Corse Net Infos - Pure player corse

Relations entre la majorité territoriale et l’Etat : "Un dialogue indispensable" pour Andà per dumane


Rédigé par le Jeudi 10 Mai 2018 à 10:08 | Modifié le Jeudi 10 Mai 2018 - 10:19


Jean-Charkes Orsucci, président du groupe Andà per dumane à l'assemblée de Corse, fait part dans un communiqué, du positionnement du groupe lors de la dernière session de l'Assemblée de Corse, notamment au vu de "certaines tensions constatées entre la majorité territoriale et l'Etat".


Relations entre la majorité territoriale et l’Etat : "Un dialogue indispensable" pour Andà per dumane
Depuis quelques temps nous assistons à une dégradation des relations entre la majorité territoriale et l’Etat, perceptible depuis le débat sur la révision constitutionnelle.
La volonté d’inscrire la Corse au sein de la Constitution d’abord, puis de l’effectuer au travers d’un article spécifique représente d’ores et déjà une double victoire que nous progressistes attendions depuis longtemps ! Ce projet de réforme constitutionnelle, comprenant dorénavant un article dédié à la Corse, devra être soumis au vote du Parlement réuni en Congrès et ne sera approuvé seulement s’il réunit la majorité des trois cinquièmes des suffrages exprimés. Il nous faudra donc attendre la fin du processus ainsi que le contenu de la loi organique afin de pouvoir vérifier si l’article constitutionnel proposé entraînera bien une adaptation effective des lois aux spécificités insulaires.
 


Lors de la dernière session de l’Assemblée de Corse des 26 et 27 avril derniers, le groupe Andà Per Dumane a pu constater avec regret une tension pleinement affirmée entre la majorité territoriale et l’Etat, d’une part en direction de ses représentants locaux, et d’autres part envers le Gouvernement.
Depuis son arrivée au sein de cet Hémicycle, notre groupe se veut être un facilitateur du dialogue entre la majorité territoriale et l’Etat, privilégiant toujours l’apaisement face à la confrontation.
C’est dans cet état d’esprit que nous avons une nouvelle fois œuvré pendant ces deux jours de travaux à l’Assemblée. Nous avons tout d’abord soutenu la majorité lorsque les rapports présentés défendaient l’intérêt des Corses (feuille de route de l’ATC, Pattu pè a Ghjuventù...).


Cependant, nos avis ont divergé notamment lors du débat d’orientations budgétaires. Alors que la majorité entendait ne pas suivre les préconisations du cabinet KLOPFER qu’elle a elle-même mandaté, nous avons réaffirmé la nécessité de contractualiser financièrement avec l’Etat, comme le propose le Gouvernement à travers la loi de programmation des finances publiques 2018-2022. Ledit cabinet écrit dans son rapport que « l’intérêt financier objectif de la Collectivité est de signer un contrat avec le Préfet », expliquant qu’« accepter le contrat pourrait permettre de faire reconnaître certaines spécificités afin de desserrer l’étau financier. » et que « signer un contrat permet de minimiser la sanction en cas de dépassement de la trajectoire de dépenses de fonctionnement autorisée (75% en cas de signature contre 100% en cas de non-contractualisation) ». Etant des élus pragmatiques, nous avons plaidé pour une contractualisation avec l’Etat, retenant les arguments objectifs du prestataire et en espérant que ce refus ne soit pas une posture politique.


De plus, notre groupe a fait part de son désaccord et donc voté contre la motion relative à la rubrique « Histoire de la Corse » du site internet de la Préfecture de Corse. Si certains passages étaient surprenants et ne reflétaient pas l’Histoire de notre Île, la majorité aurait dû prendre acte de la démarche du Préfet, qui en bonne intelligence a effacé avant la session cette rubrique qui n’était plus mise à jour depuis 2010 ! Nous sommes sur ce point en phase avec ce dernier car ce n’est ni au représentant de l’Etat, ni aux élus de l’Assemblée de Corse d’écrire l’Histoire mais bien aux historiens et intellectuels. On ne peut pas souhaiter l’apaisement et en même temps alimenter la tension alors que l’Etat accède à nos demandes.


Aussi, nous avons voté contre la motion déposée par le Président de l’Assemblée de Corse, proposant qu’un prochain navire ou avion affrété sur la Corse par une compagnie maritime ou aérienne soit baptisé « Ghjuvan’Battista Acquaviva ». Malgré le respect que nous avons pour cette famille honorable, nous estimons que mettre à l’honneur un militant du FLNC est une décision qui d’une part va dans le sens contraire d’une relation apaisée avec l’Etat et d’autre part est loin d’être aujourd’hui fédératrice pour l’ensemble de la société Corse.


Les élus du groupe Andà Per Dumane continueront de militer pour l’instauration d’une relation de confiance entre l’Etat et la majorité territoriale. Cette dernière exerce aujourd’hui une multitude de compétences issues de la fusion des trois anciennes Collectivités et peut librement appliquer sa politique de développement de la Corse, forte d’une majorité absolue. Toutefois, elle pourrait se heurter à de grandes difficultés si elle choisit le conflit plutôt que la discussion avec l’Etat.
Nos concitoyens en ont la preuve encore aujourd’hui avec cette énième crise des déchets. Nous aurons besoin de l’Etat dans tous nos projets structurants, tant en ingénierie qu’en financements.
Notre groupe continuera de prôner le dialogue entre ces deux acteurs, car un affrontement direct et permanent conduirait à la paralysie de notre île et nous craignons fort qu’à l’issue la grande perdante de ce bras de fer ne soit la Corse.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie




Derniers tweets
Corse Net Infos : La photo du jour : L'oiseau et l'enfant de Bonifacio https://t.co/dbKzTGj0ih https://t.co/5mRlabzdcK
Lundi 21 Mai - 09:25
Corse Net Infos : L’ACA héroïque face au Havre https://t.co/UzXL28HVVo https://t.co/Ybg5j34DEF
Dimanche 20 Mai - 23:00
Corse Net Infos : #Corse @senat #loi Jean-Jacques #Panunzi : « Il faut lutter contre l’indécente faiblesse des #retraites #agricoles » https://t.co/VyhMqgPhTt
Dimanche 20 Mai - 22:24
Corse Net Infos : Jean-Jacques Panunzi : « Il faut lutter contre l’indécente faiblesse des retraites agricoles »… https://t.co/lbt6c649qh
Dimanche 20 Mai - 22:20



Newsletter






Galerie