Corse Net Infos - Pure player corse


Pierre Mattei, (Corsica Ferries) : "Nous avons vécu une incroyable campagne de dénigrement basée sur des fake news"


Livia Santana le Lundi 27 Avril 2020 à 18:34

En raison de la crise sanitaire, la compagnie maritime Corsica Ferries ne transporte pratiquement plus de passagers. La société a commencé à diversifier son activité en prenant en charge le fret de certains transporteurs corses. Comment s'ajuster pour faire face au confinement ? Quelles conséquences économiques ? Comment penser l'avenir ? Après Pierre-Antoine Villanova, directeur général de Corsica Linea, Pierre Mattei, président de Lota Maritime Corsica Ferries, répond aux questions de CNI.




Pierre Mattei, directeur de la Corsica Ferries.
Pierre Mattei, directeur de la Corsica Ferries.
- Quelles sont les conséquences du confinement sur votre activité ?
- Nous avons environ deux tiers de l’effectif en chômage partiel et un tiers qui travaille pour garantir la sécurité des 9 navires à l’arrêt ou effectuer les missions essentielles sur les 4 navires en opération. Trois navires desservent la Corse et 1 la Sardaigne. Il s’agit d’assurer les services indispensables définis par les pouvoirs publics pour les populations des îles. Je tiens à saluer l’engagement de toutes les équipes de Corsica Ferries et de ses prestataires de service qui font preuve de courage et de solidarité dans un contexte extrêmement difficile.
 
- Combien de personnes continuez-vous à transporter ? Est-ce que le fret représente une grande part de votre activité ? 
Le nombre de personnes que nous transportons est dérisoire. Il s'agit de quelques dizaines, essentiellement des personnes qui ont un motif impérieux de voyager et des professionnels impliqués dans des activités essentielles. Cependant, cette crise a eu pour effet de rendre l'activité fret majoritaire chez Corsica Ferries, ce qui n'est pas le cas habituellement. Là encore nous avons su nous adapter en proposant des voyages à la demande des transporteurs corses. Nous avons même programmé des rotations du jour au lendemain, par exemple pour évacuer les balles de déchets en souffrance.
 
- Comment appréhendez-vous le déconfinement ? 
Ce qui est primordial, ce sont les conditions sanitaires du déconfinement qui vont être fixées par les différents pays concernés. Les compagnies maritimes ne les choisissent pas, elles ont en revanche à les appliquer. Dès lors que l'on pourra travailler plus normalement et que l'on saura dans quelles conditions cela est possible,  nous nous adapterons. Nous continuerons à remplir notre mission qui est de desservir les grandes îles de cette partie de la Méditerranée. Ainsi, nous sommes impatients de connaître le calendrier que fixeront les autorités car c'est de lui que dépendra la saison, le redémarrage des activités y compris de celles qui sont induites par le transport maritime .
 
- Craignez-vous des conséquences économiques pour votre société ? 
- Nous les subissons déjà mais, grâce à notre capacité de réaction, nous avons immédiatement mis en place l'ensemble des mesures nécessaires pour faire face à cette crise. C’est un travail considérable qui a été abattu en un temps record. Corsica Ferries est une entreprise souple et agile et c'est un point fort dans un environnement qui évolue aussi vite et qui nous demande de remettre en permanence en question ce qui semblait gravé dans le marbre auparavant.
 
- Comment surmonter cette crise ? Quelles leçons en tirer ? 
- Nous surmonterons cette crise car la capacité d'adaptation est inscrite dans notre ADN. Une fois de plus, nos équipes montreront à quel point nous savons répondre aux attentes. Nous sommes en train d’établir un plan spécifique qui permettra de respecter les nouvelles règles et de rassurer nos clients. Nous devons leur offrir une traversée dans des conditions sanitaires optimales. En ce qui concerne les rotations de nos navires, je voudrais tranquilliser les acteurs de la filière touristique sur notre offre : nos navires seront programmés à suffisance pour permettre à leurs clients de se rendre sur leurs lieux de vacances. Ils savent que nous avons toujours respecté cet engagement et que nous avons toujours été à leur côté. Nous continuerons à le faire.
 
- Au début du mois d'avril, votre compagnie a été accusée de transporter des touristes, que répondez-vous à cela ?  
- Nous avons vécu une incroyable campagne de dénigrement basée sur des fake news. Tout est parti de photos qui ne dataient pas du confinement et de fausses informations reprises par des hommes politiques qui n’ont même pas pris la peine de nous appeler pour vérifier s’il y avait bien des touristes qui arrivaient en Corse. Chacun a pu constater que ces soi-disant touristes ne sont pas là, mais le mal est fait. Corsica Ferries a été victime d’un déchaînement haineux et seuls quelques particuliers courageux ont soutenu la compagnie. Qu’ils soient remerciés. Comme s’il était possible de faire du profit avec des navires tournant à 2 ou 3% de remplissage ! La réalité est que nos équipes ont assuré leur mission,  rendu un service vital pour la Corse sans faillir et en respectant des règles qui changeaient très rapidement. Elles méritent le respect, certainement pas ce triste bashing.

A venir, l'interview de Luc Bereni, président du directoire d'Air Corsica




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Evènements













    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047