Corse Net Infos - Pure player corse

Porto-Vecchio :  "A Rinascita" et "Festivita"soutenus par la chambre de commerce


Rédigé par Irène Ferrari le Jeudi 22 Novembre 2018 à 22:56 | Modifié le Jeudi 22 Novembre 2018 - 23:19


En reconnaissance du travail effectué par deux associations de Porto-Vecchio, Paul Marcaggi, président de la CCI de Corse-du-Sud a remis Mardi matin un chèque de 7 500 € à Sandra Morelli, présidente d’ « A Rinascita Commerçants de la Haute Ville de Porto-Vecchio » et un autre de 4 000 € à Jean–Baptiste Lucchetti, président de Festivita Grand Sud pour la Foire de Porto-Vecchio »


Cette remise de chèques s’est déroulée dans les locaux de la CCI de Porto-Vecchio et a donné l’occasion à Paul Marcaggi de saluer le travail effectué par ces  associations. «  Nous tenons à remercier vos 2 associations pour vos implications. Notre partenariat pour les commerçants est en ligne directe et  cela s’est fait aussi très naturellement avec l’association de Jean-Baptiste Lucchetti avec l’aide sur place de Joël Poggi et Nicolas Isoni ,qui avec d’autres, ont validé cette démarche
Dans ses remerciements Jean-Baptiste Lucchetti mit l’accent sur le fait que la Foire de Porto-Vecchio a pris une ampleur économique qui augmente d’année en année et que l’aide de la CCI et de la Mairie de Porto-Vecchio  sont très appréciables ,non seulement au point de vue financier, mais aussi parce que ces aides encouragent les associations et leurs dirigeants qui, face aux difficultés rencontrées ont « parfois envie de jeter l’éponge »
Il n’a pas exclu non plus le fait qu'un éventuel rapprochement avec l’association des commerçants soit possible et bénéfique à l’occasion  de la foire en rappelant les débuts de cette manifestation qui, à l’époque, avait débuté sous la houlette de l’ancienne association des commerçants.
Paul Marcaggi  profitait de l'occasion pour suggérer aux deux associations de suivre l'exemple d'Ajaccio. :« Nous travaillons à Ajaccio en gouvernance commune, avec Laurent Marcangeli. Nous avons laissé les idées politiques sur le pas de la porte et en parallèle, il serait peut-être intéressant de travailler dans ce sens là au niveau de Porto-Vecchio pour que chacun puisse travailler pour l’intérêt général des gens ».


A l’issue de cette remise officielle, le président de la chambre de commerce et d'industrie d'Ajaccio et de la Corse-du-Sud nous a confié son sentiment sur les problèmes rencontrés par les commerçants à Porto-Vecchio. 
« Nous savons que certains commerçants peuvent avoir des difficultés, nous sommes en train de voir avec eux, pour établir une feuille de route que l’on pourra ensuite discuter avec maire de Porto-Vecchio, en fonction du besoin, dans l’urgence et même à plus long terme.
"Mais il y a nécessité à se fédérer afin d’amener les commerçants sur une voie commune"
Paul Marcaggi s'est ensuite attardé sur les cas des commerçants qui "ne peuvent pas travailler'.
"Il faut alors trouver des solutions car ce sont des gens qui ont investi, qui ont du personnel, il ne faut pas qu’ils ferment.Surtout à Porto-Vecchio, où il y a des entreprises qui sont là depuis des années, à forte valeur ajoutée et qui ont besoin d’être visibles. Nous allons voir avec le maire, pour trouver des solutions pérennes."
"Nous, nous devons d’être à l’écoute des commerçants et de leurs besoins. Je suis contre le fait que les commerces qui sont là depuis des années disparaissent car, alors, ce serait  l’identité même du Centre Ville de Porto-Vecchio qui disparaitrait."



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie