Corse Net Infos - Pure player corse

Sartenais-Valincu-Taravu : Le contrat de relance et de transition écologique signé


AB le Dimanche 25 Juillet 2021 à 16:59

Le CRTE de la communauté de communes du Sartenais-Valincu-Taravu a été signé vendredi 23 juillet, lors d’une réunion en présence des élus locaux et du préfet de Corse à la mairie de Prupià à l'occasion de laquelle Pascal Lelarge a fait pour point sur la situation sanitaire



Pascal Lelarge, préfet de Corse, préfet de la Corse-du-Sud, et José-Pierre Mozziconacci, président de la communauté de communes du Sartenais-Valinco-Taravo ont signé le 23 juillet le contrat de relance et de transition écologique (CRTE)  de la Communauté De Communes Sartenais-Valinco-Taravo, premier CERT de l'arrondissement de Sartene.
Pascal Lelarge, préfet de Corse, préfet de la Corse-du-Sud, et José-Pierre Mozziconacci, président de la communauté de communes du Sartenais-Valinco-Taravo ont signé le 23 juillet le contrat de relance et de transition écologique (CRTE) de la Communauté De Communes Sartenais-Valinco-Taravo, premier CERT de l'arrondissement de Sartene.
Orienté autour de trois axes allant de la transition écologique à la cohésion sociale en passant par l’économie durable, le projet de Contrat de Relance a été signé  vendredi dernier par le  préfet de Corse,Pascal Lelarge et José-Pierre Mozziconacci, président de la communauté de communes du Sartenais-Valinco-Taravo.
 Projet de territoire ambitieux, le CRTE a pour mission de fédérer les énergies du territoire afin que les communes qui le compose puissent construire leur avenir « L’Etat n’est pas un tuteur, mais un partenaire ! C’est dans cette logique que cette signature est de bonne augure pour notre microrégion. -  indique José-Pierre Mozziconacci lors de la réunion à laquelle étaient présentes des nombreux élus locaux - « Je me félicite du soutien et de cette proximité que nous avons su mettre en œuvre sur le territoire. IL faut relever les efforts effectués par l’Etat. Nous devons converger, nous soutenir, trouver des points d’adhésion pour un objectif commun. » 
Développement du territoire, numérique, protection de l’environnement, foncier, immobilier, gestion de l’eau, traitement des déchets tous les sujets seront abordés. Le but : s’accorder pour un engagement durable, dans l’intérêt de la région. Une vision partagée par le Préfet, Pascal Lelarge : « C’est une vision moderne, inscrite dans l’époque. C’est pourquoi on parle de relance écologique. » qui a éclairci son propos sur la co-construction qui doit s’opérer « Une intercommunalité est un territoire avec ses spécificités. Remettons-en scelle le bloc communal comme un partenaire de premier ordre, dans une dimension stratégique, avec un esprit de partenariat. » 

Une situation sanitaire critique
Les échanges se sont poursuivi par la suite autour du contexte sanitaire, très critique depuis quelques jours sur l’ensemble de l’île. A travers cette discussion, les élus et les professionnels présents ont pu débattre et faire un point sur l’évolution du virus sur l'ile. En effet, si les derniers clusters étaient localisés en Haute Corse, la Corse du Sud connaît une progression de contaminations impressionnante.
Comme l’indique Philippe Mortel, directeur de la délégation départementale de la Corse du Sud de l’ARS des zones comme Aiacciu sont désormais à risque. L’Extrême Sud demeure stable, mais les communes limitrophes de Portivechju sont touchées. Aujourd’hui, le Sartenais Valincu demeure protégé, mais cela peut changer rapidement.  Avec 1599 positivités enregistrées en Haute Corse, et 900  et quelques en Corse du Sud, le risque est bien présent. « Les plus de 65 ans commencent à être touchés, on constate une multiplication par 4 en une semaine en Corse du Sud. Trois jeunes sont en réanimation. Le variant Delta n’est pas une gripette. »
Les mesures récemment prises par le gouvernement, comme le pass sanitaire, ont ainsi pour ambition de freiner cette situation. Comme le précise M. Mortel  « ceux qui sont à l’hôpital ne sont pas vaccinés ! Actuellement, certains chiffres sont inquiétants avec beaucoup de personnes âgés de plus de 75 ans qui ne sont pas vaccinées. « Les personnes en surpoids aussi sont en grand danger face au virus. Un travail de sensibilisation est à faire pour faire comprendre aux gens les risques de l’épidémie et des variants. Sans vaccin, une personne contaminée risque de développer rune forme grave. »
Dans le Taravu, 53, 6% de la population ont reçu leur première dose et 49% leur deuxième. Dans le Sartenais, les chiffres sont un peu plus bas avec 47,3% et 43,5%. L’objectif est d’arriver à 30 000 vaccinés sur l’ensemble de la Corse d’ici la semaine prochaine, avec au final, un total de 85% de la population vaccinée. 
Avec une progression aussi importante et suite à l’annonce de ces chiffres, le Président de la Communauté de communes a tenu à rappeler le grand besoin de bénévoles au centre de vaccination de Prupià, notamment pour la gestion administrative mais aussi l’importance de permettre un accès au vaccin à ceux qui le souhaite « notre rôle d’élu est de faire en sorte que ceux qui veulent se faire vacciner puissent le faire dans les meilleures conditions possibles. » 
Pour M. Lelarge, « la vaccination est la seule solution pour un retour à la normale et une vie en communauté. Il faudra beaucoup de rigueur pour éviter la propagation du virus. » 
 















    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047