Corse Net Infos - Pure player corse

Première en Corse avec le CitésLab : Le partenariat CAPA-Caisse des Dépôts-M3 E rejoint le réseau


Rédigé par José Fanchi le Mercredi 7 Mars 2018 à 19:35 | Modifié le Mercredi 7 Mars 2018 - 19:41


Le réseau CitésLab est un dispositif d’appui à l’émergence de projets de création d’activités dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville. Le réseau a été créé il y a quinze ans et la CAPA vient de le rejoindre. Il est cofinancé et piloté par la Caisse des Dépôts et Consignations et mis en place par la Société M3 E qui vient d’être créée et dont la présidence est assurée par Mme Marie-Antoinette Santoni-Brunelli


Première en Corse avec le CitésLab : Le partenariat CAPA-Caisse des Dépôts-M3 E rejoint le réseau
 Au niveau national, CitésLab est porté par 82 chefs de projets répartis sur l’ensemble du territoire. Ce dispositif accompagne chaque année, dans la phase amont de leur projet d’entreprise, près de 6 600 personnes issues de 700 quartiers prioritaires de la politique de la ville, dont plus de 46 % de femmes. Ainsi, avec ce dispositif, en 2016, 41 % des porteurs de projets ont entamé un parcours de création, 28 % sont en phase d’émergence et de formalisation de leur projet et 6 % sont retournés vers l’emploi. Ainsi, depuis 2002, le réseau des CitésLab®, a permis d’accompagner plus de 65 000 projets de création d’entreprise dans les quartiers.


Partenariat M3 E et Caisse des Dépôts
La CAPA souhaitait rejoindre le réseau afin de conforter le travail accompli dans les quartiers, ce qui a été fait avec une candidature dans un premier temps, puis la mise en place d’une réflexion globale sur les mutations de son territoire communautaire, afin de mieux appréhender les enjeux en matière d’aménagement et de développement. Forte de son schéma de développement économique et des actions menées en faveur de l’entrepreneuriat - développement de la M3 E devenue société Publique Locale -  la CAPA souhaite renforcer la solidarité entre les territoires, tout en accompagnant les mutations sociales liées au développement de zones péri urbaines. En clair, le Pays Ajaccien s’inscrit dans une double dynamique :
  • Polarisation des activités et des flux vers la ville centre-Ajaccio qui représente plus de 80% de la population de la communauté
  • Phénomène de péri urbanisation, donc d’étalement urbain qui a commencé il y a plus de 20 ans
Mercredi a eu lieu la signature de cette convention de partenariat entre la CAPA-M3 E et Caisse des Dépôts et Consignation, en présence du président de la CAPA, Laurent Marcangeli, la directrice des la Caisse des Dépôts, Mme Julie-Agathe Bakalowicz, la présidente de la M3 E, Marie-Antoinette Santoni-Brunelli et le conseiller à la politique de la ville, Charly Voglimacci.
Politique de la ville et citésLab
Le président de la CAPA a exposé le périmètre impacté par la politique menée. Il s’agit :
  • Les deux quartiers prioritaires des salines (1800 habitants) et de l’Empereur (1001 habitants)
  • Les anciens quartiers prioritaires classés en dispositif de veille active, le cantre ancien (Octroi, Sainte-Lucie, St Jean, les Cannes, Bodiccione, Pietralba, Mezzavia et le Vazziu, 18 000 habitants au total
  • Les deux territoires nouveaux qui font l’objet d’une observation particulière, à savoir le nouveau quartier de Pernicaggio,sur la commune de Sarrola-Carcopino (2000 habitants) et le quartier Alzo di Leva (1200 habitants)
Ils ont dit…
Laurent Marcangeli : « Il faut favoriser et entretenir des rapports avec des personnes susceptibles d’avoir des idées qui aboutiraient à la création d’entreprises dans le cadre des quartiers cités. Cela viendra compléter, sur les Salines notamment, ce que nous sommes en train de mener avec l’ANRU. Il y a de ce fait un volet économique avec le réaménagement de l’espace Salines 5, sans oublier la volonté d’avoir une démarche autour de la création d’entreprises. Aux jardins de l’Empereur, qui n’est pas compris dans l’ANRU, nous avons une intervention très forte dans ce secteur, en relation avec l’Etat, partenaire. L’objectif est de favoriser la qualité de vie du quartier par la création de commerces, d’artisanat et d’entreprises. A travers ce dispositif, il y a la volonté d’accompagner et  de favoriser le maintien et la création. Nous sommes épaulés par la Caisse des Dépôts que je tiens à remercier. »


Julie-Agathe Bakalowicz : « Pour nous, le dispositif est un partenariat entre une collectivité et la Caisse de Dépôts qui a pour but de favoriser la création d’entreprises dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville. La Caisse apporte un soutien financier qui s’adosse à une volonté, à un schéma de développement économique qui existe et c’est à ce titre que la Caisse intervient. La collectivité est le moteur du sujet et nous, nous apportons le carburant… »


Marie-Antoinette Santoni-Brunelli : « Depuis la création de la M3 E, nous travaillons avec la Caisse des Dépôts. Cela est le fruit d’un long travail de concertation et nous sommes je crois dans une relation de confiance qui a finalement permis à la Caisse de nous rejoindre. La mise en place du réseau CitésLab sur le territoire d’Ajaccio, dont le dispositif est porté par la M3 E, est devenue depuis quelques jours une Société Publique Locale. Cet outil a pour objectif de faciliter ce développement économique et donc, il était logique que la M3 E porte ce projet de CitésLab et va recruter un chef de projet au cours des deux prochains mois.»   


Charly Voglimacci : « Dans la politique de la ville, nous avons des quartiers en veille qui étaient dans l’ancien dispositif de la ville  et des quartiers nouveaux que l’on vient de citer, ce qui représente un quart de la population de l’agglomération, environ 25 000 habitants. La CAPA, je tiens à le préciser, est venue compléter le manque de subvention et sans elle, notre travail aurait été un peu compliqué. Pour mener ce genre de projet, il faut un pilotage politique, des agents compétents et bien entendu, des partenaires comme la Caisse des Dépôts. »
.F.    



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie