Corse Net Infos - Pure player corse

Porto-Vecchio : : Meeting de clôture « Spiranza Nova »


Rédigé par Tony Piro le Jeudi 19 Mars 2015 à 20:05 | Modifié le Jeudi 19 Mars 2015 - 21:14


C’est au centre culturel de Porto-Vecchio que Vincent Gambini et Julie Guiseppi, candidats pour les élections départementales « Spiranza Nova Grand Sud » et le binôme Léa Profizi et Jean-Gaël Lahlou, candidats pour Spiranza Nova pà Bavedda » ont tenu un meeting commun jeudi soir devant environ 250 personnes, en vue des élections du dimanche 22 mars.


Porto-Vecchio : : Meeting de clôture  « Spiranza Nova »
250 militants ont répondu présents à l’appel de « Spiranza Nova ».
C’est dans un premier temps le duo du canton de Bavella qui s’est déplacé à la tribune. Une équipe 100% « Femu a Corsica ».
 
Léa Profizi membre de la liste de Jean-Christophe Angelini pour les dernières municipales et Jean Gaël Lahlou militant proche de « Femu a Corsica ». Les candidats ont évoqué leurs motivations, mettant en avant leurs jeunesses, leurs fraîcheurs en prônant le renouveau et leurs envies de changements. Point noir pour cette équipe, ne pas avoir trouvé de compromis avec Corsica Libera comme cela a été fait dans le canton « Grand Sud », et leurs adversaires.
En effet face à eux des candidats de grandes pointures comme le binôme Jeannine Ciabrini et
Jean-Jacques Panunzi qui n’est autre que le président de l’actuel conseil général de Corse-du Sud, Catherine Halewa et Michel Giraschi pour Corsica Libera et sous l’étiquette Front National, Mélanie Fabre et David Roig.
Dans un second temps c’est la paire Julie Guiseppi, qui siège dans l’opposition au conseil municipal de Figari, membre de Corsica Libera et  Vincent Gambini qui était sur la liste de Jean-Christophe Angelini au dernière municipale, qui prennent la parole. C’est un duo d’alliance nationaliste qui est proposé dans le canton « Grand Sud ».
Face à eux un binôme de divers droite Laurence Mallaroni adjointe à la mairie de Sotta et  George Mela maire de Porto-Vecchio et président de l’intercommunalité. C’est d’ailleurs ce dernier point qui a motivé davantage les candidats nationalistes à se présenter « d’un point de vue démocratique il m’est difficile à admettre, que tous les pouvoirs soient dans les mains d’un seul homme. D’autant plus que je me souviens que George Mela avait, durant la campagne municipal, dit qu’il serait l’homme d’un seul mandat  ».
 
Pour les deux binômes de « Spiranza Nova » il est important de poursuivre le travail de
Jean-Christophe Angelini, seul conseiller général nationaliste élu de l’Extrême Sud, et pour Lea Profizi de « préparer au mieux la transition entre notre mode de gouvernement actuel et la collectivité unique,  transfert des compétences… »
 
Si la bataille s’annonce difficile,  tous les candidats des différents parties  se rejoignent sur l’absurdité du découpage des cantons. Porto-Vecchio est coupé en deux. Alors, comment envisager que des voisins puissent élire des conseillers différents sur des territoires distincts.
C’est notamment pour cette raison que la gauche ne présente aucun candidat et lance un appel à ses électeurs à voter blanc en signe de protestation.



Dans la même rubrique :
< >

Territoriales 2015 | Municipales 2014 | Départementales 2015