Corse Net Infos - Pure player corse

"Oubliés et mésestimés par l'Etat", les techniciens de laboratoire étaient en grève à Bastia


Laurent Hérin le Mercredi 19 Mai 2021 à 08:13

Les techniciens de laboratoire de l'hôpital de Bastia étaient en grève ce mardi 18 mai, suite à un appel national. S'estimant oubliés et mésestimés par le Segur de la santé, ils demandent une reconnaissance de la pénibilité de travail ainsi que du travail de nuit, une revalorisation salariale, et du personnel supplémentaire.



Le mouvement est national. Les techniciens de laboratoires ont appelé à une journée de grève ce mardi 18 mai pour réclamer une meilleure reconnaissance de ce métier qu’ils exercent souvent dans l’ombre. A Bastia, ceux et celles que l’on appelle les “laborantins” ont tenu à participer : « On a distribué des tracts ce matin pour informer la population. On tenait aussi à manifester devant la Préfecture pour afficher notre soutien à ce mouvement et nos revendications en cette journée de grève nationale. »

Ce personnel soignant, qui a subit la crise Covid de plein fouet, n’apparaît pas dans les dernières annonces gouvernementales : « Depuis 1999, une uniformisation des métiers de soignants est prévue. On l’attend toujours ! On demande à passer en catégorie A dès octobre 2021, pas en 2022. » C’est le récent Ségur de la Santé * qui a mis le feu au poudre : « Les techniciens de laboratoires en sont encore les grands oubliés de ces annonces. On voudrait être revalorisé comme nos collègues infirmiers et aides-soignants. »

Ceux et celles qui se considèrent comme « un maillon essentiel dans les actes de soin » ne veulent pas être apprécié comme une profession « passive ».

 
 En Corse
« À Bastia, nous ne sommes pas rattaché à un grand CHU. Notre “petit” laboratoire n’a pas chômé depuis l’arrivée de la pandémie. Encore aujourd’hui nous sommes sur le pont pour gérer les tests qui arrivent des ports, des aéroports ou encore des écoles » nous explique une des techniciennes de laboratoire.
Ce mouvement qui se définit comme « collectif » et « intersyndical » est accompagné par la CGT ce mardi devant les grilles de la Préfecture. « Nous méritons la reconnaissance de notre diplôme et un alignement sur la grille salariale de nos confrères. Cette grève est un appel du pied au gouvernement qui nous a oublié et qui, pour le moment, n’apporte aucune réponse à nos revendications ! »
 

Revendications
Après avoir installé les banderoles sur les grilles, le collectif, accompagné de la CGT, micro en main, a détaillé les revendications et clairement affiché son ras-le-bol. Par solidarité, la population klaxonne en passant ou vient leur dire un mot de soutien. Pas suffisant pour un des techniciens présent : « C’est bien les applaudissements. Mais maintenant, on voudrait du concret. »
Du côté des hommes politiques, plusieurs brillent par leur absence. Michel Stefani, secrétaire régional du PCF est bien là. Viviane Albertelli d’Un Futur pour Bastia a aussi tenu à venir : « Nous soutenons le personnel hospitalier. Les techniciens de laboratoire sont les grands oubliés de la loi Ségur. Pourquoi n’auraient-ils pas droit aux mêmes avancées que les infirmières et les aides soignantes ? » À ses côtés, Julien Morganti confirme avec le sourire : « On n’est pas candidat mais on est encore plus en campagne ! »


* Le Ségur de la Santé, lire ici  















    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047