentaires » écrit l’INSEE dans son rapport*.
De quoi augurer une nouvelle saison satisfaisante...

* https://www.insee.fr/fr/statistiques/3545896



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie