Corse Net Infos - Pure player corse

Porto-Vecchio : « Un Espoir pour la Corse » succède aux Gilets jaunes


Rédigé par Irène Ferrari le Vendredi 23 Novembre 2018 à 10:36 | Modifié le Vendredi 23 Novembre 2018 - 17:25


Après le grand rassemblement du 17 novembre dernier organisé en coordination les manifestants du reste de la Corse, les Gilets Jaunes de Porto-Vecchio ont décidé de se baptiser « Un Espoir pour la Corse » et se concentrer, en premier lieu, sur les différents problèmes rencontrés par la population au niveau de la cherté de la vie dans tous les domaines.


Porto-Vecchio est connue pour être la ville la plus chère de Corse mais ce n’est pas pour autant que les salaires suivent la même courbe ascendante.  "Un Espoir pour la Corse " un groupe issu des Gilets Jaunes a décidé de se concentrer sur les différents problèmes rencontrés par la population de l'extreme sud au niveau de la cherté de la vie dans tous les domaines.

Après la manifestation du 17 novembre dernier, le groupe avait été reçu par le maire Georges Mela lundi matin, ce dernier avait accepté de mettre à la disposition du groupe la salle des associations pour organiser une réunion.
Mercredi soir la salle s’est remplie rapidement et après avoir signé la pétition papier, puisque celle figurant sur le réseau social ne pouvait plus être visible, chacun a été appelé à exprimer ses idées quant aux différentes possibilités d’actions pour se faire entendre des autorités.
Les motifs de revendications n’ont pas manqué : le carburant bien sûr, en faisant aussi allusion à la réunion qui a obtenu le gel des taxes pendant 3 ans, puis un constat approuvé par tout le monde,  «  il n’y a que quelques familles qui détiennent la  Corse, nous sommes confrontés à l’Etat et à la mafia... »

Les injustices ont été évoquées, les différences de prix entre tel ou tel hypermarché, le monopole de 2 sociétés pour le carburant, les tarifs des bateaux entre Corse et continent, les répercussions des frais des taxes sur les chefs d’entreprises au détriment de leur clientèle etc...
Des idées et des exemples de manifestations ont été tour à tour évoqués et proposés par les différentes personnes qui ont pris la parole, avec un souci commun : ne pas gêner les gens eux-mêmes, mais cibler tout ce qui peut avoir un rapport avec la finance, alerter les autorités, et envoyer une délégation à Ajaccio pour déposer la pétition qui en 2 jours a atteint 600 signatures sur les réseaux sociaux et qui en avait obtenu, déjà, une centaine de plus , sur la version papier lors de cette réunion porto-vecchiaise.
 
 





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie