Corse Net Infos - Pure player corse

Patrimoniu : Un club de cyclisme bientôt sur les roues !


Rédigé par Nicole Mari le Mercredi 14 Août 2013 à 22:50 | Modifié le Jeudi 15 Août 2013 - 02:32


Des sportifs de Patrimoniu veulent monter un club cycliste pour rassembler tous les amateurs de vélo de la Conca d’Oru et au delà de toute la microrégion du Nebbiu. Pour favoriser son lancement, ces passionnés de la Petite Reine ont réuni des sponsors et créé un maillot.


Les sponsors du futur club de vélo présentent le maillot du club.
Les sponsors du futur club de vélo présentent le maillot du club.
L’idée est née bien avant l’arrivée du Tour de France en Corse. Le club de cyclisme n’existe pas encore. Mais l’enthousiasme est tel qu’il ne devrait pas tarder à voir le jour. Et, pour forcer la dynamique, quoi de mieux que de créer une tenue de cycliste ! C’est ce que s’est dit un groupe d’amis, passionnés de vélo, tous habitants du village de Patrimoniu. « Sur la microrégion, il n’y avait pas de club, aucune association qui regroupait les amateurs de vélo. Nous avons eu envie d’essayer de faire quelque chose. Nous avons créé une tenue dans le but de fédérer les cyclistes afin de trouver l’élan pour créer un club de vélo sur Patrimoniu », explique Michaël Orsini, l’un des cyclistes sponsors.
 
Des sponsors du village.
La tenue a été créée grâce à des sponsors de Patrimoniu : la filiale sport de l’association culturelle Notte Nere, très active sur le village, l’apiculteur Pierre Carli, les chambres d’hôtes Casa Eva Maria, le restaurant Le Bartavin, la cave vinicole d’Annette Leccia qui accueillait les cyclistes et leurs sponsors pour la soirée de lancement, Casta Libra qui a réalisé les logos et la maquette…
La soirée de présentation a servi à récolter des fonds pour financer la tenue. « Les sponsors ont fourni un tiers du budget de la tenue, le reste a été apporté par trois passionnés : Antoine-Marie Arena, Michaël Marini et moi-même. L’objectif est d’offrir cette tenue aux licenciés du club », ajoute Michaël Orsini. Beaucoup de viticulteurs du village étaient présents à la soirée autour de Jean-Laurent de Bernardi, président de l’AOC Patrimoniu, et d’Yves Camdeborde, le parrain du futur club.
 
Un parrain célèbre
Ce dernier, un Béarnais de Pau qui officie en tant que chef cuisinier au Relais St Germain à Paris, membre du jury Masterchef, est un habitué de Patrimoniu. « Si je suis là, c’est d’abord et avant tout par amitié pour la famille Arena que j’ai eu la chance de rencontrer, il y a maintenant 30 ans, grâce à mon métier. C’est un honneur d’être là auprès de gens qui ressemblent à ce que j’aime dans la vie, des gens qui ont une compétence professionnelle très importante, une relation humaine et familiale très forte, qui essayent de faire leur métier de façon artisanale en mettant en valeur les produits, les uns le vin, les autres le miel, sans les dénaturer, comme je le conçois dans ma cuisine ». Cet amoureux de la Corse, qui vient dans l’île 4 ou 5 fois dans l’année, n’est pas cycliste, mais marathonien et adepte du GR20. « On a beaucoup couru avec Antoine-Marie Arena », confie-t-il. Déjà, parrain, il y a 3 ans, de la San Martinu, il vante les valeurs et les traditions de la ruralité : « Ce que j’aime, à Patrimoniu, c’est cette remise en valeur du côté traditionnel et d’une ruralité importante parce qu’elle fait partie de notre passé et de notre histoire. Nous avons besoin de s’appuyer sur ces valeurs pour construire le futur ».
 
Un appel aux amateurs
Les initiateurs du projet lancent un appel à tous les passionnés de vélo de la microrégion qui voudraient intégrer un club. « La région compte beaucoup de passionnés, mais chacun roule tout seul, dans son coin. Nous voulons réunir tous ces amateurs pour créer une ambiance, un club. Nous espérons que la création et la présentation du maillot seront un élément déclencheur ». Le club s’adresse à tout le monde, jeunes et moins jeunes, cyclistes du village de Patrimoniu et de la microrégion. « Même ceux qui n’habitent pas Patrimoniu pourront prendre une licence pour rouler sur les routes du Nebbiu et du Cap Corse. Mais aussi rouler avec d’autres clubs dans la région de Bastia pour réunir un maximum de personnes ». Un petit noyau, constitué de 6 à 10 personnes, roule, déjà, en équipe, désireux de faire des émules et de proposer des sorties et des randonnées cyclo-sportives.
 
L’effet Tour de France
L’ambition à moyen terme serait de créer une épreuve, une compétition qui ferait partie du calendrier des courses nationales. « Les Corses sont passionnés de vélo. Voir le Tour de France venir chez nous, c’était superbe ! C’était attendu par tout le monde ! C’était quelque chose d’exceptionnel ! Nous étions heureux de regarder les grands coureurs arpenter nos routes. Quand on les a vu dans les Calanque de Piana avec ces vues imprenables, bien sûr ce fut une bonne publicité pour la Corse, mais aussi pour le Tour de France. C’était une telle joie ! », se souvient Michaël. Il ne reste plus, aujourd’hui, qu’à trouver un nom au club de Patrimoniu : « Nous ne savons pas encore. Nous avons quelques idées, mais nous allons y réfléchir ». Et, bien sûr de fédérer l’enthousiasme autour de sa création. Les cyclistes ne manquant pas dans le Nebbiu, ce devrait être bientôt chose faite !
N. M.





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 20 Octobre 2018 - 00:59 Disparition inquiétante à Pietranera

Rugby | Echecs | Autos Motos | Cyclisme | Autres sports