Corse Net Infos - Pure player corse

Sept ans de prison, assortis d'une peine de sûreté des deux tiers pour Paul-André Contadini


Rédigé par le Mercredi 13 Avril 2016 à 20:59 | Modifié le Mercredi 13 Avril 2016 - 23:11


L'Associu Sulidarita apporte son total soutien à Paul André et à sa famille, et dénonce également par ce communiqué l’offensive répressive qui se développe à l’encontre des militants et sympathisants nationalistes depuis quelques semaines.


"Paul André Contadini , après plus de 39 mois de détention préventive, a été jugé le 15 mars écoulé devant le Pôle 8 Chambre 1 de la Cour d'Appel de Paris suite à l'Arrêt de la Cour de cassation du 18 novembre 2015 ayant cassé l'Arrêt de la 2ème Chambre du même Pôle en date du 23 janvier 2015,. 
Pour rappel, en première instance, le Tribunal Correctionnel de PARIS l'avait condamné, le 13 mai 2014, à la peine de 4 années d'emprisonnement ferme pour des faits de nature terroriste en récidive.
Un appel du Parquet de la République avait été interjeté contre cette décision et un Arrêt en date du 23 janvier 2015 de la Chambre correctionnelle de la Cour d'Appel de PARIS avait totalement réformé la décision de première instance en le relaxant pour les faits d'association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste et l'avait condamné "uniquement" du chef de détention et transport d'explosif ainsi que de contrebande de marchandise prohibée.
Pour ces derniers faits, la peine prononcée avait été portée à 5 ans d'emprisonnement ferme.
C'est cette dernière décision qui a fait l'objet d'une cassation.
A l'audience du 15 mars écoulé, le représentant du Parquet général, le même que lors de la précédente audience devant ladite Cour d'Appel, à l'origine de la saisine de la juridiction suprême, s'est évertué à chercher par tout moyen, à faire retenir le caractère terroriste des faits poursuivis, en reprenant quasiment toute la genèse de l'histoire politique de notre île et en cherchant à faire de la sémantique primaire sur les notions de nationaliste, indépendantiste, régionaliste... ceci, en ne manquant pas de relever, suite à une interpellation de Paul-André Contadini sur l'arrivée récente des nationalistes au pouvoir régional, qu'il s'agissait la de politique, notion qui n'aurai pas sa place dans une enceinte judiciaire...
Paul-André Contadini, pendant toute la durée des débats, et ses Conseils, lors de leurs plaidoiries, se sont attelés à dénoncer la vision générale et plus particulièrement, à travers le présent dossier, du monde politique insulaire, présentée par l'accusation.
De la même manière ils se sont évertués à dénoncer l'approche très "nombriliste" des faits poursuivis et à démontrer que les juges d'appel, en leur décision du 23 janvier 2015, avaient fait une juste appréciation des éléments factuels et de droit.
L'infraction relative à l'association de malfaiteurs a donc été extrêmement contestée et s'est trouvée au cœur du débat judiciaire. Pourtant ceci n’a pas empêché le procureur de la république de réclamer une très lourde peine de 8 années de réclusion.
Aussi  nous considérons le verdict rendue  hier  lundi 12 avril  et qui condamne  Paul Andrée Contadini  à 7 ans de prison ,dont  les deux tiers  sont assortis  d’une période de sûreté , comme la manifestation d’une vindicte judiciaire qui n’a pas sa place dans une justice démocratique et que cette scandaleuse décision est imprimée d’une réelle volonté d’harcèlement à son égard , voulant notamment lui faire payer son  légitime  et victorieux combat  jalonné de  plusieurs grèves  de la faim , pour  enfin  faire respecter son droit au rapprochement familial.
Nous apportons notre total soutien à Paul André et à sa famille, nous dénonçons également  l’offensive répressive tout azimut qui se développe à l’encontre des militants et sympathisant nationalistes depuis quelques semaines   et qui c’est traduit  par des gardes a vues intempestives de mères de familles débouchant sur des contrôles judiciaires disproportionnés et insoutenables  ainsi que des mises en examen pour refus d’ADN, que la justice possède déjà.
Enfin nous exigeons du ministère de la justice qu’il se conforme au droit en matière de rapprochement pour l’ensemble des prisonniers politiques , plutôt que de créer ainsi volontairement  des situations de tensions préjudiciable au climat d’apaisement voulu et soutenu par le peuple corse. "


Le président de l’Associu Sulidarità
Jean-Marie poli




Dans la même rubrique :
< >

Communiqués | L'université | L'estru piuvanu



Derniers tweets
Corse Net Infos : Tavagana club : Concert du Trio EmA# https://t.co/dAyDiFjAn9 https://t.co/g5mUiJgR7H
Dimanche 18 Février - 00:30
Corse Net Infos : Mairie de Biguglia : Recensement https://t.co/KL52bU0CNa
Dimanche 18 Février - 00:30
Corse Net Infos : @cullettivita #réforme #Constitution @PA_Tomasi Petr’Anto Tomasi : « Le statut d’#autonomie est la clé pour répondr… https://t.co/sInE8nr9mL
Samedi 17 Février - 23:42
Corse Net Infos : Football National 2 : Match-cauchemar pour Furiani face à Drancy ! https://t.co/1pbea2iweT https://t.co/fOxhUaNMbr
Samedi 17 Février - 23:09



Newsletter







Galerie
GFCA-Reims
GFCA-Reims
Sémillante
Sémillante
Club calvi
Club calvi
Cadets de la Sécurité civile
Cadets de la Sécurité civile
Prix trombinoscope 2017
Prix trombinoscope 2017
Exercice Val d'Ese
Exercice Val d'Ese
Bastia Team Gym
Bastia Team Gym
Jardins de l’Empereur
Jardins de l’Empereur